Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 36
· Drôle d'oiseau · Amanda · datura. · doux18 · Lapoètesse
Équipe de gestion
· Emme · Maschoune
13104 membres inscrits

Montréal: 19 avr 06:55:16
Paris: 19 avr 12:55:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Un poéte et Icare............. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 17 jan 2016 à 05:40
Modifié:  18 jan 2016 à 06:51 par TitiKJ
Citer     Aller en bas de page

Il est, de tous les temps, un rêve que l’humain
A caressé un jour, pour des raisons profondes,
Tel fuir cette planète, et s’éloigner du monde
En prenant son envol, vers le ciel plus câlin.

J’aurai aimé pouvoir, c’est le rêve des hommes,
M’envoler pour ne pas subir des rebuffades
Tel mon instituteur, hurlant comme un malade :
‘PI 3.14116, n’est pas Pape de Rome !!!

De mon patron radin, jugeant l’augmentation
Réclamée, indécente, étant un volatile,
J’aurai du haut du ciel lâcher un projectile:
Une fiente sur son costard à trois millions.

Ou lorsque mon épouse, me reprochant le soir
De ne plus marcher droit, quand je sors du troquet,
Je lui rétorquerai, pour claquer son caquet
Je rentre par les airs, pour ne plus jamais choir.


Au poète pédant, jugeant que les écrits
Proposés par sa plume, encourt acclamation
Je lui avancerai: prends donc sur mon croupion,
Une plume à l’odeur de tes fins manuscrits……

Au ministre appelant le peuple à plus de peine,
Arguant qu’il nous faudra, plus longtemps, travailler
Pour pouvoir se nourrir, j’irai lui gazouiller:
Qui donc sont les vautours, qui nous piquent nos graines ??

Tels les oiseaux de proie, les nantis se repaissent,
Sur le dos des plus faibles, peinant pour se nourrir,
Et s’ils, jusqu'à ce jour, se cachent pour mourir,
Un beau jour les moineaux picoreront leurs fesses.

  Le Kajoleur
ticia


petit ange qui me guide, ne m abandonne pas
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1510 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2011
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 17 jan 2016 à 14:51 Citer     Aller en bas de page

Une vision très réaliste de notre monde avec une pointe d'humour !
J'ai aimé, merci à toi!

  aime la vie même si elle te deçoit
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 18 jan 2016 à 06:49 Citer     Aller en bas de page

merci ticia pour cette visite et ce commentaire.

C'est un petit poème réalisé pour le plaisir avec cet espoir fou de pouvoir s'échapper des désagréments du quotidien qui sclérosent nos neurones!!

Amitiés

  Le Kajoleur
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
294 poèmes Liste
2533 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 18 jan 2016 à 07:27 Citer     Aller en bas de page

La fin superbe!

Très sérieux! Et puis finalement de la légèreté bien joué

Très originale, une vision très appropriée




Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Pyerre

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
664 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2016
Dernière connexion
2 mars
  Publié: 26 jan 2016 à 07:06 Citer     Aller en bas de page

C'est la lutte finale...en poème...
Bravo, et merci TITIKJ

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 299
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0227] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.