Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 31
· Elisa · samamuse
13255 membres inscrits

Montréal: 15 oct 03:28:09
Paris: 15 oct 09:28:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Ni avec lui, ni sans lui ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 29 avr 2013 à 03:38 Citer     Aller en bas de page

Hier matin :
Elle a pleuré longtemps, elle a pleuré l’enfer
D’où elle était sortie. Je ne pouvais rien faire.
Elle a dit, c’est fini, puisque je le maudis.
Enfin, il est parti, c’est bien ce qu’elle a dit.

C’est terminé, vois-tu, elle a dit, en colère.
Plus jamais, c’est juré, je me laisserai faire
Il boit, il est jaloux, mais, et, ce n’est pas tout,
Il lui arrive aussi de me donner des coups.

Hier soir :
Elle ne pleurait plus, elle a dit : je l’implore
De revenir vers moi, sans lui, c’est incolore
Et s’il le demandait, ce serait à genoux.
Il n’est pas si mauvais, juste jaloux, c’est tout.

Ce matin :
Elle a dit, tout va bien, le voici revenu
Oh, il n’était pas loin, là, au coin de la rue,
Il a promis, jamais, il recommencerait,
Il a même accepté, enfin, de se soigner.

Mon amie :
Elle ne pleure plus, mais je ne peux rien faire
Je la laisse parler, je connais sa galère,
Comme hier et demain, elle n’a plus de colère,
Pourtant, moi je sais qu’elle retourne en enfer.


A mon amie pour qui je ne peux plus rien faire
A mon amie, là-bas, loin, au-delà des mers.


Sidonie…….. 29 Avril 2013

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 29 avr 2013 à 05:05
Modifié:  29 avr 2013 à 05:08 par TitiKJ
Citer     Aller en bas de page

Beaucoup de pudeur ,dans votre beau poème ,ou l'on sent la colère devant tant d'impuissance, pourtant Il y a des paroles qui portent plus loin que le vent.

  Le Kajoleur
Edgardth L Magnus


Trop ironique pour vous
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
40 commentaires
Membre depuis
21 avril 2013
Dernière connexion
27 mai 2013
  Publié: 29 avr 2013 à 08:13 Citer     Aller en bas de page

Un texte vraiment mélancolique mais plein de vérité. J'ai moi même des proches vivant une situation similaire chaque jours..

Merci pour le partage.

Ed'.

  Ce qu'on a tous en commun, c'est qu'on nous a donné la vie. Ce qui nous différencie c'est que certains savent mieux s'en servir et d'autres pas du tout.
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 29 avr 2013 à 08:18 Citer     Aller en bas de page


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
423 poèmes Liste
13467 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 29 avr 2013 à 09:17
Modifié:  29 avr 2013 à 09:43 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

L'amour donne des ailes, l'amour rend heureux, l'amour peut faire mal, très mal, trop mal.
Pourquoi une femme peut-elle encore aimer son bourreau l'être qui la torture psychologiquement et physiquement ? Peut-être, hélas, parce que beaucoup se sentent (à tort) fautives, éternelles coupables.
En donnant une raison, en trouvant une excuse au comportement de l'autre - il boit, il est malheureux -, elles le dédouanent.
Il est aisé, avec un regard extérieur de voir tout ça mais avec les yeux de l'amour, c'est plus difficile.
Parfois ces femmes ont la chance d'avoir des proches, des amis, oreilles muettes, qui ne les jugent pas, qui les écoutent.
Ton amie a beaucoup de chance de t'avoir et tes mots, emplis d'amour et de pudeur sont une belle preuve d'amitié.

Magali

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8630 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 29 avr 2013 à 09:43 Citer     Aller en bas de page

Heureux le temps de l'amour, malheureux le temps des coups.
Un beau texte qui ne juge pas.
Catherine

 
Ludothum.


A ceux qui ont tout entendu en me lisant, que plus rien ne soit dit en silence...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
806 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2012
Dernière connexion
11 décembre 2014
  Publié: 29 avr 2013 à 10:04 Citer     Aller en bas de page

Un poème avec un sujet dur et écrit subtilement, une triste réalité...
Amitiés,
Ludo.

  Ludothum.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 29 avr 2013 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

Si il y a un domaine où l'irrationnel est roi, c'est bien l'amour... Il faut laisser faire à chacun son destin.
Amitiés
yvon

  YD
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9803 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 29 avr 2013 à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Sidonie

L'amour quelquefois nous fait accepter le pire ...

Quel beau poème pour l'amour d'une amie ...

Merci pour toutes celles......!!!

Sélénaé

 
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15488 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 29 avr 2013 à 11:37 Citer     Aller en bas de page

L'amour est aveugle et ton très beau poème d'amitié le laisse bien entrevoir...Ne pas juger c'est cela, l’essentiel...

Alexandra

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17760 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 29 avr 2013 à 15:23 Citer     Aller en bas de page

Merci Sidonie d avoir su mettre des mots sur ces maux là. Ce texte c est tellement ce que je pourrais ecrire pour ma mere qui perd du temps pour quelqu un qui n en vaut plus la peine...

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 29 avr 2013 à 15:32 Citer     Aller en bas de page

Un très bel écrit pour toutes ces personnes qui vivent pareille situation, trop nombreuses sont-elles... merci pour elles, Sidonie.

Amicalement,

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Coriandre

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
463 commentaires
Membre depuis
14 août 2012
Dernière connexion
17 juillet 2016
  Publié: 29 avr 2013 à 17:01 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ta pudeur à dire une telle situation !

J'aimerai croire pour ton amie que c'est la dernière fois qu'elle vit cela et qu'elle sortira de l'enfer !

