Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 346
Invisible : 0
Total : 348
· Jean-Louis · ODIN
12920 membres inscrits

Montréal: 18 oct 03:11:41
Paris: 18 oct 09:11:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Rêves d'origami Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
THOMAS Cet utilisateur est un membre privilège


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 12 août à 08:53
Modifié:  12 août à 12:34 par THOMAS
Citer     Aller en bas de page

Pour un meilleur confort de lecture, les "e" muets sont indiqués par une police de taille inférieure  

Rêves d'origami 


J'ai bricolé mes os,
Tendu ma peau fripée.
Le noir de tes cils hauts
Verse le grain mouillé,
Qui tombe sur les cendres
De terres mises en friche
Par un feu prompt à fendre
Les amours quand elles trichent.

J'ai bricolé ma peau,
Tendu mes osselets.
J'ai coupé un morceau
De tissu noir de jais,
Comme un accroche-cœur,
Tout au bas de ta robe ;
Un morceau de rancœur,
Assassin de toute aube.

J'ai déplié mes os
Et écorné nos pages,
Qui montrent leurs versos.
Déprimant paysage...

Nos rêves d'origami
Plongent où ils n'ont papier,
Se noient sans un écrit
Vibrant d'éternité.


 
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
494 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 12 août à 10:59 Citer     Aller en bas de page


Quoi dire ! Toujours très originaux tes poèmes , tant d'idées et de belles images retranscrites !
Un petit coeur en origami doit être bien joli à offrir !

Riméva

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
2111 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 12 août à 11:19 Citer     Aller en bas de page

Une poésie dense et accrocheuse par ses traits,ces chairs et ces abandons...J'aime beaucoup!

Jiçé

 
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
8042 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 12 août à 11:19 Citer     Aller en bas de page

C'est un coup de cœur pour moi Thomas ce nouveau poème

Coup de cœur pour les images qu'il véhicule,
pour l'écriture toujours recherchée,
et aussi pour ce vers "Plongent où il n'ont papier"

Merci à toi

  ISABELLE
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
146 poèmes Liste
3307 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 12 août à 11:21 Citer     Aller en bas de page

Aimer vraiment n'est ce pas aussi accepter de l'autre le verso ...moins glorieux ...

Une idée originale pour cet amour qui se plie parfois avec douleur.

Myo

 
Lipstick Cindy


L'homosexualité n'est pas une alternative à l'hétérosexualité mais une autre forme d'amour (Nina B).
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1214 commentaires
Membre depuis
2 mars
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 12 août à 12:09 Citer     Aller en bas de page

Les origamis se confectionnent avec du "washi" papier de soie japonais tenter d'en faire avec du tissus noir qui plus est est un rêve qui contrairement à ton poème ne peut être que voué à l'échec

  «Si une femme a du génie, on dit qu’elle est folle. Si un homme est fou, on dit qu’il a du génie. (Louky Bersianik 14.11.1930 - 3.12. 2011 auteure de L’Euguélionne l’un des premiers livres féministes au Québec)
Rosanna


L'émotion est la nourriture du poète
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
357 commentaires
Membre depuis
21 avril
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 12 août à 12:16 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé, la forme, le contenu et les images que ton texte
véhiculent.
J'aime.

Rosanna

  Merci pour votre lecture
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
19074 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 12 août à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Avec un bon jeu de mots cela vient compléter la beauté de ce poème original et touchant
J'ai particulièrement bien apprécié
Merci THOMAS
ODE 31 - 17

  OM
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
170 poèmes Liste
4751 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 13 août à 06:00 Citer     Aller en bas de page

bonjour et bon dimanche THOMAS,
savoir plier là où c'est nécessaire
permet de faire naître de meilleurs vivres ensembles
par des designs faits d'apprentissages
qui furent 30 ans de ma vie professionnelle.

Nos rêves d'origami (de réalisations)
Plongent où ils n'ont papier, (les reflexions ça les chassent)
Se noient sans un écrit (pour panser les pensées)
Vibrant d'éternité.

j'ai beaucoup aimer lire et relire, avec un bloc et un crayon,
les 4 blocs de ce texte.
A+ de SAM

 
Brin d'harmonie
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
406 commentaires
Membre depuis
15 juin
Dernière connexion
7 septembre
  Publié: 13 août à 09:36 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup :
"
J'ai bricolé mes os,
Tendu ma peau fripée.
"
et
"
Nos rêves d'origami
Plongent où ils n'ont papier
"

 
THOMAS Cet utilisateur est un membre privilège


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 13 août à 09:41 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous pour vos commentaires et le coup de coeur.

Ce texte a été écrit très vite et publié aussitôt. Je remarque son côté un peu insondable donnant lieu à de multiples interprétations, et j'en suis ravi. Moi-même je le relis et y voit d'autres sens que je n'avais pas forcément voulu exprimer.

Comme quoi, la poésie n'est pas qu'une histoire de réflexion,de sentiments et d'imaginaire. Le hasard et le choix inconscient des mots rehaussent souvent en profondeur le sens du texte.

Merci encore

 
THOMAS Cet utilisateur est un membre privilège


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 18 août à 11:04 Citer     Aller en bas de page

Merci Elea Rey !

 
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
477 poèmes Liste
3821 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 19 août à 00:53 Citer     Aller en bas de page

absolument splendide et plein de tendresse!

merci Thomas, pour ce merveilleux partage,

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
THOMAS Cet utilisateur est un membre privilège


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 19 août à 01:10 Citer     Aller en bas de page

Merci Josette

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 206
Réponses: 13
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0623] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.