Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 26
Équipe de gestion
· Maschoune
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 02:04:06
Paris: 20 sept 08:04:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: A propos des belles choses... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 9 févr 2015 à 12:04
Modifié:  9 févr 2015 à 13:02 par Emme
Citer     Aller en bas de page

avec sa flèche plantée dans le dos,
il a titubé jusqu'au bord du Rio,
et de ses pieds traînant, une fine poussière s'élevait.

Il a sorti son revolver,
et vidé le chargeur aveuglément,
car déjà la nuit définitive s'était emparée de son regard.

Pourtant,
se disait-il en tombant lentement.
hors de question de crever avec le barillet plein.

sur la colline,
se découpant fièrement,
grand chef admira la rivière changer de sens docilement,
en raison du rivage.

Puis elle appuya sur un des boutons de la télécommande,
soupira en s'étirant,
ou bien soupirant,
dans son petit pyjama en coton bleu d'hirondelle
tandis qu'une nouvelle publicité posa trois cent mille tonnes de cailloux sur ma paupière gauche,
tandis que la droite coulait depuis un des récifs de mon front.

Nous étions la semaine des quatre jeudis,
demain elle irait vendre des radiateurs à un trafiquant d'igloos,
et moi de l'haleine de bouc à une barbichette
ou bien conduire un camion sans queue ni tête,

Mais dans l'immédiat,
j'arrivais en plein milieu de mon sommeil,
en rêvant que sous mon oreiller il y avait une dent,
et que la petite souris passait,
rouge et toute tremblante,
comme une des lèvres solubles de son sang,
qu'elle m'embrassait,
et que les hirondelles nous lâchaient une bonne partie du printemps
avec leurs baisers en coton.

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 9 févr 2015 à 16:31 Citer     Aller en bas de page

oui, c'est des métiers en voie de disparition.
Comme infirmier pour ouvre boite ou doublure d'un vampire hémophile dans un film gore.

 
Emelle
Impossible d'afficher l'image
courage à tous ceux qui souffre, accrochez-vous à ce que vous pouvez, il y a des gens qui se battent
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
251 poèmes Liste
542 commentaires
Membre depuis
20 mars 2010
Dernière connexion
21 juin 2016
  Publié: 11 févr 2015 à 15:07 Citer     Aller en bas de page

A propos des belles choses...

Merci Monsieur Jérôme

  Emelle
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 11 févr 2015 à 15:12 Citer     Aller en bas de page

A propos des belles personnes.

merci Emelle.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 498
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0259] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.