Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 26
· trapanel · arthurluberlu · ori · JMM · généralissime
13078 membres inscrits

Montréal: 25 mai 09:45:41
Paris: 25 mai 15:45:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Hystérie... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MISTERWEBY


de l'amour à la haine il n'y a qu'un pas...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3191 commentaires
Membre depuis
29 mai 2002
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 25 févr 2004 à 06:06
Modifié:  5 avr 2010 à 10:37 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Hystérie...

Un peu d’alcool, quelques verres, moins que d’habitude
Quelques substances illicites, peut-être, mais rien n’est sûr
Un élément déclencheur, une mauvaise nouvelle, trop rude
Et l’incroyable arrive, insupportable et incontrôlable blessure.

Nommez-la crise, colère ou hystérie, mais journée de folie
Il se tape la tête, s’ouvre l’arcade, s’agite comme un diable
Il crie, il casse, il pleure et il s’énerve, il hurle et puis gémit
Répète sans arrêt des mots, des chiffres, de façon immuable.

Envie de tout casser, de partir par la fenêtre, et de sauter.
Prendre un couteau, graver dans le carrelage ces chiffres ;
D’un coup avoir le regard vide, fixe, insistant, déblatérer,
Et puis, la peur, il crie : « protégez-moi ! », il souffre…

Violence et force exacerbées nécessiteront cinq hommes,
Cinq solides pompiers, pourtant fort et très bien entraînés
Pour éviter le pire, et pour le bien de toutes les personnes,
Lui faire passer la nuit à se calmer, sur un lit d’hôpital, attaché…


Inspiré d’un fait vécu, qui me fait demander comment l’homme peut basculer ainsi dans un tel état d’hystérie ; quelles peuvent-être les raisons, les causes, qui font basculer dans cet état ?

  Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre [San Antonio]
Aidon

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
655 commentaires
Membre depuis
28 mai 2002
Dernière connexion
6 décembre 2010
  Publié: 25 févr 2004 à 07:20 Citer     Aller en bas de page

Très étrange comme poèmes, agréable à lire mais étrange, ca dépeint une triste réalité qui arrive à des gens parfois, pour ce qui est des raisons... Le cerveau est encore très cryptique à se sujet.

Content de l'avoir lut.

Karl.

 
Meganyss

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
2449 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2003
Dernière connexion
10 novembre 2009
  Publié: 25 févr 2004 à 07:27 Citer     Aller en bas de page

Hum...
Une histoire plus qu'un poème
Dison tout simplement une histoire poétique!
J'ai bien aimé...
Et je crois savoir ce qui cause cet état,
C'est probablement une accumulation de mauvais moments que cette personne à vécue, mais qu'elle na qu'enfermé dans un coffre, au plus profond d'un puit de son esprit...

Mais un jour la marrée remonte, et quand il y a quelque chose d'encore pire devant cette personne... ca doit faire une étincelle au cerveau et puis pouf la personne court partout et va tuer tout le monde...

Ça risque un jour de m'arriver ^^
Lol...
Nempeche, pour revenir au texte...
ca illustre pas mal mon idée ^^
et c'est un joli poème
Bravo

  Demain se fait d'aujourd'hui
Marine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
4952 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2002
Dernière connexion
23 mars 2015
  Publié: 25 févr 2004 à 08:11 Citer     Aller en bas de page

hystérie ou Folie... il y a tant de mots pour décrire ce moment incontrôlable, es-ce un trop plein ou un trop vide de tout ?

Arrive-t-on vraiment à l'expliquer ?

Histoire, poème, texte.. un message fort en tous cas .




Marie

 
Lénaïs


"Il m'a fallu apprendre mot par mot la vie Comme on oublie." P.Eluard
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
270 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2006
Dernière connexion
13 décembre 2010
  Publié: 25 févr 2004 à 11:06 Citer     Aller en bas de page

Je me suis posée la même question il y a peu de temps, en rapport avec une personne de mon entourage, et elle m'est apparue si vite dans mon esprit que j'en suis restée muette ...
Quel mystérieux barrage peut céder dans un esprit et rendre une personne "folle" ? ça me fait peur, parce qu'on ne peut pas le contrôler, et c'est un drame terrible ...

Question dure. Impossible à élucider selon moi. C'est comme une tornade. On attend qu'elle passe, qu'elle se résorbe d'elle-même, mais on ne peut rien faire d'autre ...

Pas facile à traîter, bien joué Chris, et contente de voir un nouveau poème à toi ici.

Charlotte

 
MISTERWEBY


de l'amour à la haine il n'y a qu'un pas...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3191 commentaires
Membre depuis
29 mai 2002
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 26 févr 2004 à 02:10
Modifié:  26 févr 2004 à 07:31 par MISTERWEBY
Citer     Aller en bas de page

Aidon, Meganyss,

merci pour votre passage...

En fait il s'agit plus d'une histoire que d'un poeme, c'est vrai... Une histoire que j'avais besoin de raconter...

Charlotte,

J'imagine ce que tu as pu ressentir en te posant cette question... j'ai moi-même été muet pendant de longs instants aprés...

C'est dur à vivre pendant, et dur aprés, pour toutes les questions que ça entraine et qu'on se pose, des questions sans réponses, comme tu le dis si bien...

Marine,

Pleins de mots pour décrire ce moment, mais aucun pour l'expliquer vraiment... pourquoi ? comment ? les questions sont la, et elles restent posées...

Chrisss

PS : Vanessa, merci d'être passé me lire.

  Nous autres, poètes, quand nous avons de la peine, au lieu de la chasser, nous lui cherchons un titre [San Antonio]
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1582
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0551] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.