Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 797
Invisible : 0
Total : 797
13322 membres inscrits

Montréal: 2 juil 19:04:21
Paris: 3 juil 01:04:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Vertiges de toi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 11 sept 2014 à 09:23
Modifié:  13 sept 2014 à 02:56 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page


Vertiges de toi


A chaque instant se suspend l’image de toi
Tu m'enivres dans les abîmes d'une vie passée où plus rien n'est à espérer
Peut-être l'espoir d'un dernier baiser ou de tes bras enlacés
Avant de tourner une page que je croyais heureuse
Je chasse les démons d'un futur déjà détruit
C'est la fin d'un amour, je me suis trompé, je suis largué, je voulais t'aimer
Le fossé peut être trop grand pour qu'à pas de géant je puisse te parler ?
À travers le néant je te hurle mon amour et je te pose sur ma plume..
Dans la senteur de ton absence, comment te dire ?
Chaque jour, je passe devant cette terrasse où nous avions l’habitude de nous désaltérer
Les passants s’attardaient sur le bombé de ton décolleté où j’aimais m’éparpiller
Je me rappelle y avoir déposé ces baisers faits de sucre et de miel
Pour mieux te satisfaire
Nous nous retrouvions toujours à la même heure
Comme un rituel
Tu jouais de ton sourire gorgé de vertiges
Comme un rituel tu jouais de ton corps impossible à contrôler
Les cheveux ébouriffés dans les bosquets
Je te caressais
On se cachait
Plaisirs électrique
Plaisirs érotiques sous tes jupons
Tu riais de n’importe quoi
De nous, que reste-t-il ?
Un amas de ruines inutiles
ce n'est pas futile ni même juvénile
Seuls demeurent les abîmes impénétrables à nos raisons de douces sensations passées
Je ne sais pas, je ne sais plus... le vrai du faux
Je n'en peux plus
Que faire pour qu'enfin cesse cette tourmente ?
Je pleure, je tombe, mon cœur saigne, je sombre dans la véhémence.
Alors je pense à toi, à nous
Je me rappelle de tes caresses
Tu n’étais pas pudique dans la forêt profonde
Tu m’avais mis les bracelets pour mieux me satisfaire
Me déguster
Attaché à un arbre tu me montrais ce qu’est une femme
D’un coup de vent tes dessous de dentelles s’éparpillaient
Je te regardais sexy sous le soleil
Dansant autour de moi
Dans un rythme inavouable
Tu m’effleurais de tes seins aux doux parfums de jasmin
Que reste-t-il ?
Un amas de demains sans rien
De jours sans fin
Des matins chagrins sans ta main dans ma main
Tes lèvres sur les miennes
Ton souffle sur ma peau ne sont plus miens
Depuis ce jour où tu es partie
La braise en moi a pâli
Ce mal de toi me taraude
Pourquoi, pour qui ?
Pour toi ?
Tu n'es plus là….
Désormais ton absence
Fait de mes nuits sans sommeils
De mes matins sans soleil
Une larme coule sur ma joue
Se cristallise sur mes lèvres que tu ne goutteras plus
Au jour où tu m'as quitté ma montre s'est arrêtée
Pour toi ce n'était qu'une main d’aventure.
Je ne pourrai t’oublier .
Je ne sais pas, je ne sais plus
Mon esprit est comme ivre
Ivre de ton absence... qui se fait présente.
Je suis épuisé
Viens poser tes mains sur moi
Comme un enfant, je t'implore, te supplie je suis déjà, le passé,
J’aimerais à nouveau que tu t’effeuilles en bougeant ton corps de côté pour me donner le sang chaud.
Je m’affolais quand la terre touchait tes genoux,
Je devenais flamme quand ta bouche touchait la pointe de mon astre,

D’un battement de cils
je te vois à la terrasse de notre café préféré
Jambes croisée
J’ai envie de t’accoster
Tu es accompagnée
Je te regarde
Mes pensées m’emmènent aux paradis
Dans les bosquets.

