Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 24
Équipe de gestion
· Maschoune
13205 membres inscrits

Montréal: 20 sept 01:59:19
Paris: 20 sept 07:59:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L'homme branche. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 28 mai 2016 à 04:05
Modifié:  28 mai 2016 à 06:26 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

"L'homme-branche joue de l'oiseau-accordéon pour la femme-clairière une chanson-feuille en forme d'oisillon"

Un type qui était mort avant moi
est venu me demander du feu
sa cigarette en travers de la gueule
il prétendait s'appeler James Dean
et moi je venais juste de me suicider
je lui ai tendu l'allumette que j'avais sur le cœur
et il a rallumé son bidule
avant de s'éloigner tranquillement
en direction de sa Rembrandt de 66
tandis que je raccrochais le pistolet à benzine
j'ai vu qu'il dessinait des petits ronds de fumée
et un écureuil a sauté depuis le rebord de son chapeau
en plein milieu du cercle bleuté
avant de me faire un clin d’œil maniaque
c'était mon premier jour au paradis
ou en enfer.
L'autopsie a rien démontré
j'ai arraché avec mon nez
le parfum du ventre d'une fleur
et j'ai cherché un nombril pour le planter
beau comme une carte postale de station service
avec mon trou dans la tempe
et le soleil qui venait s'y coucher...

 
coldasice


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
962 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 28 mai 2016 à 04:07 Citer     Aller en bas de page

Toujours excellent

  -
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 28 mai 2016 à 04:10 Citer     Aller en bas de page

Merci, c'est mon premier poème avec le statut de cadavre.
Bonne journée

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
750 poèmes Liste
22079 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 28 mai 2016 à 05:17 Citer     Aller en bas de page

Comme toujours tes délires imagées m'enchantent : entre Dali et Jérôme Bosch.

Je vais me trouver une robe noire et des lunettes de soleil assorties, je serai "en grand deuil, douleur majestueuse".

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 28 mai 2016 à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Citation de Drôle d'oiseau

Citation de mandrinmodern
Merci, c'est mon premier poème avec le statut de cadavre.
Bonne journée



Les poètes morts vont vous battrent un peu froid..les jaloux!

Jiçé


Normal,j ai été abattu froidement !

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 28 mai 2016 à 13:12 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Comme toujours tes délires imagées m'enchantent : entre Dali et Jérôme Bosch.

Je vais me trouver une robe noire et des lunettes de soleil assorties, je serai "en grand deuil, douleur majestueuse".


Et pourquoi pas une culotte en mygale et le reste en cuir d eve ?

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 28 mai 2016 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

[citation=poésie-libre]Eh bien ton enfer je ne voudrais point y habiter........A moins que cela soit ton paradis, les deux sont intimement liés......[/citation
Je n imagine pas d autre manière de me lier qu intimement et j en attends la même choses entre mon paradis et mon enfer,

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 28 mai 2016 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

[citation=poésie-libre]Eh bien ton enfer je ne voudrais point y habiter........A moins que cela soit ton paradis, les deux sont intimement liés......[/citation
Je n imagine pas d autre manière de me lier qu intimement et j en attends la même choses entre mon paradis et mon enfer,

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 28 mai 2016 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

[citation=poésie-libre]Eh bien ton enfer je ne voudrais point y habiter........A moins que cela soit ton paradis, les deux sont intimement liés......[/citation
Je n imagine pas d autre manière de me lier qu intimement et j en attends la même choses entre mon paradis et mon enfer,

 
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 29 mai 2016 à 11:34 Citer     Aller en bas de page


Fais gaffe, Mandrin... 3 fois la même réponse.... tu radotes...

J'adore ton humour noir toujours aussi déjanté....

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 29 mai 2016 à 14:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sidonie

Fais gaffe, Mandrin... 3 fois la même réponse.... tu radotes...

J'adore ton humour noir toujours aussi déjanté....



C'est mon doigt qui radote, un spasme métacarpien,
Mais vaut mieux trois réponses identiques qu'une seule qui se contredit !
Mandrinmodern

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 30 mai 2016 à 11:44 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé cet histoire bien décalée.
Bonne journée
Cidnos

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 13 nov 2016 à 17:25 Citer     Aller en bas de page

Finalement j'aime autant ta poésie que tes réponses aux coms... mais concernant tes textes, y'a pas à dire , j'aime toujours autant...

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 792
Réponses: 12
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0305] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.