Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 18
13062 membres inscrits

Montréal: 15 déc 20:43:46
Paris: 16 déc 02:43:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Théâtre & Scénario :: Confidences nocturnes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
408 poèmes Liste
12364 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 24 sept 2016 à 03:44
Modifié:  24 sept 2016 à 05:27 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page



Elles se parlent, comme chaque soir ou presque.

— Comme ça, tu as un nouvel admirateur ?
— Ce n’est pas difficile avec ce genre d’hommes.
— Vantarde !
— Un peu d’attention, un peu de moquerie, un peu de distance et de flatterie.
— C’est tout un art.
— Un vrai travail de fond.

Elle la connaît et l'admire.


— Je n’ai pas d’amoureux.
— Oh tu en as sans doute. Ils n’osent pas te l’avouer.

Son amie se veut rassurante mais elle, elle se sait glaçante.


— Tu es gentille. (Silence) J’ai même pas trouvé un mec cet après midi. J’ai cherché pourtant.
— Je me doutais que tu cherchais. Je l’ai compris en filigrane.
— Je deviens peut-être trop exigeante.
— Il serait temps...
— C’est ce qu’on appelle l’ascenseur social ?
— Ascenseur sexuel plutôt. (Elle sourit)
— Dire « bonjour » avant « tu baises » ne va pas toujours de soi et j’apprécie un café avant une fellation. (Elle rigole).
— Hélas, les bonnes manières se perdent. Un rendez-vous de sexe c’est comme un entretien d’embauche : tout compte. Parfois je préfère même les mecs que je n’ai pas eus. Ils restent désirables au moins.
— Je ne désire aucun des hommes avec lesquels je discute.
— Alors ne discute pas avec eux. Ils te font perdre du temps et le temps passe trop vite.
— C’est pas faux.
— J’ai regardé de vieilles photos hier. C’était passionnant et effarant. Comme j’étais belle et gracieuse...
— Je l’imagine sans peine.
— C’est subjectif.
— Non, ça doit être vrai. Tu es... racée.
— Il faut se surestimer tant qu’on en a les moyens. Après, on verra.
— Sans doute. Tu m’estimes à combien ?
— Je t’estime très haut. Tu vaux cher.
— C’est à dire ?

Elle voulait savoir. Elle s'estimait à 80 lorsqu'elle était au plus mal.
Fixer des prix remettait les choses à leur véritable place. Comme pour les vêtements.


— Tu as du charisme et tu rayonnes. Tu es une vraie femme.
— Hum... Tu tournes autour du pot là.
— Tu ne dois pas te brader.
— Combien ?
— Tu me demandes une note ? C’est l’enfer les notes.
— Les notes c’est comme le prix. Peu importe le chiffre si tout le monde a le même.
— On ne met plus de notes, seules comptent les compétences.
— Ça me fait du bien que tu fasses comme si tu ne comprenais pas.
— Tu es la seule femme avec laquelle je me sens lesbienne. Ça, c’est un compliment.
— Et c’est le plus beau que l’on m’ait jamais fait.

Elle raccroche et s'endort.


  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10339 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 24 sept 2016 à 04:14 Citer     Aller en bas de page

"— Tu es la seule femme avec laquelle je me sens lesbienne. Ça, c’est un compliment.
— Et c’est le plus beau que l’on m’ait jamais fait."


Ca me plait bien

  ISABELLE
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2430 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 24 sept 2016 à 05:22 Citer     Aller en bas de page

C'est recherché, même si en tant qu'homme je ne suis pas sûr de tout comprendre !
Assez captivant au total.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
718 poèmes Liste
21372 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 24 sept 2016 à 07:06 Citer     Aller en bas de page

Étrange dialogue, amitié ambigüe, tout pour faire un bon début de roman.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
408 poèmes Liste
12364 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 24 sept 2016 à 08:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
"— Tu es la seule femme avec laquelle je me sens lesbienne. Ça, c’est un compliment.
— Et c’est le plus beau que l’on m’ait jamais fait."


Ca me plait bien



Contente. Je crois que c'est quelque chose que j'aimerais qu'on me dise ; ça montre le degré de confiance et d'amitié je pense.



Citation de Didier
C'est recherché, même si en tant qu'homme je ne suis pas sûr de tout comprendre !
Assez captivant au total.



Qu'est-ce que tu ne comprends pas ? Je peux te faire une étude de texte : les mystères de l'amitié féminine Je te rassure, elles ne sont pas toutes comme ça



Citation de Aude Doiderose
Étrange dialogue, amitié ambigüe, tout pour faire un bon début de roman.



