Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 13
Équipe de gestion
· Maschoune · Catwoman
13257 membres inscrits

Montréal: 16 oct 01:18:38
Paris: 16 oct 07:18:38
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Si elle s'appelait... Eléonore ! Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 23 août 2017 à 00:06
Modifié:  23 août 2017 à 09:08 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Si elle s'appelait... Eléonore

Eléonore,
Si vous voyiez comme ma main
En cette nuit claire tremble encore
De ce festin salé que votre peau
M’a offert, communion sans mots
Dits, alors ma tendre, je vous les écris,
Pour que demain, ou même pour la vie,
Vous vous abreuviez à mon coeur sain !

Sourire,
Si vous saviez comme j’ai été vous,
Quand je capturais votre fou plaisir !
De ces jeux mutins, je garde une trace
Indélébile… Que je joue à pile ou face,
Que je boive la tasse, je n’oublierai rien
De votre corps qui dansait sous mes mains !
Vous, moi, nous n’étions qu’un, nous étions nous !

Eléonore, plus brûlante qu’un soleil du midi,
Elément céleste dans mes constellations…
Vous seriez une étoile filante dans la nuit,
Je vous cueillerais, dans un gigantesque bond !

Eléonore,
Et bien plus en corps…

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 23 août 2017 à 07:37 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pierre Yves

Tous vos poèmes sont magnifiques mais J'ai un coup de coeur pour celui ci...
Il écrit de belle plume les mots employés sont délicats et l'ensemble oscille entre beauté et sensualité...

Merci de ce partage
Avec toute mon amitié
V

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 23 août 2017 à 10:26 Citer     Aller en bas de page

Touchant et magnifique, celui là est aussi beau que les autres sinon plus.
Je suis admirative.
Eléonore et bien plus en " corps" c'est très subtil
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15658 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 23 août 2017 à 11:19 Citer     Aller en bas de page

sublime

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
532 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
10 octobre
  Publié: 23 août 2017 à 19:07 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pierre-Yves,

Tes mots respirent la beauté d'un souvenir, et leurs parfums jusqu'à nous livrent
et condensent ses pages, encrées d'un bonheur, passé, oui mais, à jamais ancré.
Un souvenir mêlé d'amour où parle en corps le désir aux portes d'un chemin de vie.
J'aurais aimé pour toi cher Pierre-Yves ! Demain peut-être qui sait !!

Tout l'agréable de ma lecture fut ce plongeon dans l'intense qui vous a "jadis" unis,
toi encore Aujourd'hui, et l'inoubliable Éléonore sûrement aussi.

Merci pour ce partage passionné cher Pierre-Yves,
Mes amitiés à toi.

 
Danalore

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
574 commentaires
Membre depuis
15 mai 2016
Dernière connexion
8 septembre
  Publié: 24 août 2017 à 07:29 Citer     Aller en bas de page


Un bel écrit douceur

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 604
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

(Autres)
Auteur :
Je voudrais.... (Autres)
Auteur : Rosanna
Un été torride (Autres)
Auteur : josette
Je ne sais pas (Autres)
Auteur : Myo
Cœur amer (Tristes)
Auteur : Maschoune
(Amour)
Auteur :
Trois vers sur un tableau... (Tristes)
Auteur : pyc
(Tristes)
Auteur :
délicieuse rêverie (Autres)
Auteur : josette
Murmures forestiers (Autres)
Auteur : Rosanna
Avoir des ailes. (Autres)
Auteur : Flora Lynn
J'ai une ïle dans le coeur (Autres)
Auteur : Rosanna

 

 
Cette page a été générée en [0,0398] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.