Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 37
Invisible : 0
Total : 39
· joycebardawil · Zilcah
13121 membres inscrits

Montréal: 19 nov 19:21:33
Paris: 20 nov 01:21:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le mastroquet universitaire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 17 août 2014 à 13:56
Modifié:  24 août 2014 à 06:42 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Quand viendra la camarde, un jour,
Lassée de me voir en ce monde
Me dire : "entre donc dans ma ronde
Allez, je t'offre le séjour"

Avant de prendre le sésame
Aller, sans espoir de retour
Je ferai un tout dernier tour
Chez "Dédé" le docteur des âmes.

Son bar est le tendre repaire
Des poètes de la flageole,
Le phalanstère des paroles,
Mastroquet universitaire.

Vain, pour parfaire son savoir
D'Internet ou de dictionnaire
Il faut juste, savoir se taire
Et tendre l’oreille au comptoir.

Les vérités les plus sincères,
Sans retenues, sont énoncées
Qu’elles soient dites et prononcées
Par le clodo ou le notaire

Egalité et liberté
Sont en l’endroit, les seuls critères
Le rang social, on le tolère
D’autant qu’il n’est pas invité

Ecoute, le doux chant des mots
Qu’énoncent ces princes du verre
Au sobriquet drôle et divers
Qui est le reflet de leurs maux

Ainsi, si jamais Dédé vient
Servir un rouge au lieu d’un blanc
- "C’est pas grave dira "Tire au flanc"
J’ai le gosier qu’est daltonien"

Ou, quand après 5 apéros
"Nanard le bosco" révélait :
"Le temps, je n’aime pas en parler
Même si je pense qu’il en faut….."

Lorsque "Ponpon" d’un camerluche
Affirme, après le côte du Rhône,
"Il réfléchit, c’est comme un drone
Y a pas de pilote dans sa ruche"

Du permis à point "Le Normand"
Prétendait les types s’en moquent
Faudrait pour que cela les choque
Ôter un pneu à chaqu’ errement

C’est dans ces cafés de quartier
Qu’en déposant sur le comptoir
Mes peines, mes pleurs et mes espoirs
A la vie, je fus initié

En attendant que la faucille
Vienne me faire sa risette,
Dédé, remet la mominette,
Je sens ma glotte qui vacille

  Le Kajoleur
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15744 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 18 août 2014 à 10:48 Citer     Aller en bas de page

tous égaux devant la tristesse et les vers qui trinque

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 18 août 2014 à 11:39 Citer     Aller en bas de page

merci de ta visite mido ben

  Le Kajoleur
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 18 août 2014 à 16:25 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir TitiKJ,

Merci pour le partage de tes émotions !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 18 août 2014 à 17:34 Citer     Aller en bas de page

Merci Sybilla, pour ton regard, sur cet écrit qui est le reflet de ce que j'ai eu la chance de vivre à mon adolescence, dans ce quartier de Tours ou mon père tenait boutique..

Souvenir ineffable d'une rue ou les gens échangeaient, se saluaient, vivaient tout simplement

merci de ton passage

  Le Kajoleur
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 434
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0366] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.