Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 20
Équipe de gestion
· Maschoune
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 02:03:03
Paris: 20 sept 08:03:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Élisabeth - Une robe rose (4) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 30 sept 2016 à 11:52
Modifié:  4 jan à 17:44 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
Élisabeth

6 juillet 1981


4 - Une robe rose

*

Week-end à t’imaginer…

Hier sur l’Étang de Berre
seul sur un 420
j’ai dérivé longtemps
en vain
dans mes pensées

La chaleur monte de jour en jour
L’été m’ensevelit
sous sa chape de plomb en fusion
La brûlure de te savoir
chaque jour plus proche
ne guérit pas
et va dans l’intense
tordant du non-retour.
Le voudrais-je d’ailleurs
qu’il se fait tard !
Mes ailes déjà ont roussi
aux flammes de ton essence.
Le peu de pelure qu’il me reste
ne rêve que de l’incandescent
amour de tes gestes.



**

Lundi c’est te revoir
et saigner d’espoir.

Le matin au bureau
le jour au long des voies
la promesse de toi
appesantit mon dos
Comme une insolation
ton regard attise plus que juillet
l’ardeur de mon désir
Au plein de mon corps
s’accomplit le désordre
envahissant de l’émotion
du jaillissement premier

Quel apaisement donner
à la débauche du vouloir ?
Je sais déjà t’aimer
Quelle feinte volonté
ordonner à cet amour ?
Je suis sourd déjà
en charpie est mon sang
à deux doigts de pleurer
de l’innocente nouvelle :
crier de t’aimer.
Je souris de ce miel
qui inonde mes sens,
l’oubli au creux des mains,
comme s’ils étaient d’hier.

Tous mes songes avivés
se changent en certitude.
Mais toi, du bleu des yeux,
me reconnaîtras-tu ?


***


Je suis fait pour sourire
Dès lors que je t’entends
mes cieux virent azurs
Ce jour-là
tes mots sont le paradis
te voir ainsi
un enfer… de tentation
Derrière le comptoir
tu viens vers moi.
Fin du service … presque
Adieu la blouse bleue !
Et c’est tant mieux

De l’éblouissement rose
de ta robe parfaite
je demeure confondu.
C’est la grâce même
et tout un édifice
dressé pour mon affolement
Le haut moulant
sur tes petits seins nus
un col américain
ton dos nu
et le bas volant
sur tes longs mollets
bronzés comme cannelle

Je comprends soudain
pourquoi la cafétéria
est pleine à craquer
Une vraie fille du sud
de toute sa beauté
du ballet de ses mains
explose les murs tristes
l’odeur du marc passé
et jusqu’à mon envie de toi
qui ne sait où voler

Sans que je l’aie demandé
tu me sers un café.
- Est-il chaud cette fois ?…
Ce qu’il y a de réel
dans tes yeux
dans cet instant
c’est le oui que je lis
Et dans celui-ci
s’insinue tout le cortège
de tes autres oui.

D’un battement des cils
tu as ouvert les coulisses
d’une scène heureuse
comme le paravent
des mots que tu retiens
- Il restait un seul mystère
je vous l’ai réservé
Qu’aurais-je gardé de toi
sinon la totalité
et ce fragile étonnement
que tu sembles mettre
au bout de tes lèvres,
d’imperceptibles frémissements ?


****


Ce mystère je l’ai goûté
d’une langue attentive
Tu as pensé à moi !
Ô douce prévenance
qui marque plus que tout
ton entrée sur mes terres
Alors j’ai confondu
le rose de ta robe
les noisettes glacées
le bout de ma langue mordue
le doré de ta peau
tes regards en coin
pour ne plus voir
qu’une grande maison
toutes fenêtres ouvertes
sans autre mystère
qu’un bonheur à foison

  La vie commence à chaque instant.
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
8559 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 30 sept 2016 à 12:21 Citer     Aller en bas de page

Bonjour IN POESIE,
je suis entré dans ton texte
à la deuxième lecture.
j'avais perdu le cap, la route, de la règle de traces,
de ce 420, qui tirait de sacrés bords.

Ce mystère je l’ai goûté
d’une langue attentive
Tu as pensé à moi !
Ô douce prévenance
qui marque plus que tout
ton entrée sur mes terres
Alors j’ai confondu
le rose de ta robe
les noisettes glacées
le bout de ma langue mordue
le doré de ta peau
tes regards en coin
pour ne plus voir
qu’une grande maison
toutes fenêtres ouvertes
sans autre mystère
qu’un bonheur à foison

une troisième lecture me sera nécessaire
pour pouvoir dire, "je l'ai beaucoup aimé".

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 30 sept 2016 à 12:35 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir JB,
Nous nous approchons à pas fiévreux du dénouement mais reste surtout dans ce récit,fort bien mené et écrit, toutes les sensations qui font éprouver la puissance du désir. L'attirance et les promesses imaginées sont plus fortes que la possession.Bravo
Amicalement

  Poésie, la vie entière
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
205 poèmes Liste
11297 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 30 sept 2016 à 12:59 Citer     Aller en bas de page

C'est un plaisir de reprendre la "série ELISABETH" là où on l'avait laissée

Ca avance ça avance vers une suite qu'on devine entre tes lignes

"Mes ailes déjà ont roussi
aux flammes de ton essence.
Le peu de pelure qu’il me reste
ne rêve que de l’incandescent
amour de tes gestes."


Merci à toi. Au plaisir de te lire

  ISABELLE
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 30 sept 2016 à 18:26 Citer     Aller en bas de page

@ samamuse, Ulm47 et Maschoune. Merci.

Et non, il vous faudra de la patience, encore un peu, comme j'ai dû en avoir durant cet été 1981. Ah ah ah ! Souffrez !

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 1er oct 2016 à 02:11 Citer     Aller en bas de page

Après une telle lecture et relecture, je reste coi....

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 1er oct 2016 à 11:31 Citer     Aller en bas de page

Quoi ?
Guido quoi ?

  La vie commence à chaque instant.
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
3335 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 2 oct 2016 à 11:30 Citer     Aller en bas de page




Merci JB pour cette belle lecture

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 3 oct 2016 à 12:24 Citer     Aller en bas de page

@ Lilania
C'est toi que je dois remercier.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
K.O

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
346 commentaires
Membre depuis
20 décembre 2016
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 14 jan 2017 à 17:45 Citer     Aller en bas de page

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 22 jan 2017 à 18:21 Citer     Aller en bas de page

@ K.O

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
809 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 5 jan à 11:42 Citer     Aller en bas de page

Mon regard aujourd'hui s'arrête sur sa robe parfaite, je sens l'odeur du café, je goûte au croustillant du Mystère (péché mignon de mon adolescence!)
J'en garde pour les jours prochains, afin de savourer le charme de l'attente.
Merci JB pour cette lecture envoûtante et sensorielle.

  SHElene
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 18 jan à 16:25 Citer     Aller en bas de page

@ SHElene... bon, on se le bouffe ce mystère ou quoi ?

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
8559 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 15 avr à 03:09 Citer     Aller en bas de page

de ce mystère virtuel, qui se faisait languer, de mes 100 imaginaires, il en reste au moins 50 qui me rappelleront des suites.
merci JB.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
4529 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 5 mai à 13:00 Citer     Aller en bas de page

Cher sam, entre temps le mystère a eu le temps de fondre.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 781
Réponses: 14
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0530] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.