Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 329
Invisible : 0
Total : 332
· doux18 · josette · Jacques-Marie JAHEL
13041 membres inscrits

Montréal: 21 avr 05:51:22
Paris: 21 avr 11:51:22
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L'écolière Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Charlentoine

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
89 commentaires
Membre depuis
14 mars 2017
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 11 avr à 03:43
Modifié:  11 avr à 06:09 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page

L'écolière


Dans ce morne décor de terres labourées,
L’Hiver, gorgé de pluie et de nuages bas,
Ressasse incessamment sa triste logorrhée,
A la pointe d’un jour mélancolique et las.

Sur le bord d’un chemin, sous un refuge infime,
Une écolière attend, cartable sur le dos,
Et ses rêves encor, comme des pantomimes,
Amuse son regard au fond des flaques d’eau.

Mais il faut oublier, puisque au loin il arrive,
Ce vieux bus ramasseur d’enfants sur les chemins,
Avec ses gros yeux blancs, son allure poussive,
Il nettoie alentour d’un simple coup de frein.

A peine un gros soupir, quelques museaux de gosses,
Le temps de la croquer, presque en catimini,
Et le sinistre Hiver de ce pays de Beauce,
A l’appel des corbeaux s’allonge à l’infini.

  Vive la poésie et le canon de 75
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
2719 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 11 avr à 05:04 Citer     Aller en bas de page

Vous avez une superbe écriture...
Merci pour le partage.
Jiçé

 
M@rselO

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
215 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 11 avr à 14:18 Citer     Aller en bas de page

La grisaille ambiante met en valeur, d'un bref éclair, ce visage d'insouciance sur le chemin de l'école...
Un tableau qui méritait bien que le bus de la poésie fasse un arrêt !

  M@rs
Captain Cap
Impossible d'afficher l'image
l'Eternité, c'est bien plus long que "ça"...! 4 fois plus long.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
47 commentaires
Membre depuis
12 mars
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 11 avr à 15:29 Citer     Aller en bas de page

Une réussite..! Superbe tableau...!
Une écriture au pinceau.
Bravo et Merci pour ce poème.

Cap

  hissez haut...!
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
175 poèmes Liste
9203 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 12 avr à 14:41 Citer     Aller en bas de page

Une lecture qui s'écoule, limpide, sous tes vers de qualité ... (comme d'habitude )

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
688 poèmes Liste
20969 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 13 avr à 05:46 Citer     Aller en bas de page

Belle peinture !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1210 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
16 avril
  Publié: 13 avr à 12:25 Citer     Aller en bas de page

Beau tableau .....pour une écolière !
Merci

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
2273 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 15 avr à 07:39
Modifié:  15 avr à 07:40 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Charlentoine
Une belle écriture ... pour un tableau un peu sombre de la Beauce.
Il est vrai qu'en hiver sa terre est grasse et son ciel un peu lourd.
Vivement l'été pour que les blés reflètent le soleil ... et anime de joie son coeur d'enfant.
Bonne journée
Christophe

 
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
2889 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 15 avr à 07:57
Modifié:  15 avr à 07:58 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

L'instant saisi et dépeint...comme l'humeur d'un paysage et de cette écolière qui se confondent. Un très bel écrit...

Amicalement
Riagal...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
649 poèmes Liste
14328 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 17 avr à 01:26 Citer     Aller en bas de page



Un magnifique regard...



Galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
20129 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 17 avr à 02:31 Citer     Aller en bas de page

Malgré l'hiver et sa froidure, un beau tableau vivant de cette petite écolière attendant le bus.
Autrefois les écoliers faisaient des kilomètres à pied pour aller à l'école. Ce fut le cas de mon père, bravant les grands vents marins et en Ariège certaines personnes m'ont raconté qu'elles traversaient les champs enneigés et parcouraient ainsi parfois plus de 4 kilomètres.
Ton poème est très joli
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Charlentoine

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
89 commentaires
Membre depuis
14 mars 2017
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 17 avr à 09:01 Citer     Aller en bas de page

Grand merci à vous tous qui avez apprécié mon poème et pris le temps d'un commentaire.

  Vive la poésie et le canon de 75
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 154
Réponses: 11
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0527] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.