Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 12
Invisible : 0
Total : 12
13157 membres inscrits

Montréal: 25 mai 19:53:02
Paris: 26 mai 01:53:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes loufoques :: Les méfaits de l'illettrisme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Marionnettiste


recherche chaton égaré tout gris
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
85 commentaires
Membre depuis
13 juin 2002
Dernière connexion
19 octobre 2003
  Publié: 14 juin 2002 à 00:13
Modifié:  21 oct 2009 à 11:47 par Eylork
Citer     Aller en bas de page

Protagonistes - à pompe, Acteurs - automatiques,
Jouent la faune sauvage d'un désert de béton,
Aux bis sables avides et aux regs organiques,
Où le gris des piliers se fond à l'horizon.

Et même si ce sable ne se veut pas de mouvants,
Il est un grand danger pour tous ces tragédiens,
Qui sucés en leur coeur méprisent le savant,
Préférant aux labeurs les plaisirs aériens.

Mais pas de paradis aux portes sans serrures :
Sa clef est en papier, papier filigrané.
Alors ces prédateurs portant fausses tonsures,
Braquent le serrurier - Déjà poissons panés.

Mais la blonde panure ne devient la dorure,
Que l'art de la cuisson brillamment maîtrisée,
Cet art millénaire n'acceptant la bavure,
Leur prouvant que les cours n'étaient à mépriser.

Pourtant nous leur disions et ce bien clairement :
"Devenez des Panurges." - ils ont compris panures.
Le crime ne paît pas sans le discernement,
Pour qui devient pesteux lorsque l'on dit Ben Hur.

 
Alinus
Impossible d'afficher l'image
Coucou !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
2078 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
4 mai 2018
  Publié: 14 juin 2002 à 01:39 Citer     Aller en bas de page

Tu viens d'inventer la recette du mouton pané

Je suis impressionné par ton imagination

Bonne journée...

  Partons, dans un baiser, pour un monde inconnu [Alfred de Musset]
Marionnettiste


recherche chaton égaré tout gris
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
85 commentaires
Membre depuis
13 juin 2002
Dernière connexion
19 octobre 2003
  Publié: 15 juin 2002 à 03:50 Citer     Aller en bas de page

Tip m'a un peu aidée ( avec ces moqueries grr ) mais bon défois j'me demande ce qu'il me passe par la tête

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2159
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0305] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.