Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 316
Invisible : 0
Total : 316
12995 membres inscrits

Montréal: 19 juin 19:48:04
Paris: 20 juin 01:48:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles :: - Faiblesse - Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Drjojo49


~ Trop de gens pensent que je suis quelqu'un d'autre que celui que je prétend être ~
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2017
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 2 déc 2017 à 14:09
Modifié:  3 déc 2017 à 01:22 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

- La pitié est une faiblesse qu'il ne faut exploiter -

J. Lalande - Citations printanières -

  J. Lalande
Drjojo49


~ Trop de gens pensent que je suis quelqu'un d'autre que celui que je prétend être ~
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2017
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 3 déc 2017 à 09:50
Modifié:  3 déc 2017 à 09:51 par Drjojo49
Citer     Aller en bas de page

J'entends et comprends vos remarques mais je pense que faire preuve de pitié peut faire beaucoup plus de mal que l'ignorance.

Cordialement, Jojo

  J. Lalande
Drjojo49


~ Trop de gens pensent que je suis quelqu'un d'autre que celui que je prétend être ~
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2017
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 3 déc 2017 à 16:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Hubix-Jeee
Ce n'est pas faux, Joris, ce que tu dis là...

il y a souvent une mauvaise compréhension entre pitié et compassion...

La compassion est un sentiment éminemment humain et magnifique...

La pitié, elle, peut être emprunte d'hypocrisie, c'est-à-dire que, parfois, elle s'exprime avec dédain...

Ce qui n'est absolument jamais le cas de la compassion...

Amitiés...

hubix.




Tu résumes ma pensée à la perfection, merci hubix

  J. Lalande
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
196 poèmes Liste
6265 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 4 déc 2017 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

d'où t'est venu cette citation ?

 
Drjojo49


~ Trop de gens pensent que je suis quelqu'un d'autre que celui que je prétend être ~
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2017
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 4 déc 2017 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
d'où t'est venu cette citation ?



Elle ne m'est pas venu d'un moment particulier, je dirais qu'elle fait partie des citations qui nous viennent à l'esprit au cours d'une réflexion et qu'on décide un jour à poser sur le papier ( enfin sur le clavier dans le cas présent ^^)

  J. Lalande
Drjojo49


~ Trop de gens pensent que je suis quelqu'un d'autre que celui que je prétend être ~
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2017
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 4 déc 2017 à 09:43
Modifié:  4 déc 2017 à 09:44 par Drjojo49
Citer     Aller en bas de page

Citation de Léora Kah
Pourquoi se casser le c** à écrire des textes originaux quand on peut choper des phrases toutes faites dans un dicco citations en ligne ?



Je ne te permet pas de porter de tels accusations...
Écoutes je ne me serais pas inscrit sur ce genre de site pour recopier un bouquin réfléchi enfin !
Si tu trouves un dicco avec cette citation, ce qui m'étonnerai grandement, hé bien c'est que quelqu'un l'aura pensé et écrit avant moi... Mais si c'est pour porter ce genre d'accusation complètement fausses je m'en passerai volontiers
Bonne continuation Léora

  J. Lalande
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
196 poèmes Liste
6265 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 5 déc 2017 à 03:00 Citer     Aller en bas de page

c'est tant pis... t'y es
main tenant dépense
ton stock sans vie
pour dé gager
d'autres regards de vraies vies.
ose les.

 
Abey
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2017
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 5 déc 2017 à 06:06 Citer     Aller en bas de page

Mon avis sur le contenu de cette citation: "La pitié est une faiblesse qu'il ne faut exploiter"
Réponse au commentaire de Hubix-Jeee et en particulier à cette phrase: "il y a souvent une mauvaise compréhension entre pitié et compassion..."

-------------------------------


La pitié est un sentiment spécifique à l'espèce humaine et chacun de nous, sans exception, le reçoit en cadeau à sa naissance: il est inné.
Avoir de la pitié est donc naturel

En fonction des acquis qui forment notre personnalité, la pitié peut engendrer de la compassion ou du dédain. Un tel, en voyant un "clochard", sur son carton, dans le froid éprouvera de la compassion; un autre du dédain.
Ont peut donc dire que la compassion est la face éclairée de la pitié et le dédain sa face obscure.

