Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 226
Invisible : 0
Total : 226
13167 membres inscrits

Montréal: 31 mai 06:35:24
Paris: 31 mai 12:35:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Les Nuits Rouges Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 24 nov 2014 à 08:28 Citer     Aller en bas de page




J'ai pas vu, j'ai pas su, j'étais dormeur du Val,

Je n'ai pas pu chasser l'ombre de l'Homme en noir ;

Celui aux mains avides que j'avais inventé

Pour affronter les peurs ; celui qu'on voulait tuer.





Nos nuits rouges flamboient dans le ciel trop bleu

A vous donner l'envie de gifler le soleil,

De défier la lumière et les passants rieurs

Me donnent le mal de terre, je voudrais être ailleurs.





Tourne les pages,
ouvre les yeux,
les mains sont vides.

Noircis le blanc,
blanchis la nuit,
sois invincible.







De nos chuchotements, de nos rebonds rebelles

A toute complaisance, écrire sans vouloir plaire,

Ce n'était que fiction, si la mort était reine,

Nous n'en avions pas peur, nous étions plus forts qu'elle.





Pourquoi cet imparfait, pourquoi pas le présent ?

Pas de dernier hommage, pas de larmes de sang ;

Mais une unique fleur sur le béton des villes,

Surtout n'y touchez pas, la rose a des épines.





Pas de plaintes dans l'histoire, j'écoute une musique,
Un phrasé, une voix; je m'évade loin de "ça".

Pas de larmes de blues, les cris sont suspendus,
La vie est une salope, d'avance on l'avait su.




Nous ne sommes pas vaincus, nous ne sommes pas perdus. 
Aux corps morts s'accrochent, les bateaux en péril. 

Regarde droit devant, est-elle si loin cette île ?




Riagal (de R à R Waterbrother)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
2718 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 24 nov 2014 à 15:44 Citer     Aller en bas de page

Et celle-ci!


Nos nuits rouges flamboient dans le ciel trop bleu

A vous donner l'envie de gifler le soleil,

De défier la lumière et les passants rieurs

Me donnent le mal de terre, je voudrais être ailleurs.




Une composition mystérieuse, son contenu délivre Un message violent...

Seul traverser ce monde terrestre avec sa compréhension extrême.

Il hurle ton écrit!!!


Heureusement l'île n'est pas si loin ( je l'espère)


Marché

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 24 nov 2014 à 19:50 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir RiagalenArtem,

Une poésie très profonde et introspective que j'ai aimé lire.
Merci de ce partage de tes émotions.


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
441 poèmes Liste
14057 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 25 nov 2014 à 00:23 Citer     Aller en bas de page

C'est magnifique.

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 25 nov 2014 à 07:24
Modifié:  25 nov 2014 à 07:34 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Pourquoi cet imparfait, pourquoi pas le présent ?

Pas de dernier hommage, pas de larmes de sang ;

Mais une unique fleur sur le béton des villes,

Surtout n'y touchez pas, la rose a des épines.



Nous ne sommes pas vaincus, nous ne sommes pas perdus.
Aux corps morts s'accrochent, les bateaux en péril. 

Regarde droit devant, est-elle si loin cette île ?



Elle est là devant toi et même si elle est encore loin... restez enfant... toujours saisir avec les yeux d'antan, la beauté et la fulgurance de l'inattendu, du non conventionnel...
Restez libre, sans renoncement et sans compromission, et continuez à imprégner sur ton chemin, non balisé, le sol des sillons de ta quintessence, toujours en mouvance, avec ou sans les à priori... mais toujours sur la voie... toujours et à jamais... jusqu'à sa fin, aux confins, à l'horizon de cette île, dans votre océan blanc.

Bien à toi Riagal et merci pour ce cri de vérité qui bouilonne de toute sa vitalité au plus profond de toi.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 26 nov 2014 à 02:33 Citer     Aller en bas de page


Léon, Sybilla, Marché, Magali, Actuaire...merci de vos regards sur ce petit bout de "nous" et de vos empreintes sur ce petit texte que je voulais serrer ici en sécurité en mémoire de lui, de ces Nuits Rouges, un roman avorté à peine né.
Amitiés


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Fleur des Neiges
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
151 commentaires
Membre depuis
28 avril 2014
Dernière connexion
27 avril 2015
  Publié: 26 nov 2014 à 12:29 Citer     Aller en bas de page



Bonjour
Emue c'est beau


Amitiés
Fleur des Neiges

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
711 poèmes Liste
15165 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 26 nov 2014 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

J

'ai pas vu, j'ai pas su, j'étais dormeur du Val,

Je n'ai pas pu chasser l'ombre de l'Homme en noir ;

Celui aux mains avides que j'avais inventé

Pour affronter les peurs ; celui qu'on voulait tuer.





Nos nuits rouges flamboient dans le ciel trop bleu

A vous donner l'envie de gifler le soleil,

De défier la lumière et les passants rieurs

Me donnent le mal de terre, je voudrais être ailleurs.




Ton monde du présent , ton monde d'antan et l'envie de défier la vie salope...
Difficile comprendre en plein ta rage , ton regard volupteux sur la vie , ton envie de vivre selon tes règles et ton "status 2...
Un 'écriture dense , riche de force qui s'impose avec grâce et poésie...

Je t'embrasse cher Regal...

Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
1394 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 27 nov 2014 à 08:38 Citer     Aller en bas de page

Superbe poème, un message vérité, "la vie est une salope" que l'on ne maîtrise pas, on la subit....un pas toujours un pas......pour finir en poussière.....et perdre la mémoire....

Amitiés

Robert

  alweg
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 29 nov 2014 à 10:16 Citer     Aller en bas de page

"Pourquoi cet imparfait, pourquoi pas le présent ?

Pas de dernier hommage, pas de larmes de sang ;

Mais une unique fleur sur le béton des villes,

Surtout n'y touchez pas, la rose a des épines.

"...

un merveilleux poème qui parle si fort à mon âme et tu sais pourquoi...

Alex

 
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 12 déc 2014 à 20:46 Citer     Aller en bas de page

Un roman avorté, à peine né, tu nous dis... Eh ben !... ça aurait été merveilleux de le faire... Mais le temps lui aussi sait nous faire faux bonds...
Toujours bien ciselé ce Riagal

Chris

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
484 poèmes Liste
22874 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 19 déc 2014 à 10:08 Citer     Aller en bas de page

Un poème avec une telle force qu'il m'a bouleversée.
Je partage bien des réponses qui t'ont été faites.
Je ferai une petite pointe d'humour, juste pour te remercier d'écrire si bien.
Ne gifle pas le soleil, il est trop puissant, il te brûlerait la main et tu en as bien trop besoin pour nous écrire
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 5 mars 2015 à 20:58 Citer     Aller en bas de page

Fleur des Neiges, Lilia, Alweg, dear Alex, Chris, Ode, hope que je n'oublie personne, un grand merci de tous vos mots laissés ici...Pour ce qui est de ma main, ma petite Cigogne, credo qu'elle a pris un coup de glace...il y a des jeux dangereux, je le sais ms un peu tard du coup.

Riaga, Ria, Raga, etc...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 5 avr 2015 à 19:41 Citer     Aller en bas de page

Sorry egfrild...pris par bp de "rouges de sang", j'ai zappé ton commentaire.
pour cette ouverture d'esprit sur mes (nos) libertés ;-)
Amicalement
Riagal

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1587
Réponses: 13
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2211] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.