Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 194
Invisible : 0
Total : 195
· alternato
13158 membres inscrits

Montréal: 25 mai 22:10:12
Paris: 26 mai 04:10:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles :: Homme mûr Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4062 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 12 juin 2014 à 02:42 Citer     Aller en bas de page

Un homme mûr qui reste trop longtemps au soleil finira t'il par se lézarder ?

  Pichardin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
481 poèmes Liste
22844 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 12 juin 2014 à 05:30 Citer     Aller en bas de page

Et il finira en poussière, mais on se dira toujours qu'est - ce qu'il " fit sur " cet endroit au soleil, un de ces " décrépi " à en perdre les cheveux
Très bonne réflexion avec mur lézardé " champion
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
4501 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 12 juin 2014 à 05:54 Citer     Aller en bas de page

À moins qu'il ne finisse en des confitures (de mûres bien entendu)

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16329 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 12 juin 2014 à 11:33 Citer     Aller en bas de page

toujours des belles trouvailles pichardin

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 12 juin 2014 à 16:15 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Pichardin,

Des lézards, il y en a pleins à la campagne se prélassant sur les murs où la chaleur est concentrée
Merci de ce partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
4062 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 30 juil 2014 à 00:47
Modifié:  30 juil 2014 à 01:06 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ode,
Bravo pour le commentaire. Ton inspiration fonctionne à fond !
Amicalement
Pichardin

Bonjour QUOIQOUIJE,
Ça pourrait être l'histoire d'un homme mûr qui grimpait au mur pour manger des mûres.
Amicalement
Pichardin

Bonjour Mido,
Merci pour ton gentil commentaire.
Amicalement
Pichardin

Bonjour Sybilla,
C'est tellement bon de se prélasser au soleil. Les lézards ont bien raison.
Amicalement
Pichardin

Bonjour LANDE,
Tu dis que tu n'as pas trouvé mieux mais c'est pas mal du tout.
Avoir la peau lisse au c.l, c'est pas un délit. Mais un délit peut nous mettre la police au c.l
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1471
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Vétérinaire (Citations personnelles)
Auteur : alinus babiscus
L'or de se réveiller (Citations personnelles)
Auteur : Plum
L'amour comme une Graine Céleste (Citations personnelles)
Auteur : L'Architecte
La clef magique (Citations personnelles)
Auteur : NoRa CherrAt
La mouche très friande (fable) (Autres)
Auteur : josette
Franc du collier (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Valises sous les yeux (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Pris pour une poire (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Ecrire et e-crier (Citations personnelles)
Auteur : Galatea belga
Poker (Citations personnelles)
Auteur : alinus babiscus
Sur un chantier (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
"aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain"* (Citations personnelles)
Auteur : Adamantine
Quand on aime quelqu'un (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Menton en galoche (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Sans ombres ni fards - Ishtar et Aude (Collectifs)
Auteur : Aude Doiderose

 

 
Cette page a été générée en [0,0667] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.