Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 8
Invisible : 0
Total : 8
13306 membres inscrits

Montréal: 25 jan 20:29:35
Paris: 26 jan 02:29:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Un soir d'été Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 13 août 2016 à 08:55 Citer     Aller en bas de page

Un soir d'été,

Un beau soir d'été éclairé de lune,
l'air est doux,
dans le sombre de la nuit,
les arbres,
spectateurs immobiles me regardent siroter mon whisky,
j'ai 30 ans et la vie devant moi.

Le vent se lève,
l'air est frais,
les nuages voilent la lumière,
de ma déesse adorée,
la nuit est là,
Je reprend mon âge,
une petite laine, et mes chaussons,
pour aller me coucher,
triste et solitaire.

Tendre clarté,
me redonneras-tu l'espoir,
d'éclairer ma passion et ma vie,
d'un rayon de folie.



Gilles

  gilles
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16806 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 13 août 2016 à 11:04 Citer     Aller en bas de page

un écris qui me parle

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 13 août 2016 à 14:15 Citer     Aller en bas de page

Merci Mido d'être au rendez vous de mes écrits et de ta compréhension.

  gilles
Naej

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3771 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
11 novembre 2020
  Publié: 14 août 2016 à 06:14 Citer     Aller en bas de page

Le temps passe,
les mots s'effacent...
Les souvenirs caressent
l'instant de la vieillesse...

J'adore !
Amicalement...

  Carpe diem...
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 14 août 2016 à 14:31 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton commentaire très flatteur

Gilles

  gilles
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
537 poèmes Liste
24099 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 14 août 2016 à 14:32 Citer     Aller en bas de page

Un rayon de folie que chacun ou chacune de nous peut avoir un jour ou l'autre... Trente ans ne durent pas, ainsi va la vie, dommage d'être confronté à la solitude et à la tristesse, mais parfois même accompagné, le monde nous paraît désespérément vide.
Bises amicales ODE 31 - 17
Pour t'apporter un peu de gaieté, je pense que tes chaussons étaient des charentaises ( humour )
J'ai apprécié ton poème

  OM
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
5898 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 15 août 2016 à 00:01 Citer     Aller en bas de page

Belle soirée d'été et belle inspiration
J'ai aimé cet instant

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1032 poèmes Liste
16673 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
29 décembre 2020
  Publié: 15 août 2016 à 07:40 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

J'ai aimé ma lecture, je vais me concentrer sur la première strophe qui me parle plus particulièrement car j'ai assez mal vécu mon passage aux trente ans, et j'aurais préféré pouvoir être plus insouciant à ce moment...
Mais dans ton poème, il y a aussi ces mots "triste, solitaire"....Je pense que quand on avance dans l'âge, et qu'on voit les gens autour, ça ne facilite pas forcément les choses. Je sais que quand je vois des trentenaires mariés, avec des enfants, ça me fait mal et ma solitude devient plus amère.
Je ne veux pas transformer mon commentaire en une séance chez le psy, mais je souhaite que ta dernière strophe te donne ce que tu souhaites.
Je me suis peut être trop égaré par rapport à ma vision et situations personnelles, aïe !
Amitiés chaleureuses.
pyc.

 
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 15 août 2016 à 15:01 Citer     Aller en bas de page

Merci de tout cœur pour vos commentaires, je suis resté longtemps muet, car pris par la vie et le manque d'inspiration.

J'ai hésité à le mettre dans la catégorie triste, Car à 56 ans j'ai encore des rêves et des désirs et quand l'un deux s'enfuie j'ai un moment de blouse, mais qui ne dure pas, heureusement.

Gilles

  gilles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 834
Réponses: 8
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0286] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.