Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 41
Invisible : 0
Total : 42
Équipe de gestion
· Maschoune
13088 membres inscrits

Montréal: 26 juin 00:34:36
Paris: 26 juin 06:34:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: C’est La Vie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 21 jan 2017 à 05:10
Modifié:  23 jan 2017 à 02:09 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

A cette heure, sois debout…
Pas pour toi, mais pour lui.
C’est tous les jours comme ça.
Lui… il ne le sait pas.
Mais tu le fais pour lui,
Car pour toi, il est tout.

Rapidement vêtue.
Pour ne pas être nue.
Il faut le faire lever.
Car lui n’est pas pressé.
L’aider, dans sa toilette,
Et après, tu es prête.

Il te faut préparer,
Les petits déjeuners,
Puis mettre les couverts.
Le repas est ouvert.
Maintenant tous à table.
Et pour eux, sois aimable.

Ils se lèvent, et s’en vont.
Et toi tu débarrasses ?
Tu t’assures qu’ils soient prêts ?
Et si eux t’embrassaient ?
Il faut que tu le fasses ?
Es-tu seule pour ce don ?

Maintenant c’est à toi.
Te faire belle, pour te plaire.
Qui te dit que tu es belle ?
L’uniforme habituel ?
Tu vas te laisser faire ?
C’est ton travail, à toi.

Et hop ! Il faut les traire, (les vaches)
Mettre en cuve le lait. (Ça c’est crevant)
Les soigner, nourrir ces bêtes,
Puis les emmener paître.
Etre là, pour le laitier et le lait.
Remplacer les litières.

Midi… faire le repas.
La table, et il s’avala.
Vaisselle, un court répit…
Pour lire et pour l’écrit.

Dix-sept heures… c’est parti.
Le soir, retour des bêtes,
Il faut encore les traire.
Tout fermer, pour la nuit.

Accueillir les retours.
Préparer le dîner.
Télé peut-être pour la soirée.

Une toilette bien gagnée.
Une tenue, pour la nuit.
Faire l’amour, il faut dormir.
Des rêves ? Pour tout guérir ?
Et quitter les soucis.
Demain ? Il faudra recommencer

 
Rayon de soleil
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
225 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2016
Dernière connexion
11 novembre 2018
  Publié: 21 jan 2017 à 05:36 Citer     Aller en bas de page

La vie est faite d'éternels recommencements. Obligé de manger, de boire, de faire sa toilette, de dormir, bases auquel on ne peut se soustraire. Peut-être peut-on améliorer cette routine en mangeant bien et de la bonne nourriture, buvant bien également etc ...
Bon courage.

 
Danalore

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
573 commentaires
Membre depuis
15 mai 2016
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 21 jan 2017 à 12:38 Citer     Aller en bas de page

Non ce n'est pas La Vie. C'est Une Vie qui a, peut-être été voulue, choisie ... Qui sait ...

Il se peut qu'il y ait d'autres rêves. Les rêves c'est fait pour ça

“On croit que les rêves, c’est fait pour se réaliser. C'est ça, le problème des rêves : c’est que c’est fait pour être rêvé.” -Coluche

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 22 jan 2017 à 07:21 Citer     Aller en bas de page

bon dimanche pour que certains puissent voter.
ce texte cherche à évoquer la vie de ces personnes qui n'ont pas de week-end, qui doivent acheter leurs remplacements de responsabilités avec des craintes de travail mal fait, pour avoir seulement (mais qui pour ces personnes est indispensables et incroyables, à prévoir longtemps à l'avance.) 2 à 7 jours de vacances par an, ne devant pas penser à des moments de repos, des personnes responsables qui ont peur de tomber malade parce qu'aucune personne ne fera pour elles, des personnes qui ou peur d'être extraites de leurs responsabilités par des décisions d'autorités ou de devoir subir sans délais la destruction de leurs raisons d'être, en abatage total.
y pensons-nous, nous qui avons les disponibilités de pouvoir lire quant on veut, d'écrire après des réflexions sans autres activités, de pouvoir prendre du temps pour échanger avec d'autres, nous oublions ces présences qui nous permettent de transformer leurs travaux de matières premières, que des circulaires administratives pas toujours nécessaires, viennent consommer leurs très difficiles moments de repos.
heureusement que par des visites très rapides, ils nous ont nous les dé poseurs de textes, pour vivre autre chose par de la poésie didactique, en présentations ludiques, qu'il repenseront pendant leurs occupations de façons pragmatique, en sélectionnant les tentations (amour, amitié, tristesse, et autres) qui leur permettent de ne pas avoir à se sentir excluses des réalités dont certaines personnes peuvent jouir.
il existe d'autres regards qui mériteraient de figurer ici. comme être un SDF, être une personne qui loue sont enveloppe corporelle, vivre en autiste, etc. mais ça, ça n'intéresse pas, les regards, qui nourrissent, ou qui se nourrissent, sur LPDP.

