Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 17
· EmikoLian
13088 membres inscrits

Montréal: 25 juin 18:27:56
Paris: 26 juin 00:27:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Dernier regard du vieillard avant...?? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 18 avr 2015 à 02:16
Modifié:  20 avr 2015 à 05:10 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Son regard était creux, vidé de sa lumière,
Il regardait la vie qui ne le voyait guère,
Elle s’en était allée, un jour de temps mauvais
Ou la parque, insolente, avait pris son aimée.

Ce choix de la camarde, injuste sycophante,
Qui se pose en vainqueur de la vie, triomphante,
Jamais ne s’en remis, le jugeant arbitraire,
Le bon vouloir des Dieux, il n’en avait que faire.

Quel péché avait donc perpétré cette sainte,
Cette épouse dévouée dont jamais nulle plainte,
Faisant fi des morsures que le destin dispense,
Le calme ne troubla : maintien de circonstance...!

Elle était une femme, une mère au cœur doux
Dés lors, point d’état d’âme, les enfants, son époux
Demeuraient sa passion,….. et son obligation,
L’homme en ce temps-là, seul, faisait protestation….

Mais de tous les mentors, le temps est le plus sage,
Qui use des années pour faire apprentissage
De sentiments profonds, d’avisés jugements,
Nonobstant les erreurs et tous les manquements.

Dés lors, quand son élue fut rappelée aux cieux
Malgré sa grande peine il resta silencieux,
Ce jour l’inconvenance n’était pas mise,
Que ses larmes, sans cri, ce jour étaient admises.


  Le Kajoleur
Clod
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
39 commentaires
Membre depuis
16 avril 2015
Dernière connexion
18 avril 2015
  Publié: 18 avr 2015 à 06:22 Citer     Aller en bas de page



TitiKik bonjour
Très touchant


 
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 18 avr 2015 à 10:15 Citer     Aller en bas de page

qu'elle Repose en Paix et que son Amour puisse panser les blessures de ceux et celles qui l'aimaient.

sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 18 avr 2015 à 11:03 Citer     Aller en bas de page



Bonjour TiKiJ,

Très émue par ta poésie !
Paix à son âme...


Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 323
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0310] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.