Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 110
Invisible : 0
Total : 112
· MARIEPROSE · Andesine
13254 membres inscrits

Montréal: 13 oct 19:31:02
Paris: 14 oct 01:31:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Es-tu là ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
252 poèmes Liste
8609 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 2 févr 2015 à 05:41
Modifié:  4 févr 2015 à 15:45 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Bonjour toi regard
Regard plein de vie
Qui vit sans retard
Une vie de survie

Tu vis cette vie
Sans savoir pourquoi
Tu dois faire tes choix
En changements d’avis.

Ton énergie.
Tes apparences.
Ce qui te régit.
Tes préférences.

À qui dire merci ?
Oui ? Merci pourquoi ?
De tes réfléchis ?
Tes préférences ?

Une vie de vécus
D’apprentissages
Plus ou moins voulus
En divers passages.

Amours, joies, et chances,
En pleines connaissances
Sachant apprécier
Ce qui sera scié.

Âme et intendance
Âme énergétique,
Corps des faisances
Et politiques.

Des explications ?
Ne peux-tu rêver
Philo et actions
En toi cachées ?

En MP tu peux
Les obtenir.
En t’œuvrant par eux
Pour réfléchir ?

C’est inhabituel
Et contre-nature
En idées nouvelles
De tes aventures.

Merci de nous lire
Oui, nous, MUSE et SAM,
Pour nous découvrir
Dans des sésames.


Serait-ce sans intérêt ?


Mais qui es-tu ?
Qui es-tu pour juger des actes humains ?
Pour juger de la souffrance ou du repentir ?
Qui es-tu, mieux qu'une autre ? Pour juger des raisons de la conscience ?
Il est facile de nommer nos valeurs, à prendre en pourparlers, pour ne pas nommer nos propres frayeurs.
Mais qui es-tu, dis-moi ? Pour juger de l'acceptable ou de l'inacceptable ?
Ne prends-tu même pas le temps de demander ? De comprendre ? Juges-tu ainsi si vite parce que c'est plus facile ? De qui te défends-tu ? Qu'est-ce qui te fait donc si peur ?
Qui es-tu pour juger qu'un cœur peut ou non aimer ? Et qui es-tu pour juger de la façon dont cela doit se faire ou prendre fin ? Es-tu mieux placée ? Doit-on voir en toi un panthéon de la moralité humaine ?
Qui es-tu pour juger que l'on s'est trompé ou non ? Ou que l'on a bien fait ou non ? Qui es-tu pour jeter la pierre ? La jeter sans même savoir à qui ou à quoi ?
Qui es-tu pour dire des paroles si blessantes ? Pour dire que l'on récolte ce que l'on sème. Et toi ? Qu'as-tu donc récolté de si beau qu'ils en viennent à jeter à néant toutes autres tentatives des autres d'être heureux ou de chercher le bonheur ?
Qui es-tu ? Toi qui n'a ni réponses. Ni questions, mais tant de blâmes ? Qui d'une seule version, d'un seul écrit, peut juger de la valeur d'une personne ?
Bien t'en fasse, de t'élever si haut ainsi, de jeter plutôt que de chercher à découvrir. De répudier plutôt que de chercher à secourir. De penser plutôt que de trouver. Grand bien t'en fasse.


Puis-je me permettre sans aucune certitude,
D’évoquer ce que l’énergie vitale,
M’a suggéré, titillant mes aptitudes,
Pour accepter les indifférences non vitales.

Là, je ne suis pas un assez bon témoin.
Mes états créent des incompréhensions.
PARABOLE DU SEMEUR, qui "bonte" (de bonté) moins.
Les lus, pour en faire leurs préhensions.

Les miracles des pensées qui lèvent sans terre,
Font vivre en vers, d’autres réalités.
Mais certains refus d’efforts, s’enlèvent, s’enterrent.

Je suis présomptueux de me croire ainsi,
Être capable d’une telle utilité.
Quand certains regards me prétendent être un « SI »

Certains regards arrivent à me mettre en doutes.
Me faisant voir, mes manques, erreurs, et nullités.
J’ai confiance en qui m’accompagne sur ma route.

Je sais ce n’était pas nécessaire,
De me mettre à nu pour m’ôter de ces serres.
Et peut-être finir par vous déplaire.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 2 févr 2015 à 06:49 Citer     Aller en bas de page

Mais qui es-tu ?
Qui es-tu pour juger des actes humains ?
Pour juger de la souffrance ou du repentir ?
Qui es-tu, mieux qu'une autre ? Pour juger des raisons de la conscience ?
Il est facile de nommer nos valeurs, à prendre en pourparlers, pour ne pas nommer nos propres frayeurs.
Mais qui es-tu dis-moi ? Pour juger de l'acceptable ou de l'inacceptable ?
Ne prends-tu même pas le temps de demander ? De comprendre ? Juges-tu ainsi si vite parce que c'est plus facile ? De qui te défends-tu ? Qu'est-ce qui te fais donc si peur ?
Qui es-tu pour juger qu'un cœur peut ou non aimer ? Et qui es-tu pour juger de la façon dont cela doit se faire ou prendre fin ? Es-tu si mieux placée ? Doit-on voir en toi un panthéon de la moralité humaine ?
Qui es-tu pour juger que l'on s'est trompé ou non ? Ou que l'on a bien fait ou non ? Qui es-tu pour jeter la pierre ? La jeter sans même savoir à qui ou à quoi ?
Qui es-tu pour dire des paroles si blessantes ? Pour dire que l'on récolte ce que l'on sème.


Je comprends bien ton amertume Sam...

Ici. on ne vient pas tous pour aider, conforter , comprendre celui qui semble distant pour son langage et sa formation...

Mais dans nos réalitès est-il different ?

Ici -au moins- on peut essayer maintes fois, recommencer une conversation pour se faire lire dans les mots et enfin dans les pensées plus intimes...

Ce n'est pas si mal... !
bises
lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
252 poèmes Liste
8609 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 2 févr 2015 à 09:23 Citer     Aller en bas de page

j'ai voulu faire un essai de sensibilités.
la première partie semble être l'allusion philo au regard qui doit choisir.
la deuxième partie l'émotion de la colère.
la dernière partie celle de l'apaisement.
les sensibilités ont elles été atteintes ?

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
252 poèmes Liste
8609 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 21 févr 2015 à 02:50 Citer     Aller en bas de page

merci LYA surtout de pouvoir te lire.
en ce moment j'en ai besoin.

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 20 déc 2016 à 12:29 Citer     Aller en bas de page

magnifique poème, admirablement exprimé!

merci,SAMAMUSE, pour remarquable partage,

délicieuse soirée,

sincères amitiés,

Josette



 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
252 poèmes Liste
8609 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 21 déc 2016 à 05:32 Citer     Aller en bas de page

je suis sensible de vos disponibilités, et de vos commentaires.
je suis certainement hors sujet pour beaucoup de regards,
mais dans ce beaucoup il en reste qui n'osent pas demander "pourquoi".

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1206
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0354] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.