Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 592
Invisible : 0
Total : 592
13162 membres inscrits

Montréal: 28 mai 10:31:21
Paris: 28 mai 16:31:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: A nos A-venirs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 28 sept 2012 à 08:42
Modifié:  28 sept 2012 à 10:06 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page



Il me semble que tu as glissé

Dans un sommeil lourd et glacé.

L’oubli est un rêve éveillé

A la fumée d’une opiacée.



Dans une prison, tu rumines,

Tes questions frappent la poignée

De cette porte qui résiste

Aux forces de ta volonté.



Reviens au monde, refuse la tombe,

Combien d’entre nous sont partis ?

Ils n’ont pas choisi l’hécatombe,

Les lames qui les ont meurtris.



Ils ont vécu la soif au cœur

En se battant pour leurs idées,

Ils auraient prolongé les heures,

Au pacte, ils se seraient ralliés.



Dans nos doigts brillent des stylos,

Ils tracent des lignes sur nos peaux ;

Dessine-nous la délivrance,

Relève-toi et recommence.



Tu peux toujours compter sur moi,

Ma parole n'est pas de bois ;

On ne juge pas ses amis,

Les trahir est une infamie.



La liberté n'a pas de prix,

Tous les silences sont permis.

On les respecte et l’on accepte

Mais sans le dire on le regrette :



De ne pas pouvoir secourir,

D’être impuissants et inutiles,

Face à ce qui a fait mourir

La beauté, la grâce, l’esprit.



Je t'envoie l'éclat des sourires,
Mes forces, tout ce qui délivre.
Et sur mes épaules fragiles,

Je te porte vers nos avenirs...


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 28 sept 2012 à 08:58 Citer     Aller en bas de page

"Je t'envoie l'éclat des sourires,
Mes forces, tout ce qui délivre.
Et sur mes épaules fragiles,

Je te porte vers nos avenirs...
"...

Un belle déclaration d'amitié qui fait chaud au coeur...il a bien de la chance d'avoir sur sa route un ami comme toi...

Alex

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 28 sept 2012 à 09:02 Citer     Aller en bas de page

Merci chère Alex et moi de la chance de l'avoir, cet ami.
(nous nous sommes encore croisés ;-).

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Lullaby


Carpe Diem
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
970 commentaires
Membre depuis
31 mai 2012
Dernière connexion
12 février
  Publié: 28 sept 2012 à 10:52 Citer     Aller en bas de page

Riagal,

Comme ces mots sont doux à lire lorsque l'on connaît une telle amitié. Une pure petite merveille à lire et à relire ... merci pour ce magnifique partage.
Amitié sincère

Lullaby

  Lullaby
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9820 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 28 sept 2012 à 15:12 Citer     Aller en bas de page

RiagalenArtem

L'impuissance est la pire des choses à vivre. Mais quand le réconfort d'un ami existe !!!

Émouvant ce poème ...Touchée, il n'y a pas une ligne à mettre en apartés.

Sélénaé

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9398 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 29 sept 2012 à 03:30 Citer     Aller en bas de page

Il me semble que tu as glissé

Dans un sommeil lourd et glacé.

L’oubli est un rêve éveillé

A la fumée d’une opiacée.



J'adore cette strophe.
Ton ami est-il journaliste aussi comme le laisse supposer ton écrit ? J'ai connu des reporters de l'AFP qui en avait tellement vu, qui avait vécu des choses tellement dur qu'ils en devenaient pessimistes et n'avaient plus aucune foi dans l'être humain - à force de couvrir les conflits et les guerres. A ceux-ci, il n'est pas simple de leur montrer qu'il y a aussi des visages humains, constants, mais, avec ton coeur fidèle, c'est envisageable.

J'adore ton texte, comme toujours.

Catherine

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 29 sept 2012 à 04:36 Citer     Aller en bas de page

"On ne juge pas ses amis,

Les trahir est une infamie.

