Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 10
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 27
· PaulMUR · Aude Doiderose · jeanka · Amanda · Teumii · doux18 · Lapoètesse · ori · Authilie
Équipe de gestion
· In Poésie
13126 membres inscrits

Montréal: 25 avr 06:48:30
Paris: 25 avr 12:48:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Appel d'un machiste à Christine Boutin... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 12 oct 2014 à 10:32
Modifié:  13 oct 2014 à 00:07 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Quand, le père posait en rentrant du turbin
Le salaire du mois, sur la table commune.
Maman était heureuse de la dive fortune
Qui sera épuisée,... le 15 du mois prochain.

Nous affichions, dès lors, pour notre géniteur
Des yeux admiratifs pour le père argentier
Qui grâce à son boulot, à son noble métier
Mettait dans les patates, une noisette de beurre.

Et Maman pardonnait quand le soir un peu tard
Papa un peu hagard revenant du bistro,
Gueulait jusqu'à plus soif( ?) : '' alors là, ça en trop
La table n’est pas mise, et sort donc le pinard''.

C’était la belle époque, chacun avait sa place
Les femmes à la maison, s’occupant des moutards
Du ménage, des courses, la couture, les devoirs,
La cuisine, c’était tout, pas de quoi être lasse.

Le chef de la famille, respectueux des coutumes
Jamais ne s’occupait des taches ménagères,
Il aimait trop sa femme pour priver sa bergère
De l’ouvrage quotidien, qu’elle adore, je présume.

Mon devenir dès lors, fut comme une évidence :
Chef de famille voilà, tel sera mon futur,
Seul, puisqu’étant le chef, conduirais la voiture,
Ma femme se pâmant devant ma grande aisance.

Mais en 2014, l’amour, j’ai rencontré
Le vrai, celui qui dure et fait fondre le cœur
Dès le premier instant, Cupidon fut vainqueur
Il avait de sa flèche, mon ardeur, impétré.

Aussi me direz-vous, pas d’os dans le boudin
Tu peux en tant que mâle imposer ton dictat
Pourtant j’ai un problème, (elle), il s’appelle Jacques,
Aussi vais-je appeler ce jour, Christine Boutin... !!

Précision utile : Ce poème pour toutes les femmes qui subissent encore le machiste de leurs conjoints.

Pauvres écervelés!!!

  Le Kajoleur
Bethsabée Mucho

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
1205 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2013
Dernière connexion
3 mars 2018
  Publié: 12 oct 2014 à 12:51
Modifié:  12 oct 2014 à 12:52 par Bethsabée Mucho
Citer     Aller en bas de page

C'est drôle et c'est vraiment bien tourné. J'aime cet humour, parce qu'il est sans ambivalence au sujet de son sujet, c'est-à-dire qu'il fait rire de la condition des femmes (et des hommes, finalement) sans toutefois les rabaisser : à part peut-être Madame Boutin... tintintin !!!
Bon, en passant comme çà, y'à une ou deux fautes (d'inattention je suppose) c'est pas pour jouer à la maîtresse mais juste qu'à un certain niveau, çà pique un peu les yeux.

Bravo et merci, TitKJ !

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
15177 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 13 oct 2014 à 09:56 Citer     Aller en bas de page

merci pour le partage

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14440 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 13 oct 2014 à 17:32
Modifié:  13 oct 2014 à 17:34 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page


Bonsoir TitiKJ,

C'est bien triste pour ces femmes qui subissent ces contraintes sans partage dans leur foyer !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 436
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0185] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.