Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 832
Invisible : 0
Total : 832
13157 membres inscrits

Montréal: 26 févr 20:08:15
Paris: 27 févr 02:08:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L'incomplétude du Vent des Certitudes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 28 mai 2015 à 06:31
Modifié:  21 févr 2019 à 15:16 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

L'Incomplétude du Vent des Certitudes



Laisse-les derrière… ces rivières de veines,
De douleurs rongées, en mille et une peines.
Tes cris en dents de si… de vie de désespoir,
Détonnent, résonnent tout le long du couloir.

Triste Incomplétude du Vent des Certitudes.
Complainte imbibée, de ton dieu de Raison,
Votre âme ruisselle ses rêves d’évasion,
Perles cristallines des plaines d’altitude.

Fleuris ce petit Cœur, des saveurs de la Rose,
Sourires de douceurs, perles à peine écloses.
Apothéose au vent, leurs lèvres couleur sang
Enchantent dès l’aube, tes désirs envoûtants.

Superbe… Nature… ressource d’équilibre.
Trouve ta balance, tes arbres de l’enfance,
Enduis de leur sève, les souillures qui pensent
Et deviens Rebelle ; l’Oiseau de l’aube libre.

Valse-nous la danse des airs en farandole,
Files… féeriques… souvenirs de ton Elle,
Grâce virevoltant aux ailes d’étincelles
Ta Symphonie au ciel… l'Hirondelle s’envole


Actuaire
Mai 2015

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16025 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 28 mai 2015 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 28 mai 2015 à 22:15 Citer     Aller en bas de page

j'ai relu le premier afin de bien me délecter du deuxième, et je n'en suis point déçu.
Ce poème est un hymne sublime au Petit Coeur que nous avons, agrémenté avec les Merveilles de ce monde.

Citation de actuaire
Fleurit ce petit Cœur, des saveurs de la Rose,
Sourires de douceurs, perles à peine écloses.
Apothéose au vent, leurs lèvres couleur sang
Enchantent dès l’aube, tes désirs envoutant.



un Passage à travers Souffrance et Doute afin de se métamorphoser en quelque choses de Grandiose

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
2642 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
24 février
  Publié: 29 mai 2015 à 01:42 Citer     Aller en bas de page

S'envoler, on ne peut que s'envoler en te parcourant Étienne, tu nous invites à lâcher prise...
Une belle symphonie, Beethoven et celui qui me vient à l'esprit naturellement ( est-ce lui? )

Une bien douce mélodie,
Une poésie enchanteresse



Merci, ma matinée commence agréablement



Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
701 poèmes Liste
14963 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 29 mai 2015 à 04:12 Citer     Aller en bas de page



Bonjour cher Etienne ton poème m'inspire plusieurs comments.

J'essaye d'en écrire juste deux .



Laisse les derrière… ces rivières de veines,
De douleurs rongées, en mille et une peines.
Tes cris en dents de si… de vie de désespoir,
Détonnent, résonnent tout le long du couloir.


J'aime ton conseil de laisser prise de ne se faire prendre par le désespoir et de vivre soulignant la douceurs des sentiments , du beau qui nous entoure plus souvent que nous le croyons...et de profiter de la beauté de la nature dans ses maintes manifestations...
Mais...personnellement, je ressens le besoin de me ressourcer le temps indispensable et de repartir pour la bataille...on en peut trouver de tous les genres dans chaque milieu car ma vie je ne sais pas la concevoir juste comme une recherche plate de mon bonheur.

A plus et merci pour ce poème délicat et beau.


lilia


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier 2019
  Publié: 29 mai 2015 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Actuaire,

Voilà une poésie où il fait bon se ressourcer... une sorte d'élévation au-dessus de nos douleurs, afin de pouvoir contempler le Beau, pour mieux profiter du présent. Amour, éclosion et sérénité sont les mots qui me viennent en vous lisant. Merci pour cette lecture, cher Actuaire.

Amitiés poétiques,
Bernylys

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 février
  Publié: 29 mai 2015 à 18:50 Citer     Aller en bas de page



Bonjour cher Etienne,

Une magnifique poésie pleine de ta sagesse et de douceur infinies sur ces vents de ta belle plume en partage !
Une douce sérénité en tes vers !


Toutes mes amitiés
de nous deux

  Le rêve est le poumon de ma vie
folano sabata
Impossible d'afficher l'image
un poète est une étoile, même mort il continue à briller
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
309 commentaires
Membre depuis
13 mai 2012
Dernière connexion
12 janvier 2017
  Publié: 30 mai 2015 à 02:39 Citer     Aller en bas de page

Des vers plein de sagesse, magnifique !
ton poème je relirai encore et encore !

