Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 314
Invisible : 0
Total : 314
12945 membres inscrits

Montréal: 22 nov 22:37:37
Paris: 23 nov 04:37:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Élisabeth - Visite(s) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1562 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
8 novembre
  Publié: 15 avr à 00:48 Citer     Aller en bas de page

 

Élisabeth

(non daté)

11 - Visite(s)


Tu dois trouver quelques charmes
à cet immeuble banal
de la rue Jean-Claude Gresset
puisque tu y reviens
passer des nuits
faisant des miennes
des rêves absolus

Chaque fois
lorsque je t’entends frapper
à cette mauvaise porte
de ta façon si singulière
cet appartement de fonction
se fait palais de roi
Même si je sais que tu vas venir
mon cœur bondit comme un cabri

*

Hélas, ma cuisine roborative
ne trouve pas grâce
à tes yeux de diététicienne
alors tu passes un peu de temps
dans la cuisine
à greffer ta légèreté
sur mes chères recettes
J’aime te voir travailler
bellement concentrée
Tu me souris
dès que je t’observe
J’ai tant de plaisir à voir
la femme que j’aime
se soucier de mon bien
Bien sûr tes plats sont…
légers légers légers
comme de hauts nuages d’été
À mes yeux
ils ont le poids
lourd lourd lourd
de l’évidence de ton amour

**

Me femme est venue
le week-end dernier
récupérer tous ses biens
Tu avais laissé un chemisier
que je n’avais pas vu
en bas du chevet
Elle ne vit que lui évidemment
Je n’ai pas aimé cet instant
Elle a dit son mal
Tu m’as vite remplacée…
Tristesse profonde
partagée
Je l’ai aimée

***

Tu es là maintenant
Ton stage est terminé
Tu as le temps
de rester chez moi
J’aime partir au travail
et t’embrasser
J’aime que tu me regardes partir
depuis le petit balcon
du deuxième étage

Tu ne restes pas tous les jours
un peu Arles un peu Miramas
Ce chatoiement d’allers-retours
m’enchante et me tend vers toi
Ton absence commence
à me brûler
puis vient l’onguent apaisant
de ta présence

****

Au sommet il y a
ces instants d’amour
aimantés les yeux dans les yeux
qui font une île
de l’immense lit blanc
île dont toi seule es sirène
où je réponds à tes appels
sans plus me soucier de rien
Échouer sur ton rivage
m’est un bonheur sans égal

Dans la confusion
de nos corps qui se mêlent si bien
surgit l’arc-en-ciel de notre passion
ma délicieuse amante
attentionnée jusqu’au bout des ongles

Tes griffures douces
peuvent bien dessiner
ton rets d’amour
sur ma peau
je le garde en secret

 

  La vie commence à chaque instant.
Pascal

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
495 commentaires
Membre depuis
29 mars
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 15 avr à 02:31
Modifié:  15 avr à 02:32 par Pascal
Citer     Aller en bas de page

Bonjour In Poésie.

En écho à ton poème je t'offre :

Éveil : pour allumer ses rêves, il éteignit la nuit.

Je te souhaite une agréable journée.

Je t'envoie mon amitié.

Pascal.Bisous.

 
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
8239 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 15 avr à 07:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
 


...Tes griffures douces
peuvent bien dessiner
ton rets d’amour
sur ma peau
je le garde en secret




Joli !

  ISABELLE
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 15 avr à 10:23 Citer     Aller en bas de page

"Tu ne restes pas tous les jours
un peu Arles un peu Miramas
Ce chatoiement d’allers-retours
m’enchante et me tend vers toi
Ton absence commence
à me brûler
puis vient l’onguent apaisant
de ta présence"

Les mots offrent ici des images irrésistibles

Amitiés

  Libellules
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
3044 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
21 novembre
  Publié: 15 avr à 11:08 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB,
Point de grands commentaires, heureux homme qui sait si bien nous parler (et surtout écrire) de passion amoureuse, de celle qui ne s'oublie jamais.

amitiés

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
12864 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 15 avr à 11:57 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
2763 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 16 avr à 03:23 Citer     Aller en bas de page

Elle laisse son parfum ton Elizabeth...j'aime le crescendo de cette partie...des p'tits riens bien grands...cette joie de se retrouver en oubliant la souffrance des départs...des geste tendres...
Tu nous donnes le meilleur de cet amour solaire.....
, mon JB .....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1562 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
8 novembre
  Publié: 16 avr à 06:19 Citer     Aller en bas de page

@ Pascal, Maschoune, libellules, Jean-Louis, mido ben et RiagalenArtem, merci d'être passés sur cette île amoureuse.

À un prochain rendez-vous pour la suite de l'histoire avec Élisabeth.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1370 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 16 avr à 08:45 Citer     Aller en bas de page

JB,

Je n'ai pris qu'en cours de route cette saga poétique "Elizabéthaine" cependant je comble mon retard avec un immense plaisir....

Merci beaucoup de ces moments ...

Amicalement

V

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
492 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 16 avr à 12:25 Citer     Aller en bas de page

magnifique et tendre poème, plein d'ardente passion!

merci, In Poésie, pour ce merveilleux et talentueux partage,

délicieuse soirée,

sincères amitiés,

Josette

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1562 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
8 novembre
  Publié: 18 avr à 09:30
Modifié:  19 avr à 03:43 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

@ varh et Josette, merci de cette incursion sur mes terres élisabéthaines.

Varh... il faut commencer par le début. Tout est dans... Poèmes d'amour.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
2166 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 19 avr à 03:35 Citer     Aller en bas de page

Bonjour In Poésie
C'est un superbe poème.
J'aime bien sa chaleur amoureuse.
Bonne journée
Christophe

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Correcteur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
1562 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
8 novembre
  Publié: 19 avr à 03:46 Citer     Aller en bas de page

@ Cidnos, merci de trouver de l'amour ici.

Il y en avait bel et bien.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 229
Réponses: 12
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0401] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.