Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 139
Invisible : 0
Total : 140
Équipe de gestion
· Allantvers
13156 membres inscrits

Montréal: 24 mai 18:03:11
Paris: 25 mai 00:03:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L'arrêt De Bus Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3817 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 29 juin 2016 à 20:53
Modifié:  30 juin 2016 à 01:06 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

L'arrêt De Bus

J'approchais de l'arrêt de bus,
Lorsqu'il est venu me saluer,
J'ai soudain senti mon plexus,
D'un coup, d'un seul, se resserrer,

Il était toujours aussi beau,
Et bien que la chaleur fut preste,
C'était bien lui mon coup de chaud,
Tandis que j'enlevais ma veste,

Nous commencions à discuter,
Sans échanger de longs regards,
De tout, de rien, de nos projets,
J'aimais bien son côté vantard.

La discussion bien qu'agréable,
Avait ses moments de silences,
Laissant filtrer son insondable,
Parfum aux effluves si intenses,

Bientôt les cars se succédèrent,
En me traînant vers l'abri bus,
Priant que le temps décélère,
Lorsqu'il m'eut dit:"c'est notre bus"

"J'en prends un autre" ai-je répondu,
Tandis qu'il s'éloignait de moi,
J'esquissais un sourire, déçue,
Le regardant une dernière fois.

J'aurais voulu prendre ses lèvres,
j'ai dû prendre le bus d'après,
Il est parti à pas de lièvre,
Et moi j'ai gardé mon secret.

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 30 juin 2016 à 04:38 Citer     Aller en bas de page

Bonjour La Brume Colombe

J'ai aimé parcourir tes vers, mes amitiés James

  Membre de la Société des poètes Français.
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
4501 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 30 juin 2016 à 13:42 Citer     Aller en bas de page

L'abus de bus n'est pas répréhensible
Continue d'en prendre, tu pourras peut-être alors l'embrasser

 
naroic

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
6 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2002
Dernière connexion
4 février
  Publié: 30 juin 2016 à 15:59 Citer     Aller en bas de page

Brune Colombe,

Tu exhales les effluves de nos adolescentes bacchanales
Ce bus t'embarque dans le sentimental
Où l'abris donnerait plus
Mais le fruit reste la promesse des fleurs ; )



 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16325 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 30 juin 2016 à 17:40 Citer     Aller en bas de page

les rencontres éphémères
sont les plus belles

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3817 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 5 juil 2016 à 20:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de James
Bonjour La Brume Colombe

J'ai aimé parcourir tes vers, mes amitiés James



Je te remercie James

Citation de QUOIQUOUIJE
L'abus de bus n'est pas répréhensible
Continue d'en prendre, tu pourras peut-être alors l'embrasser



Je n'ai pas dis mon dernier mot
Advienne que pourra.
Merci

Amicalement,
LBC

 
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3817 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 5 juil 2016 à 20:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de nairoc
La Brune Colombe,

Tu exhales les effluves de nos adolescentes bacchanales
Ce bus t'embarque dans le sentimental
Où l'abris donnerait plus
Mais le fruit reste la promesse des fleurs ; )



Je suis une romantique cachée
Un joli commentaire que j'ai été contente de découvrir

Citation de Mido Ben
les rencontres éphémères
sont les plus belles



Ce n'est pas faux..
Merci

Amitiés,
LBC

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
2955 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 8 juil 2016 à 07:25 Citer     Aller en bas de page

Bonjour La brune colombe

J'ai aimé. Mais quand même pourquoi les filles ne disent pas toujours leurs sentiments. Cela reste un mystère pour moi.
J'ai adoré ma lecture et la fluidité de ton texte.

Amicalement
Bonne journée
Christophe

 
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3817 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 8 juil 2016 à 20:05 Citer     Aller en bas de page

Des fois ce n'est pas si simple à dire
Mais je crois tu es déjà au courant au fait

Merci pour tes mots


LBC

 
Pyerre

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
707 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2016
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 18 juil 2016 à 12:19 Citer     Aller en bas de page

Superbe histoire bien mise en pieds et en vers, superbe poème, jolie Colombe.
Bien à toi,
Pyerre

 
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3817 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 20 août 2016 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pyerre
Superbe histoire bien mise en pieds et en vers, superbe poème, jolie Colombe.
Bien à toi,
Pyerre



Merci Pyerre, j'apprécie

 
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3817 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 12 mars 2017 à 08:55 Citer     Aller en bas de page

Ah bon ? Il fraudra que tu m'expliques...Éclaire-moi de ta lumière

 
THOMAS


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
3 août 2019
  Publié: 16 juin 2017 à 11:39
Modifié:  20 juin 2017 à 03:34 par THOMAS
Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé l'image. Ces espoirs entraperçus que nous avons tous connus.

Cela m'évoque, dans cette évanescence d'une rencontre avortée, ce texte d'Antoine Pol mis en musique pas brassens :

"Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu’on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu’on connaît à peine
Qu’un destin différent entraîne
Et qu’on ne retrouve jamais
A celle qu’on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s’évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu’on en demeure épanoui

A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu’on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu’on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main

A la fine et souple valseuse
Qui vous sembla triste et nerveuse
Par une nuit de carnaval
Qui voulut rester inconnue
Et qui n’est jamais revenue
Tournoyer dans un autre bal

A celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d’un être trop différent
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D’un avenir désespérant

A ces timides amoureuses
Qui restèrent silencieuses
Et portent encor votre deuil
A celles qui s’en sont allées
Loin de vous, tristes esseulées
Victimes d’un stupide orgueil.

