Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 30
· Korchi saad
13259 membres inscrits

Montréal: 16 oct 18:09:36
Paris: 17 oct 00:09:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Les iris blancs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 29 avr 2018 à 12:44
Modifié:  5 mai 2018 à 17:07 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Je me rappelle
Le temps du beau muguet et des légères brises.
Nos dimanches en habits nous faisaient belle mise,
Ton genou sur le mien me provoquait l’apnée,
Nos cheveux se mêlaient sur nos têtes penchées.

Je me souviens
Ton sourire luisant et ton regard malin
S’attardant à fixer de ma blouse le lien,
Quand ton désir tremblait sur mes sens en alerte
Je riais pour t’aider dans ma candeur offerte.

Je me souviens
Aux fenêtres, à la nuit, tu criais aime-moi !
Et tu pressais ma main, éventail sur ta voix,
Bien sûr je t’embrassais. Au jardin somnolant
Nous avons culbuté les bouquets d’iris blancs.

Je me souviens
Du soleil invité sur notre longue table
Et les fruits somptueux, l’abeille toute aimable
S’affairant dans les plats, les cueillant à foison,
Là, nos doigts s’unissaient accrochant un rayon.

Il faut que j’accepte
De parler au soleil, à l’abeille effrontée
Butinant les bouquets des iris élancés.
Je m’adresse à jadis, toi tu ne m’entends plus
Le rayon s’est cassé sur ta voix qui s’est tue.

  Critiques acceptées
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
1168 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 29 avr 2018 à 13:06 Citer     Aller en bas de page

Un bien belle déclaration que ce poème très touchant, avec la fuite du temps en arrière-plan...

Amitiés

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
3443 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 29 avr 2018 à 13:39 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xénia,

une magnifique évocation du passé, où les rayons du soleil embellissent la relation amoureuse.

J'ai particulièrement apprécié les deux vers finaux :

Je m’adresse à jadis, toi tu ne m’entends plus
Le rayon s’est cassé sur ta voix qui s’est tue.

C'est d'une grande tristesse, mais c'est beau.

Je m’adresse à jadis, toi tu ne m’entends plus...





  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11343 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 30 avr 2018 à 02:04 Citer     Aller en bas de page

"Je me souviens
Du soleil invité sur notre longue table
Et les fruits somptueux, l’abeille toute aimable
S’affairant dans les plats, les cueillant à foison,
Là, nos doigts s’unissaient accrochant un rayon."


Superbe tableau ! Merci à toi Xénia

  ISABELLE
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2760 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 30 avr 2018 à 07:03
Modifié:  30 avr 2018 à 07:04 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xénia
J'aime beaucoup ... même si tu me mets une petite larme à l'oeil
L'expression

Citation de xénia
Au jardin somnolant
Nous avons culbuté les bouquets d’iris blancs.

est sublime. C'est une très belle formulation.
Bonne journée
Christophe

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 30 avr 2018 à 12:34 Citer     Aller en bas de page

C'est très beau comme toujours, merci de nous livrer de si belles partirions.


Amitiés

Yvon

  YD
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
4082 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 1er mai 2018 à 04:40 Citer     Aller en bas de page

Joli tout plein

lady

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 1er mai 2018 à 10:00 Citer     Aller en bas de page

merci beaucoup à vous, vos commentaires généreux me touchent
Amitiés

  Critiques acceptées
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
3367 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 1er mai 2018 à 15:28 Citer     Aller en bas de page




Peu de choses à dire si ce n'est que c'est beau..
Merci Xénia, à bientôt

Lil"

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
10 octobre
  Publié: 2 mai 2018 à 01:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xenia,
c'est superbe tout simplement !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 5 mai 2018 à 03:18 Citer     Aller en bas de page

merci pour vos réponses sous mon texte
Amitiés

  Critiques acceptées
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 8 mai 2018 à 07:33 Citer     Aller en bas de page

C'est émouvant et magnifique, Xenia...merci....
Amitiés....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 11 mai 2018 à 02:15 Citer     Aller en bas de page

merci sincère pour ton attention sous mon texte
Amitiés Riagal

  Critiques acceptées
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
149 poèmes Liste
4185 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 17 mai 2018 à 09:11 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xénia,

J'aime bien et c'est si joliment rapporté.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 19 mai 2018 à 04:19 Citer     Aller en bas de page

merci Jlouis, Amitiés

  Critiques acceptées
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
2580 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
4 septembre
  Publié: 20 mai 2018 à 07:36 Citer     Aller en bas de page

Très beaux, triste, et les mots poétiques sont idéalement vivants...


Merci Xenia

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 23 mai 2018 à 08:03 Citer     Aller en bas de page

merci Marchepascal pour ce commentaire agréable


  Critiques acceptées
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 1er févr à 09:40 Citer     Aller en bas de page


Je me rappelle

Le temps du beau muguet et des légères brises.
Nos dimanches en habits nous faisaient belle mise,
Ton genou sur le mien me provoquait l’apnée,
Nos cheveux se mêlaient sur nos têtes penchées.

Je me souviens

Ton sourire luisant et ton regard malin
S’attardant à fixer de ma blouse le lien,
Quand ton désir tremblait sur mes sens en alerte
Je riais pour t’aider dans ma candeur offerte.





Deux tableaux superbement pixellisés par votre plume. Un dialogue intérieur à partir d'une réminiscence d'un amour de jeunesse,... ceux qui restent à jamais tatoués dans notre cœur que chacun d'entre nous se fait un plaisir de revisiter avec tendresse et parfois une dose de regret.

Il faut que j’accepte de parler au soleil, à l’abeille effrontée butinant les bouquets des iris élancés.
Je m’adresse à jadis, toi tu ne m’entends plus... le rayon s’est cassé sur ta voix qui s’est tue.

Je présuppose que le titre... Les Iris Blancs... fait référence à l'ardeur symbolisé par l'iris?
Pourquoi la nuance se souvenir et se rappeler... y a t'il une subtile différence entre ces deux verbes??


Merci Xénia pour ce délicieux et subtil partage.
Amicalement,
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 5 févr à 04:08 Citer     Aller en bas de page

Merci Etienne pour cette visite à mon texte,
Amitiés

  Critiques acceptées
Rose-Amélie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
662 commentaires
Membre depuis
1er mars
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 8 mars à 13:46 Citer     Aller en bas de page

Poésie pure!!

  🌷
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1750 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 20 mars à 13:40 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci Rose-Amélie

  Critiques acceptées
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 660
Réponses: 20
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0503] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.