Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 39
· ODIN · Aude Doiderose · samamuse
Équipe de gestion
· Maschoune
13017 membres inscrits

Montréal: 18 nov 05:51:11
Paris: 18 nov 11:51:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles :: On récolte ce qu'on sème Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Chrys Freux


Aussi longtemps que tu croiras en l'espoir, il y en aura toujours au moins en toi.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
375 commentaires
Membre depuis
8 août 2017
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 5 juil à 12:22 Citer     Aller en bas de page

On dit toujours « Qui sème l'amour récolte l'âme-sœur. », mais l'inverse est vrai aussi, « Qui sème la haine récolte des monstres. »


[Une volée de sentiments]

  La liberté totale, avec le respect pour seule limite.
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7178 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 7 juil à 03:50 Citer     Aller en bas de page

je ne comprends pas.
j'ai semé du sable dans les sillons d'une excellente terre.
les oiseaux les ont épargnés, le mauvais temps ne les a pas fait pourrir, et je croyais récolter des parpaings pour pouvoir faire le mur, je n'ai eu que mes yeux pour pleurer, je suis allé à JERUSALEM pour arroser le mur des lamentations. plein de morceaux de papier poussaient entre les pierres.
je n'ai pas osé en faire la récolte, pour moi c'était de l'hébreu.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
410 poèmes Liste
21116 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 8 juil à 03:37 Citer     Aller en bas de page

Et ce sont les monstres qui font déclencher la haine.
ODE 31 - 17

  OM
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7178 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 10 juil à 03:44 Citer     Aller en bas de page

les plaisirs de l'haine sont les plaisirs des mites.
les mythes sont des monstres que pour des pensées.
acquit tordre le coût ?

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
410 poèmes Liste
21116 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 10 juil à 09:33 Citer     Aller en bas de page

Et les mites haine, ça donne chaud.
Bises SAM
Bravo, toujours plein de ressources, que de bons jeux de mots.
ODE 31 - 17

  OM
Chrys Freux


Aussi longtemps que tu croiras en l'espoir, il y en aura toujours au moins en toi.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
375 commentaires
Membre depuis
8 août 2017
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 11 juil à 03:16 Citer     Aller en bas de page

A mon avis, samamuse, tu as oublié de semer les haricots magiques avec ton sable chaud.
Par contre, si le papier prend l'eau, il ne flotte pas au large. Et c'est bien dommage...

Oui ODE 31 - 17, tu as parfaitement raison. Sauf qu'on ne sait que rarement qui sont les agitateurs...

  La liberté totale, avec le respect pour seule limite.
samamuse

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7178 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 novembre
  Publié: 14 juil à 03:26 Citer     Aller en bas de page

pour le papier (le pape y est) c'est pourquoi il y a un mur.
une kipa à l'envers ferait naviguer ce papier.
la mer morte (2 sens) est trop salée (3 sens).
surtout si on dit « Qui s'aime d'amour récolte les sans-sœurs. (3 sens) », où l'inverse aussi, « Qui sème la peine (2 sens) récolte des démonstrations.(2 sens) » oui c'est une autre forme de regards.
personne n'osera des compléments en MP.

 
Chrys Freux


Aussi longtemps que tu croiras en l'espoir, il y en aura toujours au moins en toi.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
375 commentaires
Membre depuis
8 août 2017
Dernière connexion
17 novembre
  Publié: 18 juil à 15:46 Citer     Aller en bas de page

Je connais quelqu'un qui n'aime pas les sens uniques.

  La liberté totale, avec le respect pour seule limite.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 161
Réponses: 7
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0217] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.