JVK 070913/14




 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16417 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
1er juillet
  Publié: 11 sept 2014 à 10:13 Citer     Aller en bas de page

très touchant et bien écrit
content de te lire de nouveau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 11 sept 2014 à 12:03 Citer     Aller en bas de page

Si émouvant et bien écrit
J'espère que tu te portes mieux

Prends soin de toi et au plaisir de te lire ou d'un ptit coucou

Sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 12 sept 2014 à 13:15
Modifié:  13 sept 2014 à 09:27 par JVK
Citer     Aller en bas de page

Citation de ilizia chaim
Si émouvant et bien écrit
J'espère que tu te portes mieux

Prends soin de toi et au plaisir de te lire ou d'un ptit coucou

Sincèrement,


Je suis contente que mon poème t'ai plu... Mais je vais te rassurer je vais bien et cela n'a jamais été le contraire merci quand même

MIDO, merci beaucoup

JVK

 
Romantique Jane

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
25 commentaires
Membre depuis
5 septembre 2014
Dernière connexion
18 décembre 2016
  Publié: 12 sept 2014 à 19:29 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JVK

Beaucoup d'émotion dans ce beau poème nostalgique !!!

merci pour ce partage !

 
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 13 sept 2014 à 09:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Flamme Noire
Très touchée devant ta si grande détresse de coeur et d'âme.

Que la nuit puisse lentement guérir tes maux et les rayons du soleil étincelants et ambrasants dans tout ton être.

Merci, pour ce partage d'émotions pures.

N'oublie pas de vivre pour le présent.



Merci de te soucier de moi, je vais très bien, cest juste de la fiction pour moi

JVK

 
Eadlyyn


L'insaisissable est si beau et ça nous rend accro...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
224 commentaires
Membre depuis
22 août 2014
Dernière connexion
12 novembre 2018
  Publié: 14 sept 2014 à 04:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Merci pour ce partage d'émotions fortes, de ce très beau poème.
J'ai apprécié ma lecture et je suis contente d'apprendre que tout n'est que fiction pour toi.

Amicalement

  Marion
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 14 sept 2014 à 10:27 Citer     Aller en bas de page



Bonjour chère JVK,

Je suis ravie de voir que tu as publié de nouveau.
Tu fais passer des émotions très fortes en ton poème très bien écrit !


Toutes mes amitiés chère amie

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
2968 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
23 avril 2018
  Publié: 15 sept 2014 à 02:58 Citer     Aller en bas de page

1 pour ce long fleuve d'émotions sur un parler chanté du cœur dans une chute verticale de mots en leur fortissimo...

Mes Pluriels de ce jour où les oiseaux se font cris et jouets dans le ciel grand ouvert de nos yeux-à-rêves..

d'1 amical

 
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 6 oct 2014 à 09:33 Citer     Aller en bas de page

chère romantique jane , étoile rose, je vous remercie et je suis ravie d'avoir pu faire passer de fortes émotions, très ravie que vous m'ayez lu, au plaisir de vous lire.

Amicalement

JVK

Chère sybilla, c'est pas parce que je ne publie pas que je n'écris pas, bien au contraire, celà fait partie de mes diverses passions, merci

JVK

Cher Pluriels

C'est toujours avec un grand plaisir que je déguste tes mots aux pluriels sous les miens, un vrai régal, merci

Amicalement

JVK

 
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2347 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
22 juin
  Publié: 17 déc 2014 à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Coucou ravie de te lire ici
J'étais très émue par tes mots...Eux m'ont rappeler une histoire pas très lointaine
où les cicatrices s'adoucissent sans pour autant
guérir complètement...
Ton poème m'a plu dans le texte et dans la forme
comme la confession que l'ont murmure pour soit même...

j'ai aimé très beaucoup!

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 7 mars 2015 à 13:33
Modifié:  7 mars 2015 à 13:34 par JVK
Citer     Aller en bas de page

Citation de saldday
Coucou ravie de te lire ici
J'étais très émue par tes mots...Eux m'ont rappeler une histoire pas très lointaine
où les cicatrices s'adoucissent sans pour autant
guérir complètement...
Ton poème m'a plu dans le texte et dans la forme
comme la confession que l'ont murmure pour soit même...

j'ai aimé très beaucoup!

Saldday



Je te remercie de m'avoir lu, je pense que les douleurs peuvent s'adoucirent mais point les regrets, les souvenirs, les désirs espérés.

Amicalement 💋
JVK

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1089
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0403] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.