Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 11
13108 membres inscrits

Montréal: 13 nov 21:49:59
Paris: 14 nov 03:49:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Qu'il devait être doux Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Charlentoine

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
115 commentaires
Membre depuis
14 mars 2017
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 6 juin 2017 à 04:50
Modifié:  23 févr 2018 à 11:49 par Charlentoine
Citer     Aller en bas de page

Qu’il devait être doux, en ce temps révolu,
Madame, de songer à votre anatomie,
En osant déposer sur la page ennemie,
Des vers, sages encore et par vous d’être lu.

Vous dire le débord de mon âme haletante,
Dans un chuchotement de plumes à deux sous,
En caressant l’espoir délicieux et fou,
De cœurs à l’unisson dans une exquise attente.

Vous désirer longtemps, et vous l’écrire encor,
Est aujourd’hui, dit-on, parfois vous faire offense,
Mais est-ce mieux aimer que d’étreindre le corps
Sans patiemment saigner à ses mille défenses ?

Ô Dieu, que j’eusse aimé, sur votre duvet clair,
Eveiller des frissons, juste en traçant des vers.

  Vive la poésie et le canon de 75
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11436 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 6 juin 2017 à 07:15 Citer     Aller en bas de page


SUPERBE poème, j'adore tout simplement ...

Je le mets de suite dans mes favoris

Et te propose ces quelques vers, en réponse :

"Et qu'un jeune homme alors, lisant ce que j'écris
Sentant par moi son cœur ému, troublé, surpris,
Ayant tout oublié des épouses réelles,
M'accueille dans son âme et me préfère à elles ..."

Anna de Noailles

Merci à toi
_______

  ISABELLE
De Margotin


savoir bien faire! Sans le poète la plume n'a pas de sens. Sans critique le poète ne vit pas.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
2418 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 6 juin 2017 à 08:11 Citer     Aller en bas de page

Super beau

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
451 poèmes Liste
21947 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 6 juin 2017 à 10:45 Citer     Aller en bas de page

Un magnifique écrit, un superbe aveu
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15724 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
13 novembre
  Publié: 6 juin 2017 à 15:38 Citer     Aller en bas de page

très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février 2018
  Publié: 6 juin 2017 à 19:27 Citer     Aller en bas de page

Salutation Charlentoine

De la beauté de la force, de la précision des mots

J'aime bien

PA…

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2766 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
11 novembre
  Publié: 8 juin 2017 à 12:54 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Charlentoine

Effectivement un style précis, efficace et très agréable à lire ... avec une pincée de piment.
Bonne journée
Christophe

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
2 novembre
  Publié: 9 juin 2017 à 06:35 Citer     Aller en bas de page

absolument magnifique, sensuel, et plein de tendresse!

bravo,Charlentoine, pour la délicatesse et l'harmonie de tes doux vers.

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette





 
Charlentoine

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
115 commentaires
Membre depuis
14 mars 2017
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 9 juin 2017 à 07:20 Citer     Aller en bas de page

Grand merci à tous pour vos commentaires plein d'indulgence qui me touchent beaucoup. Amitiés.

  Vive la poésie et le canon de 75
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
4019 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
12 novembre
  Publié: 16 nov 2017 à 13:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de Charlentoine
Ô Dieu, que j’eusse aimé, sur votre duvet clair,
Eveiller des frissons, juste en traçant des vers.



C'est fait ...

Du GRAND art...
Merci du partage

Myo

 
Charlentoine

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
115 commentaires
Membre depuis
14 mars 2017
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 26 nov 2017 à 04:08 Citer     Aller en bas de page

Vous aimez ce que je fais, ou je me trompe ?... Merci.

  Vive la poésie et le canon de 75
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 830
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

(Autres)
Auteur :
Promesse au vent (Tristes)
Auteur : Emme
(Autres)
Auteur :
Un petit mausolée (Amour)
Auteur : Camelia
Amarre (Amour)
Auteur : Maschoune

 

 
Cette page a été générée en [0,0416] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.