Je n'imagine pas un roman mais plutôt une histoire entre deux femmes qui ne se voient pas, ne se connaissent pas vraiment 'mis à part des photos envoyées par le net mais s'appellent presque quotidiennement. J'aime l'ambiguïté que cette situation implique.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2430 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 24 sept 2016 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

Une étude de texte sur ce sujet, pourquoi pas !
Disons par exemple dans celui-là : je ne désire aucun des hommes avec lesquels je discute Je trouve ça très curieux, pour une femme notamment, j'eus cru que ce fût le contraire !
Un autre endroit obscur pour moi : Elle s'estimait à 80. Ce sont des euros ?

 
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
408 poèmes Liste
12364 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 24 sept 2016 à 15:58
Modifié:  24 sept 2016 à 16:02 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Eh bien, allons-y. Bien entendu il ne s'agit pas d'un mode d'emploi mais de la vision que j'ai de la relation entre ces deux femmes (il y a un peu de ma vision aussi à travers elles, bien entendu )

je ne désire aucun des hommes avec lesquels je discute

Cette femme désire être aimée. Elle est amoureuse de l'amour tout en étant incapable d'éprouver le moindre désir pour les hommes qu'elle aborde. Peut-être est-ce parce que celui qu'elle veut vraiment n'éprouve rien pour elle, peut-être parce qu'elle est incapable d'éprouver le moindre sentiment, peut-être qu'elle ne les recrute pas au bon endroit ou peut-être parce que les hommes ne sont qu'un passe temps ou un moyen de se détruire plus radical que d'autre. Peut-être qu'il y aura une suite qui éclaircira cela... Le cynisme n'est pas l'apanage des hommes et j'ai trouvé libérateur qu'une femme puisse sortir du cadre établit : "Je te désire, je te séduis".

Elle s'estimait à 80.

Il s'agit d'euros. Toute chose quelconque a un prix. Seules les choses hors du commun sont inestimables. Une femme qui s'estimera, qui s'aimera ne se vendra pas. Pourquoi 80 ? Parce que ce n'est déjà pas si mal, non?

Voilà pour cette étude de texte. J'espère que j'ai pu éclaircir les zones d'ombre.



  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
23518 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
13 mars
  Publié: 25 sept 2016 à 02:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Magalie,

Je passe peu, en ces derniers mois pour des problèmes de santé et autre, mais là je découvre que tu as une plume
qui peut faire ce qu'elle veut et dans n'importe quel sujet , c'est saisissant et en deux mots j'admire !

Merci pour ce partage qui vient du coeur

Toutes mes amitiés James

  Membre de la Société des poètes Français.
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
408 poèmes Liste
12364 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 25 sept 2016 à 03:52 Citer     Aller en bas de page

Merci James d'avoir pris le temps de me lire et de laisser une trace sous mes mots.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2430 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
14 décembre
  Publié: 25 sept 2016 à 04:14 Citer     Aller en bas de page

Et bien merci d'avoir pris le temps d'approfondir. Elle cherche peut-être aussi un certain idéal, et la discussion probablement détruit cet imaginaire. Vaste sujet en tout cas dont la réponse ne dépend que de celle qui en est l'actrice.
Pour les 80 €, là, disons qu'en effet, tout est une question d'appréciation(s)...

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 25 sept 2016 à 06:15 Citer     Aller en bas de page

Surprenant partage...je rejoins James sur le fait que votre texte soit saisissant. J'attends la suite s'il en est une.

LBC

 
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
408 poèmes Liste
12364 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 décembre
  Publié: 26 sept 2016 à 11:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Didier
Et bien merci d'avoir pris le temps d'approfondir. Elle cherche peut-être aussi un certain idéal, et la discussion probablement détruit cet imaginaire. Vaste sujet en tout cas dont la réponse ne dépend que de celle qui en est l'actrice.
Pour les 80 €, là, disons qu'en effet, tout est une question d'appréciation(s)...



Contente d'avoir pu t'éclairer sur mon point de vue.

Citation de La Brune Colombe
Surprenant partage...je rejoins James sur le fait que votre texte soit saisissant. J'attends la suite s'il en est une.

LBC



Je ne sais pas s'il y aura une suite ; en fait, ce dialogue m'est venu comme ça, sans trop y réfléchir alors, l'histoire nous le dira...

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1141
Réponses: 11
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0555] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.