Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 18
12869 membres inscrits

Montréal: 28 avr 21:41:07
Paris: 29 avr 03:41:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L'art me parle Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
2139 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
26 avril
  Publié: 15 mars à 02:34
Modifié:  15 mars à 09:37 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

L'art me parle

Salut sculpture, musique, c'est la peinture,
Comment allez-vous imperceptible tableau ?
N'est-ce pas musique ! Son goût plein de ratures...
Quand on y songe, c'est plusieurs vues qu'il nous faut,
Dans le salon sa surface accrochée au mur,
S'en abreuver certaines heures de la journée,
Et le soir l'efface, l'enlève ! À demain...
Je la devance moi sculpture allongée,
J'apparais plus mystérieuse en pleine nuit, et
L'on peut voir tendres rondeurs au bas de mes reins.
Au fait, les déplacements, qu'en pensez-vous ?
Cela dépend du format, matière, et poids !
Ah oui ? Parce que mes airs s'élèvent partout
Des mélodies à vivre au plus profond de soi,
La naissance, la mort, vibrent les sons en nous.
Puis-je faire une incursion étant poésie !
Je trouve ma position plus enviable...
J'écoute, observe, car l'art m'inspire, ici
S'achemine votre état, je le dilue, puis,
Appose ma signature inébranlable.


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Trist@nic


Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu es capable...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
1695 commentaires
Membre depuis
26 septembre 2008
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 15 mars à 05:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour MarchePascal,
pas facile de définir des impressions, mais on partage ces ressentis pour différentes formes d'art, selon ses affinités.

Alors, faut-il s'en tenir à ces impressions, ou les analyser par l'apprentissage des techniques ?
La sensibilité est un don à cultiver, je pense...

Amitiés

  Léo
Margo1668


savoir bien faire! " La musique met du sel et donne du goût à la poésie sans rime. " MVoltaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
175 poèmes Liste
1070 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 15 mars à 08:37 Citer     Aller en bas de page

L'art n'est pas aussi facile. J'aime

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonerre. ”
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
201 poèmes Liste
11830 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 15 mars à 11:29 Citer     Aller en bas de page

j'aime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
9754 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 15 mars à 15:47 Citer     Aller en bas de page

MarchePascal

Moi j’appellerai ce poème une peinture de (Lumière)

Sélénaé amitié

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
3580 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 16 mars à 14:18 Citer     Aller en bas de page

Original, mais un peu trop abstrait pour moi

Amitiés

Yvon

  YD
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
2528 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 17 mars à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Marchepascal,

Le travail de l'artiste jusqu'à la signature...

Tant d'oeuvres que l'on peut contempler !

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
2139 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
26 avril
  Publié: 19 mars à 04:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Trist@nic, "La sensibilité est un don à cultiver, je pense..." tu as entièrement raison, j'en suis persuadé !
Il suffit de se référer à sa propre expérience pour s'en apercevoir, comme notre sensibilité se développe à force de s'arrêter sur des oeuvres... l'art est le ressenti d'une époque, d'un lieu, d'une perception qui va au-delà des apparences, l'invisible règne, la nourriture spirituelle s'y trouve à profusion, allons faire notre récolte quotidienne, afin d'y dévoiler les grands mystères de la vie, la mort, et surtout notre propre éternité...


Bonjour Margo,
L'art un besoin vital pour élever son âme...


Merci Mido pour la lecture de cette discutions (entre sens) qui va au-delà des apparences...


Bonjour Sélénaé

Une peinture de (lumière) un éclaircissement qui me plaît par sa clarté étonnante


Bonjour Yvon, et pourtant j'ai cherché à éclaircir le débat...
Je devrais y revenir une autre fois (à l'or)


Bonjour Le Poète

Jusqu'en bas de la page
Tant de nourriture pour marcher sur l'eau



Je vous souhaite un excellent dimanche, que vos âmes aillent retrouver l'état d'origine




marchepascal






    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 272
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0477] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.