Du fond du coeur merci pour ce partage très enrichissant,

Que le destin te soit favorable
A la prochaine très cher actuaire

  les mot, l'amour et l'espoir sont mes armes
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9809 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 février
  Publié: 30 mai 2015 à 10:44 Citer     Aller en bas de page

Actuaire

Une lecture des mots comme une douce rivière.....Pas un accroc, juste un plaisir


Merci

Amités Sélénaé

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 31 mai 2015 à 04:20
Modifié:  31 mai 2015 à 04:21 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Merci cher ami mido ben de votre passage fidèle sur mes écrits et d'y avoir déposé votre commentaire.
Mes amitiés vous accompagnent.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Lise

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
682 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2014
Dernière connexion
16 avril 2019
  Publié: 31 mai 2015 à 08:33 Citer     Aller en bas de page

Belle envolée de mots, qui donne envie de s'échapper... telle la petite hirondelle qui est en chacun de nous, et qui parfois s'est trop longtemps laissée prendre dans le filet sournois des certitudes. Quoi de plus merveilleusement efficace que la nature pour se ressourcer !
J'ai adoré ton magnifique poème Actuaire !

  Fais comme ton coeur te dit
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 2 juin 2015 à 04:54 Citer     Aller en bas de page

Citation de ilizia chaim


J'ai relu le premier afin de bien me délecter du deuxième, et je n'en suis point déçu.
Ce poème est un hymne sublime au Petit Coeur que nous avons, agrémenté avec les Merveilles de ce monde.


Citation de actuaire
Fleurit ce petit Cœur, des saveurs de la Rose,
Sourires de douceurs, perles à peine écloses.
Apothéose au vent, leurs lèvres couleur sang
Enchantent dès l’aube, tes désirs envoutant
.




Un Passage à travers Souffrance et Doute afin de se métamorphoser en quelque choses de Grandiose



ilizia chaim



Merci cher Ami pour votre arrêt et d'y avoir déposé ce beau commentaire.
Bien à Toi.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
3468 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 5 juin 2015 à 21:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour ami poète,

Je me suis laissé emporter par ces vers, comme en un vol ascensionnel...

La première strophe évoque une douleur mais les strophes suivantes semblent vouloir s'en éloigner.

Vous nous faites assister au vol de ce que l'on nomme l’Oiseau de l’aube libre : une expression poétique de toute beauté, qui a retenu mon attention.

Espérons que les sphères célestes fassent oublier cette souffrance évoquée au début du poème.

Je ne sais pas si ma perception correspond au contenu véritable du poème, sachant que la poésie peut-être perçue de différentes manières, suivant ce que le lecteur peut capter.

Merci pour ce poème qui finit par cette Grâce virevoltante aux ailes d’étincelles...
Et par ce vol d'hirondelle...

A bientôt, ami poète Actuaire.

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
L'Architecte


Entre beauté stylistique, profondeur émotive et subtilité métaphorique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
1514 commentaires
Membre depuis
6 juin 2010
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 7 juin 2015 à 11:02 Citer     Aller en bas de page

Bonjour actuaire

C'est un plaisir de vous relire après une relative longue absence. Une poésie riche en rimes horizontales comme verticales mais surtout qui est apaisante car on a l'impression de prendre de la hauteur et de profiter tout simplement de ce que nous offre la nature dans son état le plus pur.

Bien cordialement avec mes amitiés
L'Architecte

 
Textes protégés sous Copyright numéro 00049021
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 8 juin 2015 à 19:36
Modifié:  8 juin 2015 à 19:51 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Citation de Marchepascal
S'envoler, on ne peut que s'envoler en te parcourant Étienne, tu nous invites à lâcher prise...
Une belle symphonie, Beethoven et celui qui me vient à l'esprit naturellement ( est-ce lui? )

Une bien douce mélodie,
Une poésie enchanteresse



Merci, ma matinée commence agréablement



MarchePascal



Merci cher Ami et Poète de votre arrêt sur cette fresque... Ce poème entremêle en effet le temps, son passé et son présent avec ses joies éclatantes et ses douleurs de détresse, les rêves et ses désillusions du passé et du présent... où le cœur et l'âme, la raison et la conscience s'entrechoquent et se confondent et saisissent progressivement la quintessence harmonieuse de tous ces instants... car tout devient apaisement unitaire dans le devenir du temps.
La symphonie évoquée est la Pastorale de Beethoven... Comment avez vous deviné??... Au courant de mes études universitaires j'avais en effet l'habitude pendant le blocus d'écouter en background la sixième symphonie tout en étudiant en même temps certaines matières dites scientifiques... Ce fût la période de la raison et du savoir...et le début de l'éclosion de mon admiration devant la beauté profonde de la Nature et L'Espace-Temps qui l'enveloppe



Merci d'avoir apprécié.
Bien à Toi Marchepascal.
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 9 juin 2015 à 18:52 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga


Bonjour cher Etienne, ton poème m'inspire plusieurs comments.

