Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 40
Équipe de gestion
· Maschoune
13088 membres inscrits

Montréal: 26 juin 00:34:57
Paris: 26 juin 06:34:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: serrage d'une main Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 30 juil 2014 à 03:44
Modifié:  10 déc 2014 à 07:53 par samamuse
Citer     Aller en bas de page

Bonjour, oh toi, regard penseur.
Puis-je t'inviter, à un parcours,
Que muse et sam, tout à l’heure,
Ont voulu mettre au goût du jour.

Du charnel, sur la voie publique.
Devant tous les regards,
Sans que la police ne réplique,
Ni que la morale, ne s’égare.

J’ai serré la main, d’une dame.
Pour pouvoir lui dire bonjour.
Cet acte, ferait-il, un drame ?

Surtout, si je dis à la victime,
L’acte charnel, que j’encours.
Serait-il, un moment intime ?

Ce contact, de nos deux peaux,
En sensations, qui nous parcourent,
Serait-ce, comme un acte, placebo ?

De cette banalité,
Regard, que peux-tu en penser ?

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 31 juil 2014 à 17:43 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir samamuse,

Je ne vois pas en quoi serrer la main d'une femme peut être génant
Merci de ce partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
255 poèmes Liste
3705 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 4 août 2014 à 09:49 Citer     Aller en bas de page

Je comprends tout a fait ton ressenti, pour avoir vécu la même situation avec un garçon, nos pensées sont parfois ambigüe
Il est si facile de se faire des "films"

La Brune Colombe

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 5 août 2014 à 04:29 Citer     Aller en bas de page

ce n'est pas la gène qui semble être évoquée.
seulement l'ambiguïté, d'éventuelles lectures de pensées.
poésie nous offrirait-elle ce genre d'univers ?
une provocation, sur un autre regard, de la vie courante.

merci

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 5 août 2014 à 04:32 Citer     Aller en bas de page

oh merci; à:
matt stone,
sybilla,
la brune colombe,
pour ces mots que j'attends,
aurai-je manqué aux usages.

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
3618 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 16 août 2014 à 04:52 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Samamuse,
bien relatée cette promiscuité avec une personne du sexe opposé. Que se passe t'il dans notre tête dans ces moments là ?
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 22 août 2014 à 07:40 Citer     Aller en bas de page

merci PICHARDIN,

philosophiquement, (la) ou (le) provocateur,
perçoit, une jubilation,
qui dépend des réactions, de la victime.

la victime, peut adopter, deux comportements:

1) elle est choquée, de cette appréciation, à laquelle, elle n'avait pas encore, donné d'importance.

2) elle est surprise, par le décalage de pensée, équivalant, à "beaucoup", et non "beau coup", évidemment.

SAM

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 10 sept 2014 à 11:20 Citer     Aller en bas de page

merci GMLAVIE,
ce genre de décalage,
pour des considérations inattendues,
ESOPE, aurait beaucoup aimé.
dans l'esprit:
dans une grande surface,
au cours d'une manifestation,
une femme a criée, longtemps, dans un porte voix.
ce soir, sont mari, va être heureux.
elle va lui revenir aphone,
il va pouvoir enfin lui parler.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 870
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0334] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.