Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 23
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 00:20:40
Paris: 22 sept 06:20:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: "l'aqueux entre les jambes" Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 11 sept 2015 à 15:41
Modifié:  14 sept 2015 à 02:53 par Emme
Citer     Aller en bas de page

un goujat de 135 kilos
bouffait des sardines pilées
à même la houle
tandis que le crépuscule chiait de la lune rose
sur la jetée
et un poète est mort pour moins que ça.

qu'avais-je à faire là-dedans ?
voilà toute l'histoire...

j'avais joué dans une centaine de pornos
comme doublure du beau gosse
et décroché un prix de contorsionniste
à la foire au trampoline
mais j'avais loupé le premier rôle de
"l'aqueux entre les jambes, bien sûr qu'elle mouillait"
à cause du taxi
amoureux d'une auto-stoppeuse
dont la nuque était le croquis d'un coup du lapin
en langage des signes.

Bien plus tard
une fois que mes parents m'aient reconnu
à cause de mon air de famille
j'ai commencé à fabriquer les enjoliveurs à ventouses
rue de la pieuvre
pour le carrosse de ma princesse
qui tardait à venir
parce que c'est pas facile de ramper dans le rêve des autres
tandis que se love la nuit
au creux mystique d'une gouttière
dont le chat est un cri.

le nom de ce cri ?

c'est la frigidité qui conjugue l'audace
une trompe de Fallope droguée à la camomille d'Oedipe
mon bilboquet verni par ta silhouette tombant de moi
et la moustache à la cocaïne de mon pif.

mais comme tu t'en fous
comme de ma dernière chemise
je t'en manche.

Allons,
voilà "donc"
déguisé en ceci
craquante jonque
de ceux qui...

un jour un épouvantail
vêtu de sa redingote en poil de mélancolie
planqua un oiseau dans sa manche
et depuis la colline enfante de loups roses
jouant aux billes avec mes yeux
et ça aussi
ça ressemble au nom de ce cri
entendu tout à l'heure
tandis que gloussait la pluie
sur les tuiles veuves de la nuit blanche
des toits de ma ville.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22081 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 12 sept 2015 à 07:21 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mandrinmodern
j'avais loupé le premier rôle de
"l'aqueux entre les jambes, bien sûr qu'elle mouillait"



Dommage, tu avais la trempe pour le rôle.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 15 sept 2015 à 11:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Mandrinmodern
j'avais loupé le premier rôle de
"l'aqueux entre les jambes, bien sûr qu'elle mouillait"



Dommage, tu avais la trempe pour le rôle.



Merci, c'est gentil mais le juge aux affaires charnues a déclaré mon membre "arme blanche" et je n'ai donc plus le droit de m'en servir que contre le ventre rude des dolmens !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 533
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0252] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.