Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 330
Invisible : 0
Total : 330
12945 membres inscrits

Montréal: 20 nov 23:16:50
Paris: 21 nov 05:16:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Au fond de la jonque Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ashimati Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 21 févr 2016 à 17:53
Modifié:  5 mai à 00:11 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Au fond de la jonque

J'ai ouvert tant de portes
sans en avoir les clés
Brassé des feuilles mortes
Sans jamais rien trouver
J'ai tracé les chemins
Sans soucis des pourquoi
Écarté les demain
Sans trouver une voie

Et l'averse sur le port
Enveloppe mes idées noires
Renaissance des morts
Pour continuer à voir

Il faut que je m'en aille
Pour sortir de ces rails
Il faut que je vous quitte
Ma vie n'est qu'une fuite

Alors, la nuit, je fume
Et je m'envole vers mes amours perdues
Je fume et je vois
Mes mains sur tes bas
Frôlant ta moiteur
Rêves de braqueur
L'aube se pointe, tu t'éloignes déjà

Et je décolle trop loin...


Thierry
Février 2016

 
alalea


et d'un si vis pacem, on baise amor....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1139 commentaires
Membre depuis
28 septembre 2010
Dernière connexion
4 mai
  Publié: 21 févr 2016 à 18:34 Citer     Aller en bas de page

Fiou....
Je l'ai lu trois fois, puis récité une fois.
J'y retourne.

J'ai ouvert tant de portes
sans en avoir les clés
Brassé des feuilles mortes
Sans jamais rien trouver
J'ai tracé les chemins
Sans soucis des pourquoi
Écarté les demain
Sans trouver une voie
...
Alors, la nuit, je fume
...
Et je décolle trop loin...


Sans vouloir réduire, des images.
Merci T.
xx

 
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
8220 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 22 févr 2016 à 01:29 Citer     Aller en bas de page

Très belle lecture Merci à toi

  ISABELLE
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
3984 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 22 févr 2016 à 02:36 Citer     Aller en bas de page

.


Yvon

  YD
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
962 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
2 mai
  Publié: 22 févr 2016 à 05:00 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé le début
Il donne le ton à la suite
Un grand top pour l'ensemble
Merci de cette lecture

  -
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
353 poèmes Liste
19369 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 22 févr 2016 à 10:07 Citer     Aller en bas de page

Dommage que l'aube se lève déjà, j'aurais aimé que tu restes encore un peu dans ce mirage de fumée bleue.
Une nostalgie qui nous transporte dans un rêve merveilleux et troublant.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
9757 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
14 novembre
  Publié: 22 févr 2016 à 13:35 Citer     Aller en bas de page

Ashimati

Quel beau cambrioleur tu fais !

J'adore

Sélénaé

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
2165 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 22 févr 2016 à 18:01 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ashimati,
Je te découvre et je dois dire que cette première strophe m'a emportée dans un univers poétique que j'ai bien aimé.
Bonne soirée
Cidnos

 
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
3126 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 22 févr 2016 à 19:11 Citer     Aller en bas de page



Un bien joli décollage..
Merci pour cette atmosphère

 
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
3008 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 23 févr 2016 à 04:03 Citer     Aller en bas de page

Un panel d'émotions que j'aime dans ce poème ; la nostalgie enveloppée d'une douceur triste est contée
avec une sincérité désarmante et touchante.
Merci pour cette belle lecture.
Amitiés.
Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
Ashimati Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 26 févr 2016 à 08:42 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci à tous pour avoir laissé votre empreinte sous ces mots

 
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
2763 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 29 févr 2016 à 04:26 Citer     Aller en bas de page

Et une autre, très rapide, mais ton texte en vaut la peine et c'est si peu de souligner...de plus cela faisait un bail que tu n'avais pas posté...
Mes amitiés
Riagal

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Ashimati Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 29 févr 2016 à 06:11 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi; ça me touche
C'est vrai que je me suis un peu mis en retrait

 
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
8 janvier
  Publié: 6 avr 2016 à 15:33 Citer     Aller en bas de page

Ravie de te relire, Thierry. C'est superbe. Merci.


Bernylys

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Ashimati Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 6 avr 2016 à 17:33 Citer     Aller en bas de page

Merci Berny, c'est gentil

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1005
Réponses: 14
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]
Poèmes de l'année 2016
Décerné le 4 mai
22e position dans le choix des membres.

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

La course allécha Lotte. (Loufoques)
Auteur : Hubix-Jeee
La nuit tombe sur "il était une fois" Un Amour (Poèmes par thèmes)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
La barque, la dame et le tableau (Autres)
Auteur : Rousselaure
Le Loup qui aimait la Lune. (Amour)
Auteur : Celle qui rêve
Des autres je t'aime (Amour)
Auteur : Galatea belga
J'ai passé un bel été (Autres)
Auteur : Sidonie
Leçon d'amour (Collectifs)
Auteur : Galatea belga
Un ange dans ma vie (Amitié)
Auteur : Lullaby
Parodie prétentieuse de la tirade de Cyrano (Loufoques)
Auteur : SélénaéLaLouveFéline
Le clown... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Sidonie
Mon coeur (Autres)
Auteur : Marcel42
Un Chemin...quelque part! (Autres)
Auteur : Odon de Cor

 

 
Cette page a été générée en [0,4400] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.