Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 36
Invisible : 0
Total : 39
· aigredoux · coeursolitaire62 · Tychilios
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 12:46:50
Paris: 20 sept 18:46:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Chères Complémentarités. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
8561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 2 sept 2015 à 03:41
Modifié:  2 sept 2015 à 10:34 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Oui, je suis un homme marié.
À une femme que j’adore beaucoup
Même si le dit devoir conjugal
N’existe plus, ce qui est fréquent.
Et très mal toléré.
Mais ce sont nos libertés.
Et je dois faire autrement.
Aller voir ailleurs est-ce normal ?
Ces libertés détruiraient tout.
Monopole, inconforts, acceptés.

Oui, je suis un homme en doute.
Face à plein de tentations.
À des premiers pas à ne pas faire.
Ils seraient pourtant faciles à faire.
Faisant vivre des répétitions,
Avec des mensonges pour la route.

Oui, je suis un homme qui accepte tout.
Dans les apprentissages actuels
Et qui sont des combats de tous les jours.
Les doubles regards ont leurs encours.
Nos amours ont gardé leurs ailes.
C’est l’important après tout.

Alors, je suis un homme qui adore,
Les compliments, qui viennent d’abords.

(1) À toi regard,
Qui doit vivre la même chose,
Accepte ton présent

(2) Même de ces si peu
Il reste l’essentiel
C’est déjà beaucoup.

(3) L’adaptation ?
Ça s’acquiert avec l’âge
En relatifs.

(4) Profitez-en,
Quand vos âges le permettent,
Leurs mémoires viendront

 
Ale

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
1288 commentaires
Membre depuis
23 juillet 2015
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 2 sept 2015 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

Je trouve ce texte courageux. La réflexion sur la fidélité et sur toi-même est très bien amenée.
Amitiés,
Alexandre

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
21 août
  Publié: 2 sept 2015 à 12:21 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir...

Il est vrai que tu t'analyses avec une pertinence marquante...La fidélité est quelque chose que je me sens capable de vivre quand j'aurais trouvé mon âme soeur, ceci étant, je n'ai jamais été dans la situation ou ayant quelqu'un, j'aurais une tentation autre. Et vivant éventuellement cela un jour futur, serais je à la hauteur de mes espérances ? N'ayant pas la réponse, je ne veux pas être le juge des autres, même si je peux être touché par la détresse de l'être trompé.
amicalement.
pyc.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15604 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 2 sept 2015 à 12:52 Citer     Aller en bas de page

un poème bien développé

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
8561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 3 sept 2015 à 02:53 Citer     Aller en bas de page

merci à toutes et tous.
surtout à ISTHAR, et CAT
et pour les commentaires à; MIDO BEN, PYC, IRIS, ODIN, ALE, ATHENA.

c'est une forme d'être qui n'est pas souvent évoqué.
à partir d'un certain âge, ça devient un quotidien.
ne pas se sentir être le seul,
ne change rien aux inconforts,
mais ça fait du bien d'avoir quelque chose à partager.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 3 sept 2015 à 09:42 Citer     Aller en bas de page



Bonjour Samamuse,

Merci pour ton introspection poétique en partage !


Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
8561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 4 sept 2015 à 04:23 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci SYBILLA,
ROLLANDE m'a fait mentir avec son retour du petit prince.
l'invitation à la lecture que mes titillements poétiques m'avaient proposés de partager avec vous tous, ont été récompensés au delà de mes espérances.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 5 sept 2015 à 09:09 Citer     Aller en bas de page



Samamuse...en parcourant nos chemins nous avons souvent une sorte d'effet loupe qui nous fait voire à coté de avenues larges et invitantes qui semblent conduire dans un royaume sans frustration. du plaisir à volonté, de la compréhension totale, de l'oubli de tous ce qu'il faut pour nous maintenir et "entretenir" .
C'est à nous d' y entrer et de parcourir ces avenues avec leurs promesses et leur réalité souvent minable, marginale.





  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
8561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 6 sept 2015 à 02:26 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci GALA.
j'aurais aimé partager avec toi en MP ces quelques lignes de ton commentaire que j'ai apprécié.

C'est à nous d' y entrer et de parcourir ces avenues avec leurs promesses et leur réalité souvent minable, marginale.

je pensais avoir évoqué le fait d'être raisonnable dans certains choix.

aujourd'hui je vais découvrir l'italie à travers les richesses de ses vins.

à bientôt GALA
SAM

 
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
380 poèmes Liste
1265 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
25 août
  Publié: 24 juil 2016 à 04:56 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à toi,

J'ai lu ce texte avec intérêt au regard de ce qui me trouble actuellement.
Prendre le risque de tout envoyer valser, stabilité, cadre, pour quelque chose d'hors norme, intense, évident?
Telle est la question... Qu'est ce que le bonheur dans la vie: la simplicité ou des incendies?

Mes amitiés.


Cocci

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
8561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 24 juil 2016 à 08:56 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci COCCI,
ton préfixe me fait penser à la coccinelle.


Qu'est ce que le bonheur
(ce sont les cheminements des 4 doigts les plus grands,
que ceux-ci doivent entreprendre pour pouvoir toucher le pouce,
le pouce étant le bonheur.
ces articulations de phalanges,
offrent tellement de richesses
une fois les cheminements de reconnaissances
pour aller au pouce, effectués.

dans la vie:
(ce cycle d'évolutions,
dans cette enveloppe,
pour des temps d'apprentissages,
pour enfin rendre à la nature ce qui est dégradable,
et enrichir ce qui est immortel et énergétique)

la simplicité ? (elle est si difficile à concevoir)
ou des incendies? (pour libérer les explosions des retenues non nécessaires)

c'est de chercher à être,
en accord avec soi même,
pourquoi refaire les apprentissages
de formes de vies
quand il en reste tellement d'autres à visiter.


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 835
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0351] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.