Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 28
· Jacques-Marie JAHEL · Lapoètesse · actuaire · Authilie · Chlamys · Fried
13126 membres inscrits

Montréal: 25 avr 06:20:03
Paris: 25 avr 12:20:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Vous souvient-il ma Mie… Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 7 avr 2014 à 16:38
Modifié:  8 avr 2014 à 03:43 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Vous souvient-il ma Mie…

Vous souvient-il ma Mie de nos quinze ans lointains
Nous étions invincibles et méprisions le temps
Ignorant les saisons, nous vivions au printemps
L’avenir éloigné s’appelait lendemain

Les ans qui s’écoulaient paraissaient immobiles
Annulant les effets sur notre âge insouciant
Nous visions le bonheur, qui à l’aide du vent
Sur nos tètes flottait de manière infantile

Rien ne nous pressait tant, que de vivre au présent
Jouissant au petit jour, du frais matin qui pose
Sa lumière naissante aux corolles des roses,
Ou savourant la lune et ses reflets luisants

L’empreinte du destin nous semblait illusoire
Sa courbe serait notre, il nous fallait l’inscrire
Dans un monde d’espoir, investi de plaisir.
Juvénile candeur qui permettait d’y croire….

Habillant l’horizon, les gros nuages lourds,
Quand le poids des années vient faner notre vie
A l’âge ou les douleurs remplacent nos envies
Jamais ne ternirons notre éternel amour

Vous souvient-il ma Mie, de nos quinze ans lointains
Le firmament depuis sur notre destinée
S’est assombri, pillant nos rêves assassinés
Par un hier menteur au demain incertain


  Le Kajoleur
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
23519 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
26 décembre 2018
  Publié: 7 avr 2014 à 20:55 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

Une plume confirmée

Mes amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14440 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 7 avr 2014 à 21:50 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir TitiKJ,

Une très belle plume que j'ai aimé lire en des souvenirs d'hier en de très beaux vers...


Douce nuit!

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
433 poèmes Liste
8436 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 8 avr 2014 à 05:18 Citer     Aller en bas de page

Bravo pour ce roman. Désillusionnés ? Dans ce roman, nous faisons comme nous pouvons.
Catherine

 
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 8 avr 2014 à 08:23 Citer     Aller en bas de page

Merci Sybilla , les souvenirs nostalgiques ne prouvent en rien que dans les mêmes circonstances nous aurions changé de comportement..

Mais qu'il est bon de se souvenir de ces instants magiques ,ou la vie semblait nous appartenir.............

  Le Kajoleur
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 8 avr 2014 à 08:27 Citer     Aller en bas de page

merci Catherine pour ta lecture.

Désillusionnés ? non je ne pense pas , simplement un regard sur le passé ,permettant de comprendre , et c'est mon cas, les espoirs et les doutes que peuvent ressentir nos enfants d’aujourd’hui , et de fait , tenter de les comprendre avec un peu plus de mansuétude.

Merci catherine

  Le Kajoleur
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
15177 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 8 avr 2014 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

une nostalgie, un autre regard sur le passé

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Ombline


Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie. Blaise Cendrars
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
1120 commentaires
Membre depuis
25 février 2014
Dernière connexion
2 mars 2017
  Publié: 8 avr 2014 à 15:06 Citer     Aller en bas de page

De beaux souvenirs indélébiles mais avec recul sur eux, et un avenir souvent incertain c'est vrai, une note nostalgique et inquiète dans le dernier quatrain…j'aime

Douce soirée
Pauline

  La musique exprime ce qui ne peut pas être dit mais qui est impossible de taire. Victor Hugo
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 9 avr 2014 à 02:17 Citer     Aller en bas de page

Mido ben, merci pour ton passage, sur ce petit poème qui traite du passé révolu, du devenir incertain, de la vie en fait.......

  Le Kajoleur
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 9 avr 2014 à 02:17 Citer     Aller en bas de page

Mido ben, merci pour ton passage, sur ce petit poème qui traite du passé révolu, du devenir incertain, de la vie en fait.......

  Le Kajoleur
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 9 avr 2014 à 02:18
Modifié:  9 avr 2014 à 02:20 par TitiKJ
Citer     Aller en bas de page

Mido ben, merci pour ton passage, sur ce petit poème qui traite du passé révolu, du devenir incertain, de la vie en fait.......

Ombline ton regard sur cet écrit est le mien : le passé qui engendre de la nostalgie et un futur qui pose question

merci à vous deux pour vous commentaires

  Le Kajoleur
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
728 poèmes Liste
21604 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 9 avr 2014 à 04:16 Citer     Aller en bas de page

ton poème, d'un style classique, est très mélodieux.
une agréable lecture.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 586
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0362] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.