Chères images aperçues
Espérances d’un jour déçues
Vous serez dans l’oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu’on se souvienne
Des épisodes du chemin

Mais si l’on a manqué sa vie
On songe avec un peu d’envie
A tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu’on n’osa pas prendre
Aux coeurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu’on n’a jamais revus

Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l’on n’a pas su retenir.

Les passantes
Extrait Des Emotions poétiques

Par Antoine Pol"

Amicalement

 
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3817 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 25 juin 2017 à 05:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de THOMAS
J'ai aimé l'image. Ces espoirs entraperçus que nous avons tous connus.

Cela m'évoque, dans cette évanescence d'une rencontre avortée, ce texte d'Antoine Pol mis en musique pas brassens :

"Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu’on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu’on connaît à peine
Qu’un destin différent entraîne
Et qu’on ne retrouve jamais
A celle qu’on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s’évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu’on en demeure épanoui

A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu’on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu’on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main

A la fine et souple valseuse
Qui vous sembla triste et nerveuse
Par une nuit de carnaval
Qui voulut rester inconnue
Et qui n’est jamais revenue
Tournoyer dans un autre bal

A celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d’un être trop différent
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D’un avenir désespérant

A ces timides amoureuses
Qui restèrent silencieuses
Et portent encor votre deuil
A celles qui s’en sont allées
Loin de vous, tristes esseulées
Victimes d’un stupide orgueil.

Chères images aperçues
Espérances d’un jour déçues
Vous serez dans l’oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu’on se souvienne
Des épisodes du chemin

Mais si l’on a manqué sa vie
On songe avec un peu d’envie
A tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu’on n’osa pas prendre
Aux coeurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu’on n’a jamais revus

Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l’on n’a pas su retenir.

Les passantes
Extrait Des Emotions poétiques

Par Antoine Pol"

Amicalement



Je suis à la fois touchée et flattée de vous rappelez une telle référence. En effet le fond est assez similaire. On a tous un cœur. C'est ce qui fait de nous des humains.

Une agréable journée à vous,
LBC

 
Basile
Impossible d'afficher l'image
Rien ne sert de vivre si l'on ne se dépêche pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
125 poèmes Liste
211 commentaires
Membre depuis
8 mars 2016
Dernière connexion
15 mars 2019
  Publié: 10 août 2017 à 07:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour La Brune...

Qu'il est magnifique ce poème ! Qu'elle douceur sentimentale ! J'ai vraiment adoré le lire...

J'aime cette fin tristounette mais tellement empreinte de réalité...:

"" J'aurais voulu prendre ses lèvres,
j'ai dû prendre le bus d'après,
Il est parti à pas de lièvre,
Et moi j'ai gardé mon secret. ""

Bonne journée La Brune...

Basile

  BBC
Boju
Impossible d'afficher l'image
ose le silence, tu entendra mon coeur t'aimer.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
53 commentaires
Membre depuis
7 août 2017
Dernière connexion
1er mars
  Publié: 10 août 2017 à 07:57 Citer     Aller en bas de page


Le hasard fait bien les choses, puisque qu'il me fait découvrir se magnifique poème.
Il ma vraiment toucher le cœur et replongé dans une situation semblable, vécu il y a peu.
Merci a toi

 
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3817 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 11 août 2017 à 17:59
Modifié:  11 août 2017 à 18:00 par L’Hirondelle
Citer     Aller en bas de page

Citation de Basile
Bonjour La Brune...

Qu'il est magnifique ce poème ! Qu'elle douceur sentimentale ! J'ai vraiment adoré le lire...

J'aime cette fin tristounette mais tellement empreinte de réalité...:

"" J'aurais voulu prendre ses lèvres,
j'ai dû prendre le bus d'après,
Il est parti à pas de lièvre,
Et moi j'ai gardé mon secret. ""

Bonne journée La Brune...

Basile



Je te remercie pour ta venue et tes mots qui me font très plaisir !
Au plaisir M'sieur Basile

Citation de Boju
Le hasard fait bien les choses, puisque qu'il me fait découvrir se magnifique poème.
Il ma vraiment toucher le cœur et replongé dans une situation semblable, vécu il y a peu.
Merci a toi



Je crois que le moment venue l'on passe tous par ce genre de situation..c'est ce qui nous rend vivant de se sentir parfois en froid avec son cœur un peu trop chaud
C'est moi qui te remercie.

Bien à vous deux,
La Brune Colombe

 
Berny

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
113 poèmes Liste
275 commentaires
Membre depuis
27 mars 2018
Dernière connexion
26 février
  Publié: 29 mars 2018 à 04:01 Citer     Aller en bas de page

Charmant, je vais prendre le bus
Berny

 
L’Hirondelle Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
3817 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 29 mars 2018 à 09:35 Citer     Aller en bas de page

Merci

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1283
Réponses: 18
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Un Sourire (Autres)
Auteur : L’Hirondelle
(Tristes)
Auteur :
Me Prendre Dans Vos Bras (Tristes)
Auteur : mido ben
L’œil de la conscience (Tristes)
Auteur : Y.D
(Poèmes par thèmes)
Auteur :
Les fantômes de mes nuits blanches (Autres)
Auteur : Maschoune
Le reflet de ton âme (Amour)
Auteur : Ossette
Je t'aime papa... (Amour)
Auteur : Cheevaree
Sur un piano (Poèmes par thèmes)
Auteur : Bibenja
iphone (chanson) (Autres)
Auteur : In Poésie
Fantasmes (Textes érotiques)
Auteur : M♥l♣ka
(Amour)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,1566] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.