Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 29
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 10:41:34
Paris: 20 sept 16:41:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Grincement dedans. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 23 mai 2015 à 15:13
Modifié:  23 mai 2015 à 17:36 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

"grincement dedans"

j'enfonçais ma jambe gauche dans le soulier du diable,
pendant que de la droite je bottais le cul d'un chien.

Et marchant ainsi,
je venais vers toi.

Ton amour m'a rendu libre
et,
me privant de toi,
je devins le captif de ce que je ne parvenais pas à rêver.

Je n'ai pas trouvé meilleur sacrifice,
pour qu'enfin tu me comprennes.

Ogre dégueulant les paillettes de blanche nuit,
camisole ornée de cils condamnant à la cécité,
le chant oblique d'un lampadaire enculant la pénombre,
et ton visage arraché à un cri,
à travers le trou de la serrure de nos ventres gorgés de famine,
lubrifié par la clé humide de ton sexe imaginaire
pénétrant l'illusion de mon sexe éclair.

je mange avec mes mains
l'aube-éclipse de l'architecture des fourchettes
pendant que tu dessine un godemiché avec mon prénom
dans la rétine de l'allume-cigare,
car tout part en fumée.

Et lorsque le jour va se lever,
sur la ruine vivante de son propre passé ;
un de nous deux va devenir nous,
Tandis qu'à notre racine carrée
l'autre s'ajoutera,
jusqu’à en devenir fou.

 
Max-Louis

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
508 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
30 novembre 2016
  Publié: 25 mai 2015 à 15:50 Citer     Aller en bas de page

Bon jour mandrinmodern,

A la lecture, je pensais « cannibalisme »,
Au sens figuré entre des êtres possédés,
L'un de l'autre à l'extrême magnétisme,
Prisonnier d'un état totalement inféodé !

Max-Louis

  Je vis, tu vis, c'est étrange ! Ce que j'écris est fiction … dans un réel déformé.
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 25 mai 2015 à 15:56 Citer     Aller en bas de page

Merci, Jérôme, pour le partage de ces trois textes. Toujours aussi imagée, ta poésie. A bientôt !

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 26 mai 2015 à 10:22 Citer     Aller en bas de page

Citation de Max-Louis
Bon jour mandrinmodern,

A la lecture, je pensais « cannibalisme »,
Au sens figuré entre des êtres possédés,
L'un de l'autre à l'extrême magnétisme,
Prisonnier d'un état totalement inféodé !

Max-Louis



Un texte dont la pornographie s'assume par le biais de l’ambiguïté !

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 26 mai 2015 à 10:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Claude Glissant
Merci, Jérôme, pour le partage de ces trois textes. Toujours aussi imagée, ta poésie. A bientôt !




J'en aurais volontiers mit plus, grand exhibitionniste que je suis, mais le règlement intérieur m'aurait tapé sur les doigts.
J'en profite pour saluer ces membres.

jérôme

 
alinus babiscus


Les être-anges poètes dévorent nos démons
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
311 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2012
Dernière connexion
4 décembre 2018
  Publié: 26 mai 2015 à 10:46
Modifié:  26 mai 2015 à 10:48 par alinus babiscus
Citer     Aller en bas de page

Il n'y a plus de membres jerôme, tu les as tous démembrés dans tes métaphores innombrables et indémodables. J'attends que tu fasses du couscous et de la chair à saucisses avec nos plus beaux specimens. La poésie mandarine moderne

A bientôt

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 29 mai 2015 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de alinus babiscus
Il n'y a plus de membres jerôme, tu les as tous démembrés dans tes métaphores innombrables et indémodables. J'attends que tu fasses du couscous et de la chair à saucisses avec nos plus beaux specimens. La poésie mandarine moderne

A bientôt



Les mandarines c'est comme des oranges, mais en plus coquine !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 441
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0263] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.