"La pitié est dans les entrailles comme la tendresse est sur la peau." (Anatole France; "Le Lys rouge")

Comparer pitié et compassion est un non sens.
Pourquoi?
Parce qu'on ne peut comparer un élément avec un autre élément qui résulte du premier.
Pour qu'il y ait comparaison possible, il faut que les deux éléments soient sur le même niveau, comme "compassion" et "dédain".
On peut donc assimiler la pitié à une pièce de monnaie dont le côté pile serait la compassion et le côté face, le dédain ou vice et versa.
Par conséquent, comparer la pitié avec la compassion c'est comparer la pitié avec une partie d'elle même.

Si la pitié n'existait pas, nulle compassion, nul dédain

Sans compassion, donc sans pitié, les congrégations "Saint Vincent de Paul" n'existeraient pas; ni même "la Croix Rouge", ni Emmaüs, ni "les restos du cœurs"
Sans compassion, donc sans pitié, aucune ONG n'aurait vu le jour et L'UNICEF n'existerait pas, etc, etc.
Sans compassion, donc sans pitié, aucune infirmière et aide soignante dont elle est le moteur essentiel ayant déclenché leur vocation dans plus de 95% des cas.

Non, la pitié n'est pas une faiblesse mais plutôt une force stimulante qu'il faut exploiter car elle pousse à agir.

La pitié provoque plus de bien qu'elle ne n'engendre de mal. Bien sûr, elle génère aussi le dédain, mais faut-il condamner et interdire tous les médicaments qui soulagent tant de maux, sauvent tant de vies, sous prétexte qu'ils provoquent aussi des effets secondaires qui, dans 99 % des cas sont bénins?

Et comme le dit Pierre-Claude-Victor Boiste dans "le dictionnaire universel" de 1843: "L'être le plus féroce de la création, c'est une âme humaine sans pitié car elle serait semblable à celle des animaux, s'ils en avaient une.



 
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7039 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 5 déc 2017 à 08:59 Citer     Aller en bas de page

la pitié c'est un sentiment douloureux face aux souffrances d’autrui, que l'on ne connaît ou ne partage pas soi-même.

La compassion (souffrir avec) c'est juste le contraire quoi ^^... Sentiment qui nous fait partager la souffrance d’autrui (par intuition ou connaissance de cette souffrance-là).

On parle de deux choses littéralement différentes.

Après dire que c'est une faiblesse, je ne suis pas sure non plus qu'il faille en arriver à cette extrémité. Elle peut devenir compassion, alors que l'inverse ne sera jamais.

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Abey
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2017
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 7 déc 2017 à 05:29
Modifié:  9 déc 2017 à 05:35 par Abey
Citer     Aller en bas de page

Complément de réponse à la citation
Réponse à FeudB et en particulier à ces phrases: "c'est juste le contraire quoi", "On parle de deux choses littéralement différentes."

-------------------------------


La pitié, est un sentiment qui rend sensible aux souffrances et au malheur des êtres vivants; C'est tout.

le dédain est une attitude d'indifférence méprisante.

La compassion est une vertu qui permet à une personne de percevoir ou ressentir la souffrance des autres et la pousse à tout faire pour y remédier.
Il existe souvent une confusion entre pitié (qui est un sentiment) et compassion (qui est une vertu).

La pitié (neutre) agit comme catalyseur de la compassion (positif) et du dédains (négatif).
Contrairement à la compassion et au dédain, la pitié ne dépend pas de la personnalité, du vécu de l'individu.
Face à une souffrance quelconque, ce sont tous ces acquis qui ont forgé la personnalité de cet individu, qui vont s'exprimer par le biais d'un comportement d'empathie (Compassion) ou d'égoïsme (dédain). On ne verra donc pas la pité mais mais l'une de ses deux manifestations.

Le contraire de la compassion, qui est la prise en charge du malheur constaté, est le dédain, qui est le rejet de ce malheur.

Bref, sans pitié, nous serions pareils aux animaux.

