Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 468
Invisible : 0
Total : 470
· Argynne Aphrodite · ori
13149 membres inscrits

Montréal: 24 févr 07:12:04
Paris: 24 févr 13:12:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Et à chaque fois... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] 2 :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 31 oct 2014 à 13:49 Citer     Aller en bas de page




Et à chaque fois tu changes
Le ciel est comme ton visage
Parfois dans tes yeux passe l’ange
Ou le diable parmi ses orages

J’aime me laisser soumettre
Et j’aime que tu sois triomphant
Que tu sois tantôt mon Maître
Ou bien tantôt mon Enfant

Tu t’offres à moi sans ambages
Sans limite, sans retenue
Tu me gribouilles le visage
La bouche, de ton sexe nu

Viens mon amour ! Tu sais
Que ta vraie place est ici
En moi, où tous tes excès
Sont bus comme un vin exquis.


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
431 poèmes Liste
13746 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 février
  Publié: 31 oct 2014 à 14:24 Citer     Aller en bas de page

L'amour t'inspire et tu l'aspires... Je crois que je te préfère dans la catégorie amour que dans l'érotique.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 31 oct 2014 à 14:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ishtar
L'amour t'inspire et tu l'aspires... Je crois que je te préfère dans la catégorie amour que dans l'érotique.



Ce poème est à la fois amoureux et érotique. Difficile de rentrer ça dans un tiroir.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
4466 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
21 février
  Publié: 31 oct 2014 à 18:21 Citer     Aller en bas de page

La verve de tes mots , elle n'a pas d'égal.
Quant à la verge de mes maux, elle recale.
Maîtresse de tes mots tu nous as séduits.
Est-ce mettre deux mes maux qui me réduit ?
C'est naissance puis sénescence.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 31 oct 2014 à 18:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de QUOIQOUIJE
La verve de tes mots , elle n'a pas d'égal.
Quant à la verge de mes maux, elle recale.
Maîtresse de tes mots tu nous as séduits.
Est-ce mettre deux mes maux qui me réduit ?
C'est naissance puis sénescence.



La sénescence je te la laisse
Ce n'est pas ma tasse de thé
Dans mes sombre histoires de fesse
Je ne veux que la volupté

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 février
  Publié: 31 oct 2014 à 19:19 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Aude,

Merci de ce partage sensuel et évocateur !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
26 octobre 2019
  Publié: 31 oct 2014 à 19:25 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude,

Une poésie D/s que j'ai apprécié lire au travers de tes vers magnifiquement peints avec précision émotionnelle !
Mes amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 1er nov 2014 à 05:37
Modifié:  1er nov 2014 à 05:39 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de sybilla


Bonsoir Aude,

Merci de ce partage sensuel et évocateur !


Mes amitiés

Sybilla



Merci de ta lecture Sybilla.

Citation de James
Bonsoir Aude,

Une poésie D/s que j'ai apprécié lire au travers de tes vers magnifiquement peints avec précision émotionnelle !
Mes amitiés

James



Ravie que mon texte t'ait plu. Amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3723 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
18 février
  Publié: 1er nov 2014 à 06:38 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
Excès lents (durent plus longtemps) !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16017 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
23 février
  Publié: 1er nov 2014 à 10:09 Citer     Aller en bas de page

la sensualité et l'érotisme qui se renouvelle
d'où la comparaison entre l'état du ciel ou le maître et l'enfant
c'est pas une relation statique ou tomber dans la routine
un très beau texte

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 1er nov 2014 à 10:25 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Bonjour Aude,
Excès lents (durent plus longtemps) !
Amicalement
Pichardin



P¨lus c'est long plus c'est bon (proverbe suisse)

Citation de Mido Ben
la sensualité et l'érotisme qui se renouvelle
d'où la comparaison entre l'état du ciel ou le maître et l'enfant
c'est pas une relation statique ou tomber dans la routine
un très beau texte



C'est exactement ça Mido, un amour kaléidoscopique. Amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
273 poèmes Liste
9089 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 février
  Publié: 1er nov 2014 à 10:58 Citer     Aller en bas de page

bonjour AUDE.
j'ai apprécié ce texte en 10 pieds.
sont vocabulaire respectueux.
et tout ça en 4 quatrains.
si, si, j'ai beaucoup aimé.
SAM

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 1er nov 2014 à 14:55
Modifié:  1er nov 2014 à 14:59 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
bonjour AUDE.
j'ai apprécié ce texte en 10 pieds.
sont vocabulaire respectueux.
et tout ça en 4 quatrains.
si, si, j'ai beaucoup aimé.
SAM



Tu dois avoir mal calculé. Mes vers sont de 7 pieds, ce qui fait 7 x (4 x 4) = 112 syllabes, les rimes sont embrassées. Je n'écris jamais de longs textes, je les trouve ennuyeux (sauf quand c'est Victor Hugo, mais on est pas menacés ici).
Le vocabulaire est respectueux si l'on veut, moi je dirai qu'il est accessible.
Merci de ton passage.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Bethsabée Mucho

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1208 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2013
Dernière connexion
19 août 2019
  Publié: 2 nov 2014 à 02:03 Citer     Aller en bas de page

Quel style ! J'aime !!!

