Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 35
· Cioran · Aude Doiderose
13088 membres inscrits

Montréal: 24 juin 18:14:49
Paris: 25 juin 00:14:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L'enfance du crépuscule Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 12 mai 2015 à 13:05
Modifié:  12 mai 2015 à 13:08 par Orange_douce
Citer     Aller en bas de page

Les mouchoirs en sursis tortillent de l’oreiller
Je cherche des mots à barbouiller sur le visage de l’ombre
Ma sultane endiablée de percussions salines
rumine la nuit

Tu souris
comme le premier nom prononcé après l’oubli

Une seconde par défi
prend le temps de poser ses doigts frêles
dans la chair du hasard


Boire est le talent fougue d’une langue de l’infini
Je le sais depuis que j’ai sucé les vignes de ta main
Alors je me souviens
comme si hier était le fils de demain
de ce long cri qui saigne
du souffle du satin
au matin de minuit

Minuit bouillonnait de nos jeux
Minuit était un dieu qui avait l’air d’avoir l’heure
et l’art d’avoir la tête ailleurs
savoir être là en se posant à peine
sans peser de ses ailes
sur le corps du délire
ensemble…
c’était l’enfance de la rivière
sous la prière d’un clapotis

J’écrivais une lettre ouverte aux veines du ciel
sur la bouche mordue de nos éclaboussures
Les dentelles de la nuit esquissaient
la loi exquise de l’agonie

Je lisais dans la toile,
le beau à en crever
décodant le collage des images griffées
la rétine impulsive du désir de se voir
dans l’autre voir,
l’autre tout vu

J’en humais de l’humain, la texture amoureuse
et lavait dans la boue la crinière des orages
tes incessants voyages dans les hanches du rire

Je tissais chaque indice d’un bleu baigné de sèves
l'hématome d'un rêve dans le cou de la joie

J’accrochais à ta voix la déchirure du vent
pour que demain claque des dents
l’enfance du crépuscule

Une envie de carton pâtes de fruits
guette le paradis
de ta vie dans la mienne
Quand le vice déversa son or ici-bas
dans tout ce qui tremble
et ne craint plus,
amour
que la lame d'être en vie

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
255 poèmes Liste
3705 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 12 mai 2015 à 13:58 Citer     Aller en bas de page

Très bel écrit.

La Brune Colombe

 
Mai Bee


Toujours la vie nous rebalance, le poids des maux que l'on ne panse...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
394 commentaires
Membre depuis
21 février 2015
Dernière connexion
15 mai 2017
  Publié: 12 mai 2015 à 16:05 Citer     Aller en bas de page

Oui, très beau ! Tout se met à vivre de façon irréelle en restant connecté à la réalité. J'aime beaucoup
Merci Orange Douce
Mai Bee

 
La_Hire

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
155 commentaires
Membre depuis
2 mai 2015
Dernière connexion
8 décembre 2015
  Publié: 12 mai 2015 à 16:45 Citer     Aller en bas de page

C'est un caravansérail. Putain quel sens de l'image, à vous rendre grossier par peur d'être mauvais coucheur de vers
et peste soit des jeux sur les mots, seulement bravo, et merci,
et publie je viendrai t'écouter lire
même s'il le faut dans une librairie.

  Vivre donc vivre sans abri, se tenir droit dans la lumière.
miscanthe

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
9 commentaires
Membre depuis
9 mai 2015
Dernière connexion
12 mai 2015
  Publié: 12 mai 2015 à 18:28 Citer     Aller en bas de page

Je trouve votre écriture très belle. J'ai vraiment aimé lire ce poème, mais également tous vos autres poèmes sur ce site. Merci

Amitié

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 14 mai 2015 à 14:39 Citer     Aller en bas de page

Un peu plus que mieux que la dernière fois quand c'était trop bien.
Quand a l'estocade ....

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14959 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 14 mai 2015 à 19:48 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Orange Douce,

Des émotions intimistes très fortes et très bien écrites
Merci de nous le faire partager


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
TREMIERE


il faut aimer qui nous aime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
168 commentaires
Membre depuis
23 avril 2015
Dernière connexion
14 janvier 2017
  Publié: 17 mai 2015 à 17:28 Citer     Aller en bas de page

Ma douce Orange,

Je suis heureuse de pouvoir te lire à nouveau.

Tu es vraiment très forte.

des et gros

Rose.

  aimer la vie, écrire dans l'ombre
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 17 mai 2015 à 17:34 Citer     Aller en bas de page

la brune Colombe
heureuse de toucher le coeur d'un bel oiseau

et puis
"ça tremble du plein jour" un image comme un gant de velours orange dans la main d'un poème
merci d'être ici !

Mai bee
Cette définition me semble coller au corps parfois transi de ce que j'appelle poésie

La Hire
Enchantée de te découvrir sous cette plume directe et douce à avaler, tes mots me flattent et me rassurent de continuer à gambader dans la prairie des mots

miscanthe
Je suis très touchée par votre intérêt
Au plaisir!

HUbix
j'aime la lecture attentive que tu as pour les mots, on sent que tu les aimes, ça fait du bien
merci beaucoup de me lire

Mandrin
profondemment ravie que tu t'y plaise, mon estocade te remercie

Sybilla
merci de ta fidélité sur mes mots
amitiés d'orange


 
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 17 mai 2015 à 17:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de TREMIERE
Ma douce Orange,

Je suis heureuse de pouvoir te lire à nouveau.

Tu es vraiment très forte.

des et gros

Rose.



Belle Rose, jolie surprise de retrouver cette plume de soie dans la Passion
Merci de me lire ici aussi

bisous d'orange

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 622
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0354] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.