Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 25
· Lapoètesse · Galatea belga
13004 membres inscrits

Montréal: 21 août 19:06:16
Paris: 22 août 01:06:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Brûle les larmes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
126 poèmes Liste
2969 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
2 août
  Publié: 8 mai à 07:28
Modifié:  9 mai à 12:11 par Emme
Citer     Aller en bas de page


Brûle les larmes




Éloigne cette coupe
toute emplie de détresse,
je ne veux pas la boire,
je ne veux pas la voir,
que la séparation
ne soit qu'imaginaire
et que l’anniversaire
de ta venue au monde
soit une autre naissance,
comme un nouveau matin.


Oublier jusqu'au nom
glaçant de ces absences
qui ne sont qu'illusoires
et que les rêvent rient
plus fort que la mémoire
qui a fait ses bagages
pour un trop long voyage...



Éloigne cette coupe
débordant de rancœur
contre le monde entier
que je ne comprends pas,
il est si loin du mien
où vous êtes présents
dans la chair des demains.


Se toucher, se parler
et puis se respirer,
se comprendre en silence,
repeupler de nos mots
les blancheurs de ces pages
d'un livre commencé
et qu'on avait laissé...



Donne-moi cette coupe
et remplis-la de nous,
j'ai hâte de la boire
pour reprendre la route
avec à mes côtés
la confiance retrouvée
quand tu auras brûlé
ces larmes dans mes yeux
blessés par la colère,
aveuglés de chagrin.


Quand j'aurai bu cette eau
aux sources de tes mains,
je partirai aussi
et tu me guideras
jusqu'au bout de nos vies
et encore au-delà,
car si le cœur s'éteint,
ce quelque chose en nous,
plus fort que la fin,
continue son chemin...





Riagal - le 8 mai 2018 - (TEAJ) -

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
14070 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
21 août
  Publié: 8 mai à 11:06 Citer     Aller en bas de page

magnifique

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Catwoman

Administratrice


« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
427 poèmes Liste
8253 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
21 août
  Publié: 8 mai à 12:48 Citer     Aller en bas de page

Hello you,

Ils sont toujours là avec nous, parfois proches, parfois mutiques, mais, toujours présents.

Lot of kiss,
Catherine

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
323 poèmes Liste
3203 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
4 août
  Publié: 9 mai à 03:07 Citer     Aller en bas de page

Bonjour RiagalenArtem,
très beau poème !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
666 poèmes Liste
14513 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
21 août
  Publié: 9 mai à 10:24 Citer     Aller en bas de page




Éloigne cette coupe
toute emplie de détresse,
je ne veux pas la boire,
je ne veux pas la voir,
que la séparation
ne soit qu'imaginaire
et que l’anniversaire
de ta venue au monde
soit une autre naissance,
comme un nouveau matin.






Ravie de te relire et merci pour ces mots qui me touchent.
A' plus

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
398 poèmes Liste
20728 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 août
  Publié: 9 mai à 11:27 Citer     Aller en bas de page

Un poème magnifique qui m'étreint la gorge, me bouleverse et les quatre derniers vers me donnent des frissons et pourtant c'est un profond ressenti qui me fait dire que ce poème n'est pas anodin
"Car si le coeur s'éteint,
Ce quelque chose en nous,
Plus fort que la fin
Continue son chemin".
Bises RIAGA
CIGOGNE
Un coup de coeur

  OM
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2928 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
21 août
  Publié: 10 mai à 07:54 Citer     Aller en bas de page

Merci Riaga
Ce poème et un petit joyau de densité et de profondeur...
Jiçé

 
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
4035 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
30 juillet
  Publié: 10 mai à 13:06 Citer     Aller en bas de page

Tristement beau

Lady

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1623 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
19 août
  Publié: 13 mai à 13:27 Citer     Aller en bas de page

j’ai aimé te lire moi aussi,
Amitiés

  Critiques acceptées
Saphariel


Tirons notre courage de notre desespoir même. (Sénèque)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
147 commentaires
Membre depuis
17 janvier 2017
Dernière connexion
10 août
  Publié: 13 mai à 17:04 Citer     Aller en bas de page

Sublime lecture... touchée !

  On a tous une Némésis en soi. La différence entre l’optimiste et le pessimiste, est que ce dernier la conçoit quand le premier ne fait que l'entrevoir sans jamais l'affronter...
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
126 poèmes Liste
2969 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
2 août
  Publié: 15 mai à 11:46 Citer     Aller en bas de page

Mido
Pichardin
Sister, Cat
Lilia
Ma Cigogne
Saphariel
Lisa "Babe"
Lady
Jiçé
Xenia

Dans le désodre, désolé, - je suis un peu "en désordre moi-même -, merci de toutes vos empreintes qui m'ont touché...Ce p'tit texte est venu tout seul, comme une évidence. Il devait être, comme souvent, déjà dans ma tête....Mais le "coeur chauffait trop" alors, il fallait du recul. Il en faut toujours, d'ailleurs.
Et à celles/ceux qui se reconnaîtront , spassibo bolchoï pour les lectures "invisibles".

Et puis ça : ""Oh, dors-tu ? 
Ta présence inapaisable brûle 
Comme une âme, en ces mots que je t'apporte encor. "
Yves Bonnefoy...

Amitiés et Bises....(je reprendrai sûrement vos coms ms là je manque de mots et j'aime pas préméditer mes réponses)....
Paka ! (A plus...)
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 504
Réponses: 10
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0477] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.