 
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
122 poèmes Liste
7039 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 7 déc 2017 à 11:40 Citer     Aller en bas de page

A un moment Rousseau evoque la pitié comme une vertu naturelle (innée a l inverse des vertus cataloguées sur un ordre philisophico-religioso-politique)

et il rajoute de plus que les animaux en sont pourvus !!


Empathie et compassion ne sont pas identiques non plus !!!
Tout comme sympathie et encore moins que commiseration!

Ce n’est pas la pitié qui nous differencie des animaux c’est la betise qui nous place en dessous d eux !

Et un animal peut eprouver de l’empathie pour l’humain (y a qu a se renseigner sur la communication animale)

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Abey
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2017
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 9 déc 2017 à 05:48 Citer     Aller en bas de page

Réponse à Hubix-Jeee

Je vous reconnais le droit de ne pas être d'accord avec ce que je dis; je ne vous reconnais pas celui d'être impoli.
Votre phrase "il suffit d'observer et d'écouter la rue, bien entendu, il faut sortir un peu..." avec ses sous entendus est un manque évident de respect.

"Je ne suis pas certain"..., "Il en existe certainement"... Vous avez parfaitement raison de douter car, que vous le vouliez ou non, tous les sentiments sont innés.
Ce qui en sera fait plus tard par l'individu dépends de très nombreux facteurs liés aux acquis qui ont forgés sa propre personnalité.
Un tel aura un caractère altruiste et généreux et sera plus enclin à manifester de la compassion, un autre égoïste et mégalomane sera dédaigneux et, pour asseoir une ambition plus ou moins démesurée il se montrera sans scrupules et sans pitié dans un ou plusieurs domaines particuliers (comme Joseph Staline l'était dans l'action, par exemple). Ce qui ne l'empêchera pas de faire montre de compassion (donc de pitié) à la vue d'une fillette miséreuse vendant des fleurs dans le restaurant Aragvi où il mangeait.

En ce qui concerne votre phrase qui sert de conclusion à votre commentaire: "Non, la pitié peut s'exprime de nos jours de bien différentes façons et pas nécessairement des meilleures...", au lieu de débuter par un "NON" vous auriez dû le faire par un "OUI" car elle dit exactement ce que j'affirme dans mes commentaires.
A savoir que, tout homme possède en lui ce sentiment et qu'il se manifeste de deux façons possibles (et non "bien plusieurs"comme vous dites), soit sous forme de dédain soit de compassion, avec toutes les déclinaisons de force et de douceur possibles.

Nous sommes, tous deux, d'accord sur ce fait.
Contrairement à vous, je me contente de contester l'affirmation disant qu'il s'agit d'une faiblesse ne devant pas être exploité. Certains l'ont appliquée au pied de la lettre comme, entre autres: Hitler, Mussolini, Staline, Duvallier, Amin Dada, Hafez el-Assad, etc, avec les conséquences que vous n'ignorez point.

En refoulant la pitié au plus profond d'eux-même afin d'atteindre les sommets et s'y maintenir, ils illustrent atrocement ce que disait J.J Rousseau: "Les hommes n'eussent jamais été que des monstres, si la nature ne leur eût donné la pitié à l'appui de la raison, c'est de cette qualité que découle toutes les vertus sociales" ou encore Mirabeau: "L'homme serait un loup pour l'homme, si cet instinct involontaire de pitié ne le distinguait pas des animaux stupides et féroces; et cette inestimable faculté de s'attendrir nous rend seuls capables de commercer avec nos semblables".

 
Abey
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
4 décembre 2017
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 10 déc 2017 à 05:42 Citer     Aller en bas de page

Il est vrai qu'avoir de la compassion pour ses propres pieds, pour ses ongles et pour toutes autre partie de soi-même est primordial, en terme de pitié. N'est-ce point ce que dit le vieux dicton de la France profonde: "N'attendez aucune pitié de celui qui ne s'apitoie pas sur lui-même."

Avec toute ma complaisance...
Abey, magnanime, quel que soit le temps...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 393
Réponses: 12
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0509] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.