Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 334
Invisible : 0
Total : 335
· mido ben
13042 membres inscrits

Montréal: 21 avr 11:20:07
Paris: 21 avr 17:20:07
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Ensemble Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
banniange

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
396 commentaires
Membre depuis
6 mars 2016
Dernière connexion
15 mars
  Publié: 15 déc 2017 à 05:00 Citer     Aller en bas de page

Qui ne l’apprend, un jour, il nous faudra partir
A l’appel des ombres du redouté Nadir,
Ces vertes collines où tintent les années
Viendront nous consoler dans l’embrun des marées.

Elles exhaleront dans les vents du matin,
Les belles floraisons qui vont tendre leurs mains
Vers un ciel flamboyant où paissent les nuages,
Où un soleil dardant annonce les mirages.

On entendra gémir l’archet de nos amours
Sur un banc désolé où chante un troubadour,
Qui ne se souviendra au carrefour des âges
Qu’il avait oublié de rendre ses hommages

A ces regards hantés en quête de lumière,
Assis, nonchalamment sous un vieux réverbère,
A ces frêles beautés attendant du hasard
Qu’elles puissent rêver à un nouveau départ.

A ceux qui chaque nuit vont pêcher une étoile
Pour orner leur sapin frileux comme une voile,
Autour d’un brasero où dansent les flocons
On se rappellera qu’ils avaient tous un nom .

Alors nous frémirons sur un air de violon,
Ces vertes collines seront notre horizon,
Et quand l’heure viendra, puisqu’il nous faut partir
On se tiendra la main pour un autre avenir.

 
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
2720 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 15 déc 2017 à 05:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Banniange

Votre poésie est remarquable, c'est avec vous l'habitude des talents évidents...

Jiçé

 
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
780 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 15 déc 2017 à 06:12 Citer     Aller en bas de page

Superbe

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
175 poèmes Liste
9203 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 15 déc 2017 à 10:35 Citer     Aller en bas de page

Une nouvelle fois tu nous proposes un superbe écrit

Merci à toi Banniange, de ce plaisir de lecture

  ISABELLE
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1210 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
16 avril
  Publié: 15 déc 2017 à 12:00 Citer     Aller en bas de page

Coucou

On se laisse imprégner par la beauté de l'écrit ....et par ce départ que tes images adoucissent
"
Et quand l’heure viendra, puisqu’il nous faut partir
On se tiendra la main pour un autre avenir."
Ca c'est le point d'orgue de l'archet ! Superbe




 
banniange

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
396 commentaires
Membre depuis
6 mars 2016
Dernière connexion
15 mars
  Publié: 17 déc 2017 à 09:28
Modifié:  17 déc 2017 à 09:29 par banniange
Citer     Aller en bas de page

Merci Jiçé, mais méfions-nous des bonnes habitudes qui finissent toujours par s'encrouter!
Heureux que cela vous plaise Nico
Merci pour ton commentaire percutant Maschoune
Merci mone,toujours un plaisir de te savoir dans les parages! bizzz

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 245
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0256] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.