J'essaye d'en écrire juste deux .




Laisse les derrière… ces rivières de veines,
De douleurs rongées, en mille et une peines.
Tes cris en dents de si… de vie de désespoir,
Détonnent, résonnent tout le long du couloir.



J'aime ton conseil de laisser prise, de ne se faire prendre par le désespoir et de vivre soulignant la douceurs des sentiments , du beau qui nous entoure plus souvent que nous le croyons...et de profiter de la beauté de la nature dans ses maintes manifestations...

Mais...personnellement, je ressens le besoin de me ressourcer le temps indispensable et de repartir pour la bataille...on en peut trouver de tous les genres dans chaque milieu car ma vie je ne sais pas la concevoir juste comme une recherche plate de mon bonheur.

A plus et merci pour ce poème délicat et beau.


lilia




Merci Lilia pour ce beau commentaire. Je vous rejoins... la vie ne peut en aucun cas se résumer comme une recherche égoïstement "plate" de son propre bonheur. La vie est un challenge de tous les jours et sur ce long fleuve tout reste en mouvance... nourri par des rêves et des espoirs vivifiants, atteignables, possibles et crédibles (avec leur dose adéquate de plusieurs delta d'utopie) ... animés par la volonté dynamique et les valeurs qui nous habitent... J'aime votre mot... bataille... pour autant qu'elle soit pacifique et exempte de blessures infligées à autrui...
Rester libre... sans compromission et sans se laisser entraîner dans le maelström des forces ambiantes visant à normaliser ou abêtir l'espèce humaine...



Bien à toi chère amie de la Poésie.

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 11 juin 2015 à 13:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bernylys


Bonsoir Actuaire,

Voilà une poésie où il fait bon se ressourcer... une sorte d'élévation au-dessus de nos douleurs, afin de pouvoir contempler le Beau, pour mieux profiter du présent. Amour, éclosion et sérénité sont les mots qui me viennent en vous lisant. Merci pour cette lecture, cher Actuaire.

Amitiés poétiques,
Bernylys




C'est exactement le message de fond que j'ai voulu transmettre dans ce dernier Poème.
Merci à vous chère Bernylys pour votre fidélité de lecture et vos encouragements qui me vont droit au coeur
Bien à vous avec mes amitiés qui vous accompagnent.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 15 juin 2015 à 04:48
Modifié:  15 juin 2015 à 04:52 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Sybilla, Folano, Hubix-Jeee et Sélénaé merci de tout coeur pour votre arrêt sur ce tout dernier écrit.


Sybilla : Merci chère Poète pour votre fidélité de lecture tout au long de ces 18 derniers mois. et pour Votre commentaire élogieux (un grand delta trop à mon avis) qui me fait malgré tout grand plaisir.
Bien à Toi,
Etienne

Folano:

Des vers plein de sagesse, magnifique ! Ton poème je relirai encore et encore !
Du fond du coeur merci pour ce partage très enrichissant.
Que le destin te soit favorable.


Oui cher ami j'espère désespérément que le destin me sera favorable...
Bien à toi.
Etienne


Hubix-Jeee
Merci Poète pour ce premier arrêt sur ma modeste poésie. Venant de vous celà me touche.
Une vague à l'âme... oui probablement que les houles ravageuses de la poésie ne me conviennent guère? Voir même... guerre!!
Bien à Toi et merci.


Sélénaé
Merci pour cette rivière de douceur. Ravi que tu ait pris plaisir à le lire.
Bien à Toi,
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
3730 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
26 février
  Publié: 15 juin 2015 à 07:43 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Actuaire,

Voilà un bon moment que je ne vous avez pas lu...et là je tombe sur ce petit chef-d'œuvre. J'adore


Mes amitiés,
La Brune Colombe

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 16 juin 2015 à 06:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lise



Belle envolée de mots, qui donne envie de s'échapper... telle la petite hirondelle qui est en chacun de nous, et qui parfois s'est trop longtemps laissée prendre dans le filet sournois des certitudes.
Quoi de plus merveilleusement efficace que la nature pour se ressourcer !
J'ai adoré ton magnifique poème Actuaire !

Lise






Merci Lise pour votre arrêt et votre commentaire étoilé sur ce tout dernier poème... un adieu à la poésie... pour un temps probablement très long.
Bien à vous chère Poète, avec mes amitiés qui vous accompagnent.

actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Lise

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
682 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2014
Dernière connexion
16 avril 2019
  Publié: 16 juin 2015 à 10:39
Modifié:  16 juin 2015 à 10:41 par Lise
Citer     Aller en bas de page

Un ADIEU à la poésie ? Mais... ça n'est juste pas possible !
Comptes-tu quitté LPDP ? Je ne peux y croire, vraiment !

  Fais comme ton coeur te dit
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2583
Réponses: 34
Réponses uniques: 18
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0943] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.