Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 28
· Argynne Aphrodite
13162 membres inscrits

Montréal: 19 août 06:51:03
Paris: 19 août 12:51:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Le jour d'aprés le passage de la Parque.......... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 9 déc 2015 à 14:19
Modifié:  10 déc 2015 à 00:00 par TitiKJ
Citer     Aller en bas de page

Les jours d’après...

Après l’ultime adieu, obscurs étaient mes rêves.
Un désir de partir, un aller sans retour,
Peut être le besoin de ne faire qu’un détour
Et revoir un instant une ère qui s’achève ?

Défilent dans ma tête, et cheminent en mon cœur,
Les joies de ce passé, jamais autant présent,
Quand le mot fin s’inscrit sur le livre d’un temps,
Ou il faut accorder, bonheur au mot douleur.

Le temps est sans conteste un médecin de l’âme,
Ainsi dit le poète dans ses plus beaux écrits,
Les mots soignant les plaies, certes mieux que les cris,
La plume étant dès lors, du chagrin, le sésame.

Ecrire en lettres d’or aux vivants, je vous aime,
Sans corrompre à jamais le goût du souvenir,
Pour ceux qui croient en moi, je dois vivre et sourire
Sur mes pleurs et mes peines je jette l’anathème

Il faut du temps au temps avant qu’il ne s’efface,
Rien n’est plus qu’avant, mon devenir s’altère,
Pourtant des jours riants, dès demain feront taire
Les sanglots inutiles, d’une affliction tenace.



  Le Kajoleur
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
2730 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
14 août
  Publié: 10 déc 2015 à 04:59 Citer     Aller en bas de page

Bonjour

J'ai vraiment aimé.
Ton poème est plein de subtilité. Je perçois dans ton texte une douleur tenace. Mais tu termines positivement. Cela me plait.
La vie est ainsi faite dirait un bouddhiste.

Bonne journée.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 467
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0195] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.