Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 46
Invisible : 0
Total : 50
· rené duruisseau · ori · glycine
Équipe de gestion
· In Poésie
13053 membres inscrits

Montréal: 11 déc 11:11:38
Paris: 11 déc 17:11:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Les rides Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Charlentoine

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
103 commentaires
Membre depuis
14 mars 2017
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 17 mai 2017 à 05:29
Modifié:  28 mars à 04:03 par Charlentoine
Citer     Aller en bas de page

Se peut-il que le Temps – bévue inexplicable-
Ait cru, si sottement, pouvoir vous faire affront
En laissant se faner le lys de votre front
Et vos yeux s’envahir d’une ombre irrévocable ?

Vous avez aujourd’hui, dessous vos cheveux blancs,
La fatigue du soir, après un long voyage,
Quelque chose de las, mélancolique et sage,
Qui donne à vos soupirs un écho plus troublant.

J’aime, du bout des doigts, lire de chaque ride,
En un geste léger plus tendre qu’un baiser,
Le tracé sinueux de cette éphéméride.
J’y vois des souvenirs, si prompts à s’embraser,

Des étreintes, des cris, des larmes et des rires
Que les jours n’ont cessé, sur votre âme, d’écrire.

  Vive la poésie et le canon de 75
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10316 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 17 mai 2017 à 07:46 Citer     Aller en bas de page

Coup de cœur pour moi CHARLENTOINE

Et hop ! dans mes favoris

  ISABELLE
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
412 poèmes Liste
21172 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 17 mai 2017 à 09:25 Citer     Aller en bas de page

Sublime CHARLENTOINE, ces rides qui sont les sillons d'une vie bien remplie. Je possède un portrait d'une femme très âgée, une
magnifique photo...Et chaque fois que je la regarde, chaque ride me parle.
Bien amicalement
Bravo, c'est très beau ce poème
ODE 31 - 17
Un coup de coeur

  OM
suri
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
198 commentaires
Membre depuis
20 avril 2017
Dernière connexion
29 avril
  Publié: 17 mai 2017 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

Ce poème me plaît beaucoup, j'y trouve énormément de tendresse et d'amour.
: )

 
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 17 mai 2017 à 11:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à toi , l'ami poète ...
J'aime beaucoup le thème et la rythmique de ce poème !

Merci
Riméva

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
138 poèmes Liste
3452 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 18 mai 2017 à 11:53 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
C'est un enchantement simple
Amicalement

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
1469 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 18 mai 2017 à 12:09 Citer     Aller en bas de page

Superbe écrit sur le temps qui passe et l'amour qui est tjrs là auquel s'ajoute la complicité et la tendresse ! Bouleversant

Merci

"Les saisons ont jeté sur nous quelques griffures
Vous avez su panser mes intimes blessures

---Ma Dame allons jusqu'à ce petit banc
Serrez- vous contre moi pour écouter le temps
L'entendez- vous passer là entre les feuillages
Il se rit mon amour... se posant sur nos âges"

 
Mistouflette

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
90 poèmes Liste
296 commentaires
Membre depuis
1er mai 2016
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 18 mai 2017 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

SUBLIME Je suis totalement sous le charme Merci

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1406 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 18 mai 2017 à 18:29 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Charlentoine,

Comme mes camarades.... j'ai adoré votre texte.... Sublime !!!
et maintenant je regarde avec plaisir mes rides qui esquissent le portrait de vieille femme que je serai demain...

Merci beaucoup..... votre texte bien supérieur à la chirurgie... (sourire)
Avec mon amitié
V

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
2560 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
10 décembre
  Publié: 20 mai 2017 à 14:53
Modifié:  21 mai 2017 à 10:19 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Charlentoine,
Tu aime la 7ème compagnie ...
Moi j'aime ton poème ... puisque tu nous racontes une belle histoire avec une belle écriture
Ton poème est sublime.
Bonne journée
Christophe

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
267 poèmes Liste
4544 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 21 mai 2017 à 05:43 Citer     Aller en bas de page




Yvon

  YD
Charlentoine

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
103 commentaires
Membre depuis
14 mars 2017
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 22 mai 2017 à 06:04 Citer     Aller en bas de page

Grand merci à toutes et à tous pour vos commentaires. Amitiés.

  Vive la poésie et le canon de 75
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 766
Réponses: 11
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Pardon (Autres)
Auteur : Drôle d'oiseau

 

 
Cette page a été générée en [0,0283] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.