"

le monde et la vie seraient tellement plus sympathiques si chaque personne comprenait ces deux vers et en faisait un principe.
il y en a encore trop qui juge sans savoir, qui retournent leur veste et cassent dans votre dos !
que tu écrives ça me laisse à penser que tu connais la vraie valeur d'une amitié, et vouloir aider malgré sa fragilité, c'est noble !
J'ai beaucoup aimé venir te lire.
amitiés très sincères.
pyc.

 
Maman Luciole


Tout but est un leurre, seul le voyage est véritable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1602 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2012
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 29 sept 2012 à 11:28 Citer     Aller en bas de page

Très beau texte sur l'Amitié.
J'ai vraiment aimé.
Entre Amour et Amitié, les plus belles et longues histoires ne sont-elles pas celles d'Amitié ?
Cet ami a vraiment beaucoup de chance de vous avoir !


La Marmotte

 
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 29 sept 2012 à 15:30 Citer     Aller en bas de page



...°\=/°...Riagal...

La force du slave… A bas la résignation… On veut conquérir le monde, têtu nous sommes de ce côté-là… Têtu à venir conquérir le monde de nos amis pour faire demeure des cœurs en commun.
Bisous mon grand.


▁ ▂ ▃ ▄ ▅ ▆ ▇ViTΛLiC ▇ ▆ ▅ ▄ ▃ ▂_

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3897 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 30 sept 2012 à 03:35 Citer     Aller en bas de page

Beau poème d'amitié.
Oui quelquefois, il suffit d'un mot.. Juste un mot.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
710 poèmes Liste
15156 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 3 oct 2012 à 19:06 Citer     Aller en bas de page



les amis , un ami ...

la lève pour nous remonter des abysses de cette vie...



gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 5 oct 2012 à 13:03 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous ceux qui m'ont été fidèles.
Les avenirs sont gris et troubles, assassins. Regarder le monde en face, faire face, soulever, aider, compatir, oui...mais je ne vous cache pas que, en retour, il y a beaucoup de colère que l'on doit canaliser -je me lâche pas mal dans la vie pour me "laver" de tout ça...
Cela prend de l'énergie et cela "bouffe" si bien que je "file de fer" ;-)... et il y aurait beaucoup à en dire mais ici, je prends ma "bouffée d'oxygène" pour un petit retour dans l'"étrange", ou l'humour...ou que sais-je...

Avec mes amitiés.


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
483 poèmes Liste
22864 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 29 oct 2012 à 14:33 Citer     Aller en bas de page

TOUCHÉE
Bises amicales
ODE 31 - 17

  OM
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 23 nov 2014 à 23:01 Citer     Aller en bas de page

Merci ma Cigogne...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2299
Réponses: 13
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

L'amour sur le chemin de mes rêves... (Amour)
Auteur : pyc
Je ne suis plus comme avant (parodie) (Loufoques)
Auteur : Bernylys
A un jeune serveur (Amitié)
Auteur : Jeanne
Je ne sais que t'écrire... (Tristes)
Auteur : Anna Couleur
Elle, mon île (Autres)
Auteur : Rousselaure
Rester, partir ou fuir ( Aude Doiderose & Alalea) (Collectifs)
Auteur : alalea
À ta santé (Loufoques)
Auteur : Marcel42
La danseuse étoile (Poèmes par thèmes)
Auteur : Bibenja
La valise (Amour)
Auteur : Marcel42
De la Fleur à la Femme (Amour)
Auteur : Guid'Ô
4 rue des colibris (Amour)
Auteur : Marcel42
Et pour Toi je serai ... (Amour)
Auteur : Forgotten Angel
À travers la fin (Poèmes par thèmes)
Auteur : Daph à la rose
La vengeance de Cupidon (Amour)
Auteur : ecrinf
Grand Petit Homme (Amitié)
Auteur : Jeanne

 

 
Cette page a été générée en [0,0585] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.