 
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a pas de sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
2392 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 23 jan 2017 à 00:14 Citer     Aller en bas de page

Si non la vie n'aurait pas de sens!

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 23 jan 2017 à 03:37 Citer     Aller en bas de page

actuellement encore,
de nombreuses personnes sont encore prisonnières
de devoirs contraignants
qu'elles pourraient abandonner
sans se soucier de qui prendra la suite.
(quand arrivent les départs en retraites)
(quand les décideurs et autorités ont détruit certaines fondations)
(les conservations des héritages à transmettre)
mais pour ces personnes certaines valeurs du vivre ensemble (dont je fais partie)
pose la question des sens absents des
"liberté de pouvoir être sans fuir"
"égalité mal répartie surtout pour les oubliés"
"fraternité de virtualités et de complaisances, hors des obligations"
"laïcité bafouée par les décideurs"
merci de vos commentaires MARGO, ODIN, DANALORE, RAYON DE SOLEIL,
et merci de vos visites pour tous vos regards.

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
736 poèmes Liste
4130 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 26 jan 2017 à 07:54 Citer     Aller en bas de page

magnifique poème, très réaliste, sur une dure vie de labeur !

merci SAMAMUSE, pour ce splendide partage,

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 27 jan 2017 à 01:57 Citer     Aller en bas de page

merci JOSETTE, MARGO, ODIN, DANALORE, RAYON DE SOLEIL.

d'autres perceptions semblables pourraient être sauvegardées et partagées sur ce site.
ces personnes n'ont pas le temps ni les savoirs faires pour figurer ici.
et pas non plus de lieux ou moyens de formuler leurs attentes et de pouvoir vous lire.

peu de curiosités osent s'exprimer sur leurs apparentes disponibilités (celles des personnes figurant sur ces textes) ou sur leurs réels vécus (avec nos mots, et difficilement les leurs).
pour que naissent ces textes, qui proposent des voyages inhabituels, ce sont de longs temps d'écoutes et de respects, avec les personnes concernées, à consacrer, avec des mises en formes de textes à remanier par manques de vérités.

je respecterais les attentes de lectures, en ne reproposant plus de telles réalités.

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
2700 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 30 jan 2017 à 10:24 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Samamuse

Et bien je n'aimerai pas avoir cette vie ... surtout si je n'aime pas le travail à la ferme ou mon mari.
Ton texte présente pour moi un vrai intérêt. Il me permet de me rendre compte que certaines portes sont toujours fermées ... en France ... et aussi ailleurs.
Merci pour çà

Bonne journée
Cidnos

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 31 jan 2017 à 10:49 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci CIDNOS,
certaines personnes de la génération à laquelle j'appartiens assument les traditions et certains vivres ensembles particuliers.
actuellement à causes de certains apprentissages contraignants, certaines personnes abandonnent leurs responsabilités, pour ne pas avoir à assumer ce sur quoi les autres comptent.
personne ne semble être dans un esprit de curiosité,
1 - envers les SDF, (ils le veulent bien ! hélas pas tous. certains ont juste besoin d'une main qui les relève, ils sont lourds, et craignent de devenir redevable.)
2 - les UBER de location charnelle, de leur enveloppe,
soit sous dominations.
soit ne sachant pas comment faire autrement.
soit par perte de leur dignité, pour des ressources non déclarées.
3 - les autistes, (qui ne sont pas des malades) desquels nous (les prétendus adaptés à notre civilisation des express) ne prenons pas le temps nécessaire pour nous mettre en phase avec leurs modes de vies.
et combien d'autres vivres ensembles que nous ne voulons pas entrevoir.

 
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1106 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 22 mai 2017 à 06:19 Citer     Aller en bas de page

Hey samamuse ! Ton poème est juste magnifique et empreint de réalisme. Ca m'a de suite fait penser au film d'Akermann (Jeanne Dielman) je ne sais pas si tu connais. Cinéma particulier mais très intéressant.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 22 mai 2017 à 13:24 Citer     Aller en bas de page

bonjour, merci, bienvenue parmi nous,
je ne connaissais pas ce film.
où puis-je le trouver ?

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 636
Réponses: 11
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0396] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.