Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 326
Invisible : 0
Total : 329
· Juliah · Cidnos · romain candis
13049 membres inscrits

Montréal: 25 avr 04:52:14
Paris: 25 avr 10:52:14
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Un cœur à quatre trèfles Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
375 poèmes Liste
1004 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 22 jan à 15:51
Modifié:  22 jan à 16:31 par Emme
Citer     Aller en bas de page



Le type qui a accroché la lune est à peine parti
Qu’un autre l’accroche un peu plus loin
Avec un morceau en moins,

La terre tourne un peu dans mon dos,
Alors la lune sort de la fenêtre
Je compte une douzaine de moutons
Me retourne comme un paranoïaque dans sa tombe
À la Saint ragot,



À sa place,
Sur l’oreiller de la passagère
Elle a laissé un marteau et une boite d’allumettes
De la corde et des jeux de cartes empoisonnés
Les règles de la roulette Russe
Et le comportement étrange d’un fantôme
Avec un drap sans tête en dessous,

Quand ses mains déchiffraient le manuscrit du silence
L’opium bleu sous l’arche de ses paupières
Me tendait des ronces et je lui tendais la rose
Pour moi cueillir était bien peu de chose
Et de la cause elle était le parfum,

Elle avait un cœur à quatre trèfles
l'amour est une cigarette mal éteinte
mais la fumée finit par disparaître
restent les cendriers froids de l'étreinte.


 
Poégraphe

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
108 commentaires
Membre depuis
8 juillet 2016
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 23 jan à 01:13 Citer     Aller en bas de page

Très original. J'adore! Que ton coeur à quatre trèfles te porte chance!

  _Poégraphie Photoétique
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
386 poèmes Liste
11795 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 23 jan à 03:15 Citer     Aller en bas de page

La dernière strophe se suffit à elle-même tant elle recèle de possibles. Bon mais le reste n'est pas mal non plus hein..
Bref, j'ai aimé.

 
Xenia


(cc & ) Je dis « je » en pensant à vous, je dis « nous » en pensant à moi
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 23 jan à 04:16 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup les métaphores de ce poème, son style libre et son zeste d'onirisme, la touche froide de la fin révèle la profondeur d'un sentiment,

  ( cc& ) Je dis « je » en pensant à vous, je dis « nous » en pensant à moi
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
375 poèmes Liste
1004 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 23 jan à 05:53 Citer     Aller en bas de page

mes quatre voisins du dessus, je vous remercie.
J'ai assoupli un peu le cuir, sans doute l'effet traduit par la musique que j'écoutais au moment ou mes doigts tapotaient le clavier. "mandolin orange" si mes souvenirs sont bons. J'ai l'oreille influençable.

Ltr

 
lilipoete95


On ne récolte que ce que l'on sème
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
85 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
23 février
  Publié: 24 jan à 07:10 Citer     Aller en bas de page

C'est très beau

  Lilipoète
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
375 poèmes Liste
1004 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 24 jan à 10:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de lilipoete95
C'est très beau



Je m'applique !

Merci,

Ltr

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
468 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 24 jan à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lis tes ratures,

J'ai aimé ma lecture, merci pour ce partage !

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
375 poèmes Liste
1004 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 24 jan à 13:01 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ali
Bonsoir Lis tes ratures,

J'ai aimé ma lecture, merci pour ce partage !



Merci à vous, d'être passé par ma caverne mentale.

Ltr

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
380 poèmes Liste
20147 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 26 jan à 12:17 Citer     Aller en bas de page

J'aime bien...Ta caverne mentale dis tu, alors donne nous d'autres trésors " Césame ouvre toi "
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
375 poèmes Liste
1004 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 26 jan à 13:56
Modifié:  26 jan à 13:57 par Lis tes ratures
Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
J'aime bien...Ta caverne mentale dis tu, alors donne nous d'autres trésors " Césame ouvre toi "
Bien amicalement ODE 31 - 17



mais bien sûr que ces âmes m'ouvre !

 
Lafleurquirime


il a fait un beau soleil cette nuit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
374 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2017
Dernière connexion
3 février
  Publié: 30 jan à 13:37 Citer     Aller en bas de page

des métaphore en joliesse

joli

  Lafleurquirime
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
375 poèmes Liste
1004 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 30 jan à 15:56 Citer     Aller en bas de page

Des metaphesses, donc !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 612
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0476] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.