Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 34
· Fried · Aude Doiderose
Équipe de gestion
· Maschoune
13084 membres inscrits

Montréal: 19 juin 07:17:59
Paris: 19 juin 13:17:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Bouffées de nuit Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
18574 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 17 juin 2007 à 13:25 Citer     Aller en bas de page



Bouffées de nuit


A ce jus qui te coule
Du plus profond de toi,
A la courbe de ton étoile
Jusqu'au coin de tes yeux,
Quand ta peau, quand tes mains
Ont mouillé le liquide
D'une mélodie lointaine
Que l'on voulait sans fin...

A la rue qui refoule
Aux crus tréfonds des voix
Qui s'embourbent sous le voile
De la boue de l'aveu,
Quand tes mots au velin
Ont tracé la forme vide
D'une symphonie qui saigne
Que l'on jouait en vain...


Les mots s'envolent
Et te bousculent
Ils ne se collent
Aux airs crédules

Bien qu'elle vole
La libellule
Sa fleur s'étiole
Fait ou simule

Et de l'idée qui la viole
En plaie qu'elle dissimule
Bien qu'elle vole
Elle fait et simule


Et la nuit n'a plus de place
Les rêves n'ont plus de vie,
Et les blessures s'entassent
Sur le plafond de l'espoir
D'une Eve effacée de plus
Qu'on usa le temps d'un soir...

Emporte les torrents qui meurent
L'orage qui ne déverse plus,
Les galets roulants sans demeure...

De la vie, n'en cherche plus.
Elle a brûlé, incendiée
En litanies rêvées nues...



Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Lucie*


S’émerveiller comme un enfant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
479 commentaires
Membre depuis
30 avril 2007
Dernière connexion
10 octobre 2016
  Publié: 17 juin 2007 à 13:32 Citer     Aller en bas de page

J'aime la manière dont c'est écris, je trouve ça très beau.
Bravo.

sasuke onomorie

 
Essence-fugace


Entre draps et ciel, deux corps en suspension...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
453 commentaires
Membre depuis
22 avril 2004
Dernière connexion
21 décembre 2017
  Publié: 17 juin 2007 à 13:36 Citer     Aller en bas de page

Les images sont parlantes...
Le poème me plait.

  Misère et Décadence d'une Vie [ que je voulais ] Sans Présence
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 avril 2017
  Publié: 17 juin 2007 à 14:29 Citer     Aller en bas de page

Tu es une belle source d'inspiration...
Plein d'idées intéressantes me sont venues en te lisant
comme tu dit si bien toi même... merci du partage

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Lily.H


Macadam Lily
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
2673 commentaires
Membre depuis
27 juin 2006
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 17 juin 2007 à 14:36 Citer     Aller en bas de page












La Lys
*danse ma libellule*

  Ava
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 17 juin 2007 à 15:12 Citer     Aller en bas de page

Voilà ! Tu l'as retrouvée ta musique.. (sisi).. (tu t'es retrouvé aussi ?) ... C'est celle-ci que j'aime le plus... beaucoup beaucoup..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
18574 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 18 juin 2007 à 00:48 Citer     Aller en bas de page

@sasuke : j'apprécie beaucoup le compliment.... Merci... vraiment..

@prisoner : Content qu'il plaise... Et que les images te causent... Merci de ton passage et de ton commentaire

@edna : ... Merci...

@martin : J'attendrai alors de te lire... De rien et merci à toi d'être passé par ici... et pour le compliment... (ne cacherai pas que ça fait plaisir...^^)

@ly-lys : ... ^^ (je l'ai vu ta libellule^^)
* merci *
;bisoux

@bulle : Oh... ça me fait plaisir ce que tu me dis là... Ben faut croire que oui... Je pense que c'est pas encore tout à fait ça... Mais pas loin... (mais me suis pas encore retrouvé.... Ca reviendra....^^) ... Si j'arrive à la garder cette musique, sûr que je penserai à toi...
Merci beaucoup et tout plein...


Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1488
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0309] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.