Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 25
13265 membres inscrits

Montréal: 19 oct 01:03:04
Paris: 19 oct 07:03:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sérénade à mes anges... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 15 mars 2005 à 19:39
Modifié:  13 août 2010 à 11:16 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page



Sérénade à mes anges...


Aubade à l’aurore, les oiseaux sifflent et pépient
Cantate le matin, la bise bruit l’herbe au Levant
Au son de ma flûte, le refrain clair sans répit,
D’un ruisseau, se voit fredonné par le vent…

(Comme une mélodie dédiée à vos mœurs sages,
Mes anges…)

Chante, chante, petit cours d’eau volage
Et les gazouillis des passereaux qui s’accouplent
Dans une sérénade, se rangent…
Et se couplent…

Suspends ton vol, musique sauvage qui chantonne…
Dans le soir et les bruits qui se mélangent
Le cor(ps) des bois qui enfle et détonne
Souffle sur cet air (in)connu que j’entonne…

Sérénade en eaux fortes
Muse à l'envie...
Hymne à la vie
Que la brise emporte...

C’est la sonate que j’appose à vos cœurs
La ritournelle sans fin que l’on dénote
Dans vos concerts nocturnaux et qui pianote,
Mes anges, dans vos chœurs...

C’est aussi, piaillerie et sons
Sous une lune orange...

Résonance étrange…
Ou roucoulement d’un rossignol ou pinson ?
Non! poésie musicale, ballade ou chanson,
Dans l’âme d’une Mésange.

-lograth, 2005-03-15

***********************

N.B. Ce poème est dédié à Mésange.

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Desincarnage



Mange ma raie. Hahaha
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
2422 commentaires
Membre depuis
18 juin 2004
Dernière connexion
21 janvier 2016
  Publié: 16 mars 2005 à 00:43 Citer     Aller en bas de page

Trop fort les deux premiers vers!

 
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 16 mars 2005 à 17:46 Citer     Aller en bas de page

Merci Ombrage et Désincarnage pour votre passage et l'intérêt que vous avez eu à commenter ce poème...
Oui, je sais, Mésange aime bien la musique d'où l'idée du poème.

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 18 mars 2005 à 07:48 Citer     Aller en bas de page

Je suis content de voir que tu aies apprécié cette petite sérénade à ton honneur, Mésange...
Mais il ne faut pas perdre la voix... Tu siffles comme un pinson et chante comme un rossignol dans tes poèmes si musicaux, chère Mésange...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 18 mars 2005 à 10:30 Citer     Aller en bas de page

J'adore il est superbe, mésange est gatée

Aubade à l’aurore, les oiseaux sifflent et pépient
Cantate le matin, la bise bruit l’herbe au Levant
Au son de ma flûte, le refrain clair sans répit,
D’un ruisseau, se voit fredonné par le vent…


Amitiés Réal

 
patrick dabard
Impossible d'afficher l'image
Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
6515 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
6 novembre 2016
  Publié: 18 mars 2005 à 12:22 Citer     Aller en bas de page

Des mots de toute beauté, j'aime beaucoup.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 18 mars 2005 à 15:28 Citer     Aller en bas de page


Euh, merci Athouhazard et Patrick d'abord...
Oui, maintenant, Mésange n'arrête plus de chantonner sous la douche...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 20 mars 2005 à 18:38 Citer     Aller en bas de page

Bin, à Montréal, y doit avoir plein de places (pour des cours de chant), non?
Moi, en étant sur la Rive-sud, j'connais pas trop...
Par contre, les rideaux de douche n'ont qu'à bien se tenir si tu chantes, non? Surtout si tu les empoignes fermement d'une main ferme, y checheront pas à s'éclater, tu verras... lol!!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1491
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0587] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.