Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 28
· Balzak
13167 membres inscrits

Montréal: 22 août 12:14:03
Paris: 22 août 18:14:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Balade à ma maîtresse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 3 juil 2015 à 19:05 Citer     Aller en bas de page

Notre amour, Madame,
Je vous le proclame
Ce soir
Avec véhémence
Baigne en un immense
Souffroir.

Ce rêve impossible
Et inadmissible
De fait
Porte grave offense
Et cause un intense
Méfait.

Telle perfidie
Ne reste impunie
Longtemps;
Chez l’Iscariote,
Le remords grignote
Plein-temps.

Celui qui profane
Son épithalame
Et vit
Un amour coupable
Et impardonnable
Trahit.

L’anathème frappe
Celui qui dérape,
Mutant
L’union monogame
Au lien polygame
Tentant.

Tout homme qui pense
Vivre ainsi romance
De miel
Fait une entourloupe
Et emplit sa coupe
De fiel.

La béatitude,
Sans mansuétude,
Sera
Source d’un supplice
Au lieu d’un délice
Ultra.

Quand joie et tristesse
Alternent sans cesse
Au lit
De l’une et de l’autre,
Tout paraîtra glauque
La nuit.

Ainsi tel un sage,
Je tourne la page.
Dès lors,
Je te veux, chérie,
Bien hors de ma vie.
Alors,

Sous ce clair de lune,
Noyés d’amertume,
Partons
À toute vitesse
Et plein de tristesse
Filons.

  Vivre un jour à la fois
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
440 poèmes Liste
8579 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
22 août
  Publié: 4 juil 2015 à 02:15 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

J'aime bien le concept du souffroir.

Catherine

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
20 août
  Publié: 4 juil 2015 à 09:08 Citer     Aller en bas de page



Belle fuite !



galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 22 juil 2015 à 19:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
Bonjour,

J'aime bien le concept du souffroir.

Catherine



Merci Catherine de penser comme moi. Les amours clandestins s'apparentent bien avec ce concept. Je ne souhaite à personne de subir un pareil sort. Les amoureux méritent bien davantage.


Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 23 juil 2015 à 19:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga


Belle fuite !



galatea



La dernière strophe du poème est quelque peu ambigu car l'auteur, à dessein, laisse au lecteur le soin d'imager la fin de cette idylle, rupture ou continuation de celle-ci.

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 11 déc 2015 à 16:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de adameve

Citation de Tristamourir
Notre amour, Madame,
Je vous le proclame
Ce soir
Avec véhémence
Baigne en un immense
Souffroir.

Ce rêve impossible
Et inadmissible
De fait
Porte grave offense
Et cause un intense
Méfait.

Telle perfidie
Ne reste impunie
Longtemps;
Chez l’Iscariote,
Le remords grignote
Plein-temps.

Celui qui profane
Son épithalame
Et vit
Un amour coupable
Et impardonnable
Trahit.

L’anathème frappe
Celui qui dérape,
Mutant
L’union monogame
Au lien polygame
Tentant.

Tout homme qui pense
Vivre ainsi romance
De miel
Fait une entourloupe
Et emplit sa coupe
De fiel.

La béatitude,
Sans mansuétude,
Sera
Source d’un supplice
Au lieu d’un délice
Ultra.

Quand joie et tristesse
Alternent sans cesse
Au lit
De l’une et de l’autre,
Tout paraîtra glauque
La nuit.

Ainsi tel un sage,
Je tourne la page.
Dès lors,
Je te veux, chérie,
Bien hors de ma vie.
Alors,

Sous ce clair de lune,
Noyés d’amertume,
Partons
À toute vitesse
Et plein de tristesse
Filons.



j'aime !!



Merci

Bonne nuit,

Amitiés,

TTM









  Vivre un jour à la fois
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 6 jan 2016 à 18:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de adameve

Citation de Tristamourir
Notre amour, Madame,
Je vous le proclame
Ce soir
Avec véhémence
Baigne en un immense
Souffroir.

Ce rêve impossible
Et inadmissible
De fait
Porte grave offense
Et cause un intense
Méfait.

Telle perfidie
Ne reste impunie
Longtemps;
Chez l’Iscariote,
Le remords grignote
Plein-temps.

Celui qui profane
Son épithalame
Et vit
Un amour coupable
Et impardonnable
Trahit.

L’anathème frappe
Celui qui dérape,
Mutant
L’union monogame
Au lien polygame
Tentant.

Tout homme qui pense
Vivre ainsi romance
De miel
Fait une entourloupe
Et emplit sa coupe
De fiel.

La béatitude,
Sans mansuétude,
Sera
Source d’un supplice
Au lieu d’un délice
Ultra.

Quand joie et tristesse
Alternent sans cesse
Au lit
De l’une et de l’autre,
Tout paraîtra glauque
La nuit.

Ainsi tel un sage,
Je tourne la page.
Dès lors,
Je te veux, chérie,
Bien hors de ma vie.
Alors,

Sous ce clair de lune,
Noyés d’amertume,
Partons
À toute vitesse
Et plein de tristesse
Filons.



au plaisir de vous relire

Heureuse année 2O16
au poète



Merci adameve pour cette relecture et vos bons souhaits que je vous retransmets à mon tour.

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 847
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0438] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.