Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 156
Invisible : 0
Total : 158
· ode3117 · Lafleurquirime
13167 membres inscrits

Montréal: 31 mai 05:35:54
Paris: 31 mai 11:35:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Intemporels... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 7 mai 2015 à 08:38 Citer     Aller en bas de page

INTEMPORELS...



J'habille les minutes graciles,
Les secondes en intermèdes
Sur mes intemporels...

Les brumeuses élégances
Des horizons de faïences
La porcelaine d'un matin
Prompts à rugir dans un recoin...

Dansons !

Un pas de deux ou bien de trois ?
Et pourquoi ne pas rajouter
Un trait de sanguine-cerisaie
Sur les serments que l'on extirpe
De la veine blême des absences ?


Tourne les pages et rejoins-moi
Dans nos cachettes sous les combles
Les rendez-vous ne se donnent pas
Ils sont les cadeaux qui nous comblent...


Oublions tout, tu m'as manqué
Même les guerriers sont fatigués
Par toutes les luttes gagnées-perdues
Ou bien l'inverse, je ne sais plus...

Quelle importance ?

On dit qu'il y a des jours meilleurs
Moi loin de toi, toi près de moi
Ou bien l'inverse, je ne sais pas
Tout ira mieux ? Quelle impatience !

L'air retient sa respiration...

Le silence est un crissement
Il se referme bruyamment
Sur les nôtres si pleins de grâce
Dans l'univers hors de portée
Que nous nous sommes inventé...

Intemporels !


Riagal (07/05/2015)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9400 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 7 mai 2015 à 10:22 Citer     Aller en bas de page

Hello,

Ben les matins laborantins font surgir des titites pépites hihi, elle est moqueuse.

Une belle journée de retrouvailles dans un langage précieux de silences et de danses, c'est bien gai !

Bises,
Cath

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 7 mai 2015 à 18:00
Modifié:  8 mai 2015 à 10:45 par Sybilla
Citer     Aller en bas de page


Bonsoir Riagal,

Une très belle poésie en ce silence plein de joie et de bonheur !
Merci de ce très beau partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 7 mai 2015 à 21:19 Citer     Aller en bas de page

Amour et Apaisement, un lieu pour grandir et se réfugier des moments tragiques



sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
711 poèmes Liste
15165 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 8 mai 2015 à 08:48 Citer     Aller en bas de page

Oublions tout, tu m'as manqué
Même les guerriers sont fatigués
Par toutes les luttes gagnées-perdues
Ou bien l'inverse, je ne sais plus...

Quelle importance ?

On dit qu'il y a des jours meilleurs
Moi loin de toi, toi près de moi
Ou bien l'inverse, je ne sais pas
Tout ira mieux ? Quelle impatience !

L'air retient sa respiration...

Le silence est un crissement
Il se referme bruyamment
Sur les nôtres si pleins de grâce
Dans l'univers hors de portée
Que nous nous sommes inventé...

Intemporels !

Des amours intemporels inspirent des mots sans temps...
Belle danse entre l'envie, l'espoir et l'amour qui fait continuer à souffler, vivre 1

j'aime!



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
1710 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 8 mai 2015 à 09:28 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé cet endroit silencieux où logé l'intemporel. Et ces mots qui te marquent dans un temps pour elle. Merci du partage Riaga. A bientôt !

 
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
483 poèmes Liste
22874 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 9 mai 2015 à 04:57
Modifié:  9 mai 2015 à 04:57 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Si je devais m'exiler sur une île déserte, c'est ce poème que j'emporterais avec moi, pour me réchauffer, me nourrir de ces si tendres mots et d'un décor de rêve par de telles images.
Et l'oiseau peut l'emporter sur ses ailes jusqu'à son nid.
Ce poème d'amour te va si bien...Un beau cadeau que tu nous offres et à la personne qui te donne cette inspiration.
Bises amicales ODE 31 - 17
Une petite merveille de poésie

  OM
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
2718 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 10 mai 2015 à 05:55 Citer     Aller en bas de page

Immense recul

Une déclaration gardant l'âme libre d'aller dans le temps...

Un moment d'intime recroquevillement



Merci Riagal, ta puissante expression venant du cœur nous offre une douce réflexion sur l'amour.


Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
TREMIERE


il faut aimer qui nous aime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
168 commentaires
Membre depuis
23 avril 2015
Dernière connexion
14 janvier 2017
  Publié: 10 mai 2015 à 17:50 Citer     Aller en bas de page

Une bulle, un hamac, une île ... hors du temps : voilà des amants heureux !
J'aime beaucoup ton poème, ami poète !

Amitiés d'une Rose qui connaît la musique de ton pseudo : "" Riagal "" : oui ! Ca chante !

  aimer la vie, écrire dans l'ombre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 26 août 2015 à 11:24 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Une telle lecture....Tout de suite, demain, dans un an, dix ans, elle me plaira toujours autant...Je confesse n'avoir pas lu de textes sur le site depuis pas mal de temps, mais quand je me replonge dedans avec une écriture comme la tienne, et une inspiration lumineuse, c'est sans doute la promesse d'un grand plaisir.
J'ai envie de replonger dans ces vers.
Amitiés chaleureuses.
pyc.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 10 nov 2015 à 14:44 Citer     Aller en bas de page

Ba ba ba...ça fait longtemps, je sens que je vais devoir me ré-ambianter. Surtt qu'il y a pleins de nouveaux-Thés ;-)...
Ca c'était un aparté.

Un grand merci, spasibo, etc...à toutes et tous sur ce petit texte qui n'est pas vraiment de l'amour, f'in si, un amour de l'absolu.
Alors non, "amants heureux", c'est pas vraiment ça, et l'île non plus. Elle est bien loin des eaux turquoises, pas de hamac non plus, j'm pas le farniente. J'ai pas changé, je suis toujours aussi ch...;-)

Mais après tout, ce sont vos ressentis qui comptent...

Et Pierre-Yves qui a fait remonter la "chose", toutes mes amitiés aussi chaleureuses que tes mots.
Les zami(e)s, ne m'en veuillez pas si je ne vous cite pas...je voulais faire court ^^


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 11 nov 2015 à 04:05 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Riagal

ça fait longtemps, pour moi aussi...
On part et on revient et on se " ré-ambiance"...
Avec toi, c'est facile... tu écris toujours aussi bien...

Intemporels, ces moments où on oublie l'absence,
dans l'univers hors de portée que nous nous inventons... quelquefois.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 11 nov 2015 à 04:34 Citer     Aller en bas de page

Hello Sidonie...Heureux de te croiser. Moi, écrire toujours aussi bien ? Je dois répondre quoi ;-) ?
Merci d'être venue sur l'Intemporel au pluriel.
Et à bientôt, là je ne peux pas vmt commenter...pis il y a tant de textes. C'est cession de rattrapage...avec comme tjrs un ordi qui "pagaye" et sème la pagaille.
Un univers hors de portée qui nous sauve du vide...oui.

Bises tiens !

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1691
Réponses: 12
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0662] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.