Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 18
13038 membres inscrits

Montréal: 20 sept 22:23:45
Paris: 21 sept 04:23:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: La vieille gare Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
1728 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 19 déc 2017 à 19:15 Citer     Aller en bas de page

Mon être parvenu au seuil crépusculaire,
En ce jour se repaît de bonheur oculaire
En croisant cette gare à l'aspect séculaire,
Témoin de son premier ravissement stellaire.

Tu brillais sur le quai d’un éclat ravissant
Et aussitôt, mon cœur de jeune adolescent
Fut conquis en voyant ton maintien séduisant
Et, dès lors, je muai en galant languissant.

Ah ! Béni fut le temps de cette belle année !
Cette gare faisait ma joie en matinée
Quand je t’apercevais au quai d’embarquement,

Et puis me permettait douce extase éthérée,
Le soir venu, quand au quai de débarquement,
Tu descendais du train sous la voûte azurée.



  Vivre un jour à la fois
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
185 poèmes Liste
9781 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 20 déc 2017 à 01:56
Modifié:  20 déc 2017 à 01:57 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

C'est vraiment charmant, merci à toi

  ISABELLE
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
14198 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 20 déc 2017 à 10:16 Citer     Aller en bas de page

la gare aux beaux souvenirs
amicalement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1308 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
9 septembre
  Publié: 20 déc 2017 à 12:32 Citer     Aller en bas de page

Un tendre souvenir qui irradie encore aujourd'hui de bonheur !

Amicalement et bonnes fêtes

 
EricD


Respirer sans amour, c'est exister sans vivre. (E. D. )
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
17 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
23 février
  Publié: 20 déc 2017 à 12:38 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir,

Ces souvenirs-là sont toujours précieux ; on les serre dans les coffrets de notre mémoire, et puis, lorsque la mélancolie nous gagne, on les ressort quelquefois pour en contempler les feux et en faire ses délices.

Au plaisir de vous relire,
EricD

  A l'idéal ouvre ton âme (Th. Gautier)
Lafleurquirime


il a fait un beau soleil cette nuit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
374 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2017
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 22 déc 2017 à 11:32 Citer     Aller en bas de page

souvenir en joliesse,mais dommage que tu n'as pas fini tes deux dernier e strophe en quatre vers .


joli

  Lafleurquirime
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
3037 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 10 jan à 00:11 Citer     Aller en bas de page

On va pas pinailler pour des riens (la forme de ce poème est harmonieuse)...le charme de cette gare qui garde tant de secrets et d'amour est bien là...
Bien à toi, TTM et BA !

Riaga...: -)

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 17 jan à 18:10
Modifié:  17 jan à 19:23 par Flora Lynn
Citer     Aller en bas de page

Tristamourir,
Très beau poème, bien écrit.Le personnage féminin qui concentre en lui toute la lumière est bien mis en valeur et sa présence magnifie auss le cadre, c'est à dire la "vieille gare" qui en est transfigurée.
Mes meilleurs voeux pour la nouvelle année 2018.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 333
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Un adorable petit Lapin en détresse (fable) (Amour)
Auteur : josette
Quand finira ma nuit ( triolets ) (Amour)
Auteur : ode3117
Si tu es là, j'ai encore une histoire. (Amour)
Auteur : Galatea belga
Le parfum des glycines (Amour)
Auteur : Xenia
Je t'aimerai jusqu'en enfer (Amour)
Auteur : Ashimati
Schengen (Amour)
Auteur : Ale
Sur la terre (Amour)
Auteur : marchepascal
Où s'en va le bonheur? (Amour)
Auteur : Rousselaure
À mes parents défunts (Amour)
Auteur : Le Poète Masqué
Pour ma mère je t'offre ce tendre poème Disparue 2 mai 2015 (Acrostiches)
Auteur : Pascal

 

 
Cette page a été générée en [0,0412] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.