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 2 nov 2014 à 04:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bergamote
Quel style ! J'aime !!!



Merci Bergamote, mon amoureux m'inspire toujours de jolis textes.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
147 poèmes Liste
3584 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
23 février
  Publié: 13 nov 2014 à 03:05 Citer     Aller en bas de page

Tu n'as qu'une fesse ?
C'est tendre et coquin juste ce qu'il faut, l'érotisme, j'ai un peu de mal, mais je me soigne
J'aime bien.
Amitiés.
Emme.

  la vida son dos dias...vivelos !
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 13 nov 2014 à 09:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de Emme
Tu n'as qu'une fesse ?
C'est tendre et coquin juste ce qu'il faut, l'érotisme, j'ai un peu de mal, mais je me soigne
J'aime bien.
Amitiés.
Emme.



Oui, je dis souvent "ma fesse" pour "mes fesses", mais je te rassure j'en ai deux !
C'est étrange que tu parles de fesses sous ce poème où je n'en fais pas mention, pour une fois. Tu dois avoir lu un autre texte avant peut être ?

L'érotisme, comme la poésie, tient à peu de choses, je ne crois pas que ce soit en accumulant les scènes et le situations que c'est réussi. C'est comme un coup de vent qui soulève une jupe, il suffit d'apercevoir le genou et on est troublé. Ne te soigne pas, chacun est comme il est.

Merci Emme

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
22 février
  Publié: 10 déc 2014 à 16:12 Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
Crocodilesque Aude



Mais pas du tout ! Je suis d'une tendresse inimaginable.


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
rayon de lune


aujour'hui peut-être.....ou alors demain??
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
220 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2015
Dernière connexion
2 août 2016
  Publié: 15 jan 2015 à 17:18 Citer     Aller en bas de page

ah l'amur....toujours l'amur!!!

mais c'est soft!

j'ai répondu à l'un de tes coms.... chez Alzheimer!!( mon journal)

sans comprendre ??lol

bonne soirée


RDL

  Il est grandement conseillé de répondre aux imbéciles par le silence
rayon de lune


aujour'hui peut-être.....ou alors demain??
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
220 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2015
Dernière connexion
2 août 2016
  Publié: 15 jan 2015 à 17:19 Citer     Aller en bas de page

ah l'amur....toujours l'amur!!!

mais c'est soft!

j'ai répondu à l'un de tes coms.... chez Alzheimer!!( mon journal)

sans comprendre ??lol

bonne soirée


RDL

  Il est grandement conseillé de répondre aux imbéciles par le silence
rayon de lune


aujour'hui peut-être.....ou alors demain??
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
220 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2015
Dernière connexion
2 août 2016
  Publié: 15 jan 2015 à 17:20 Citer     Aller en bas de page

ah l'amur....toujours l'amur!!!

mais c'est soft!

j'ai répondu à l'un de tes coms.... chez Alzheimer!!( mon journal)

sans comprendre ??lol

bonne soirée


RDL

  Il est grandement conseillé de répondre aux imbéciles par le silence
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2469
Réponses: 28
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Technicolor (Amour)
Auteur : Rosi
La roue tourne toujours.... (Amour)
Auteur : Sparita
Monsieur (Amour)
Auteur : Barbara
Un semblant de douceur à la pointe de mes reins (Amour)
Auteur : zooz
Dis-moi (Amour)
Auteur : Ashimati
Somnambule d'automne (Amour)
Auteur : Galatea belga
Fantaisie dans un cerveau malade (Amour)
Auteur : TitiKJ
Peau d'opium (Amour)
Auteur : Alanna
Ailleurs (Amour)
Auteur : Dayân
Mes plus grandes joies (Amour)
Auteur : Lullaby
Tictac (Amour)
Auteur : Aude Doiderose
L'amant (Amour)
Auteur : Barbara
Amoureuse (Amour)
Auteur : Daph à la rose
Un vent capricieux! (Amour)
Auteur : josette
Prostituée Des Mots (Amour)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline

 

 
Cette page a été générée en [0,0704] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.