Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 39
Invisible : 1
Total : 44
· Adria d'Orances · Elodie Daraut · Abdelghani EL MADANI
Équipe de gestion
· In Poésie
13112 membres inscrits

Montréal: 15 nov 16:41:47
Paris: 15 nov 22:41:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Elle hausse les épaules et la nuit cherche à tomber Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 2 sept 2014 à 12:37
Modifié:  2 sept 2014 à 14:49 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page

Elle a des yeux roses et les joues bleues
il fait nuit et ses genoux klaxonnent
un grand lampadaire traverse la route et vient se pencher
je le vois à travers les volets entrouverts
il pose une lumière toute ronde sur son ventre
elle chuchote à mon oreiller
s'il y a un flingue et une boite de comprimés
dans le tiroir de la table de nuit
et un baril de poudre dans le trou de la serrure
je vais vendre ma peau plus chère que celle d'un ours
et elle doit encore aussi me tuer.

Mais ça,
elle l'a déjà bien commencé...

 
chromatic


J'ai décidé d'écrire non pas pour décrire mais pour m'écrier
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
142 commentaires
Membre depuis
15 mars 2007
Dernière connexion
5 septembre 2014
  Publié: 3 sept 2014 à 15:52 Citer     Aller en bas de page

c'est une écriture très visuelle et un peu surréaliste à la fois, j'aime bien

  Chromatic
Sihläryn

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
739 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
14 mars
  Publié: 3 sept 2014 à 18:33 Citer     Aller en bas de page

Encore une fois sous le charme de ce poème, il y a toujours un je-ne-sais-quoi qui me séduit dans tes poèmes ! Ahah, superbe !

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril 2018
  Publié: 4 sept 2014 à 02:55 Citer     Aller en bas de page

Toujours 1 (tiré à bout portant...c'est plus fort !)

Mes Pluriels de loin...

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 4 sept 2014 à 12:09 Citer     Aller en bas de page

Chromatic, je découvre votre personnage aujourd'hui avec plaisir.
J'espère pouvoir vous lire rapidement.
Arilyn, votre pseudo et l'avatar qui le représente m'oblige a demander a mon imagination de se calmer.
Pluriel, fidèle en lecture, mon usine mentale vous remercie.


Mandrinmodern

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1533 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 4 sept 2014 à 16:29 Citer     Aller en bas de page

Nuit plus que torride ? Amour vache ? Mourir d'aimer ? Les trois à la fois !? Chanceux Mandrin. A bientôt !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 578
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0341] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.