Face à l'impuissance d'action, ton amitié lui est et sera précieuse !

 
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 29 avr 2013 à 17:29 Citer     Aller en bas de page



Belle tendresse amicale

Sentiments d'amitié !

  Vers Cassés
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
541 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 29 avr 2013 à 22:35 Citer     Aller en bas de page


a ! Sidonie !



...

« Cet animal blessé, vous ne pouvez l'aider,
Pas même le soigner ».

« Vous comprenez dès lors ce qu'est un carnassier » :

« Et les crocs et les griffes,
Les crocs qui déchirent, les griffes qui lacèrent ».

...

« Et cette femme-là vous ne pouvez l'aimer,
Tout juste avoir pitié ».

« Vous comprenez aussi ce qu'est un carnivore » :

« Et les dents et les ongles,
Les dents qui déchirent, les ongles qui lacèrent ».



BiZ, éric




© ® éric (écrit en 1979, à l'âge e 14 ans).

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 30 avr 2013 à 02:39
Modifié:  30 avr 2013 à 13:19 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

Je suis très touchée par vos commentaires.
Oui, c’est bien réel, ça s’est passé de cette façon, il y a quelques jours. (Je n’ai pas assez d’imagination pour inventer pareille situation)
Quand elle jure qu’il ne l’y reprendra plus… . Je sais qu’elle ne tiendra pas 24 heures. Il le sait et il en profite.
La solitude ? Le besoin de compter pour un homme, même de cette façon ?
Je ne sais pas. Elle est à un âge où il est difficile de tout changer dans sa vie. Elle ne le souhaite pas.
Non, je ne peux rien faire, sauf l’écouter … puis le silence, à nouveau, jusqu’à ce que ça recommence.
Merci pour votre passage sous mes mots

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin
  Publié: 30 avr 2013 à 03:50
Modifié:  12 mai 2013 à 14:24 par Jeanne
Citer     Aller en bas de page

Sidonie,
J'ai aimé ce poème aux mots simples et très justes pour dire l'aliénation à une passion destructrice, la "servitude volontaire" à laquelle il arrive que nous nous prêtions par amour... ou piètre image de nous-mêmes...
De la compréhension à toute épreuve à l'oubli de soi, il n'y a qu'un pas... et l'on devient peu à peu "l'ombre de son ombre, l'ombre de sa main, l'ombre son chien..."

Je n'ose pas imaginer la suite : "Ce soir ", et "Demain matin..."
Les émotions valsent au gré des espoirs... et n'augurent, hélas, rien de bien heureux...


Blottie

 
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
12 mars
  Publié: 1er mai 2013 à 15:23 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui me parle puisqu'une de mes amies est décédée sous les coups de son compagnon.
Je n'ai rien pu faire pour elle non plus.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
102 poèmes Liste
5069 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 1er mai 2013 à 16:18 Citer     Aller en bas de page

Une lecture qui fiche le cafard...
D'autant plus qu'on ne peut rien y faire.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 2 mai 2013 à 16:05
Modifié:  2 mai 2013 à 16:06 par KYRICE
Citer     Aller en bas de page

Ce matin :
Elle a dit, tout va bien, le voici revenu
Oh, il n’était pas loin, là, au coin de la rue,
Il a promis, jamais, il recommencerait,
Il a même accepté, enfin, de se soigner.

Mon amie :
Elle ne pleure plus, mais je ne peux rien faire
Je la laisse parler, je connais sa galère,
Comme hier et demain, elle n’a plus de colère,
Pourtant, moi je sais qu’elle retourne en enfer.

Insoutenable est cette galère ressentie... Les pervers narcissiques utilisent Toujours la séduction pour accomplir leurs morbides méfaits, remarquablement décrits dans ce triste poème. Cette fois, il n'y a plus aucun remède. C'est la Désepérence...


Amicalement

Kyrice

  jb
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 2 mai 2013 à 16:59 Citer     Aller en bas de page

Magnifique poème SIDONIE, malgré la tristesse et son côté dramatique.
Combien d'êtres ont ainsi perdu la vie.
Malheureusement c'est tous les jours que l'on peut lire dans les journaux pareil hécatombe.....
J'espère de tout coeur pour ton amie, qu'elle pourra sortir des griffes de cet homme qu'elle aime ou qu'elle croit aimer.
Merci d'avoir une pensée pour elle
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2821
Réponses: 30
Réponses uniques: 24
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Chanson d'automne... (Tristes)
Auteur : Alponse BLAISE.
Tout redevient soudain... (Amour)
Auteur : Anna Couleur
Des utopies, des espoirs, et des "je" de maux... (Tristes)
Auteur : pyc
Le chant de l'été indien... (Amour)
Auteur : Alponse BLAISE.
Le chemin des saisons (Autres)
Auteur : Maman Luciole
La fille du voisin (Tristes)
Auteur : Vers cassés
Aux portes des songes... (Amour)
Auteur : Auto dit d'acte
Endive et Betterave par Aude Doiderose & Laversill (Collectifs)
Auteur : Adamantine
Ce soir, je pense à toi... (pantoum) (Amour)
Auteur : Sidonie
L'abeille (sonnet) (Tristes)
Auteur : lastexit
Quand Anna et Pablo s'embrassent... (Amitié)
Auteur : pyc
Merci à vous amis d'ici (Amitié)
Auteur : Maman Luciole
La belle de mai... (villanelle) (Amour)
Auteur : Alponse BLAISE.
Les oiseaux-souvenirs (Autres)
Auteur : Celle qui rêve
Loup solitaire (Tristes)
Auteur : Majestic

 

 
Cette page a été générée en [0,0686] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.