Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 41
Équipe de gestion
· Maschoune
13088 membres inscrits

Montréal: 26 juin 00:32:29
Paris: 26 juin 06:32:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: oui ? vous aussi ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 27 mai 2018 à 03:48
Modifié:  28 mai 2018 à 03:00 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

L’inconfort de ne pas se sentir être invité.
Se sentir de trop et étranger partout.
Fuit, mis à l’écart, ou être renvoyé.
Et s’entendre dire… « Qui êtes-vous ? »

Entendre… « Vous n’avez rien à faire ici »
Et ne pas savoir comment aller ailleurs.
« Vous n’êtes pas de notre monde, hors d’ici »
Pourquoi suis-je venu dans cet ailleurs ?

Je n’avais pas vu l’interdiction.
Surtout qu’avant j’y étais invité.
Aucun commentaire sur cette éjection.

Une rumeur ? Des propos encombrants ?
Les pourquoi seraient trop compliqués ?
Serais-je devenu indésirable dans leurs clans ?

Nos vivre ensemble deviennent superficiels ?
Ou peut-être seulement artificiels ?

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 27 mai 2018 à 07:39 Citer     Aller en bas de page

merci tu es le premier.
j'ai apprécié le contenu.
à +

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
437 poèmes Liste
21682 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 27 mai 2018 à 12:35 Citer     Aller en bas de page

Très sensible à cet écrit, je le suis. J'ai apprécié ce que MarseLO a pu te répondre
Bises SAM
ODE 31 - 17

  OM
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 28 mai 2018 à 01:40 Citer     Aller en bas de page

je suis devenu un Bernard l'Hermite.
j'en ai fais une fable en 2 versions.
merci LISA, ODE, MARSELO
pour un marginal comme moi
je me créé beaucoup de ces lieux là.
merci de m'avoir laissé une place dans vos lectures.

 
Cherry


Comme une douce brise qui souffle...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
648 commentaires
Membre depuis
1er février 2006
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 28 mai 2018 à 08:12
Modifié:  28 mai 2018 à 08:12 par Cherry
Citer     Aller en bas de page

J’ai aussi souvent appris qu’il faut apprendre à partir sans comprendre. Les gens ne disent jamais ce qu’ils pensent vraiment, comment comprendre ce qu’on a fait de dérangeant alors? Dans ces cas-ci, je me dis que je vais déranger pour quelque chose que je sais, au moins. Tant qu’à se faire rejeter. J’aime beaucoup l’essence de ton poème.

Âmemitié, Cherry.

  Personne n'a dit que la vie était facile. Juste qu'elle valait la peine d'être vécue.
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 29 mai 2018 à 01:06 Citer     Aller en bas de page

merci CHERRY
je croyais t'avoir envoyé une réponse.
j'ai beaucoup aimé lire ton commentaire.
bise.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 29 mai 2018 à 03:34 Citer     Aller en bas de page

Salut Samamuse !
Il est parfois des "choix", que l'on fait, qui nous éloignent des autres. D'autres choix nous en rapprochent. Ces choix nous changent et l'on n'est plus soi-même face aux autres. Et ce qui nous change le plus, c'est le changement de cet autre face à nos choix que l'on a pris. On veut être autre chose, paraitre autre chose. Et donc on communique autrement. Et l'on se plaint que l'autre ne nous comprenne pas. Et c'est un cercle vicieux. Les personnages que nous nous créons, eux, sont artificiels. Nous en devenons des "Intelligences artificielles". Mais être soi-même, c'est quoi ? A bientôt !

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 29 mai 2018 à 06:56 Citer     Aller en bas de page

tu es en train d'écrire des circonstances que tu ne dois pas vivre
sinon tu utiliserais un autre vocabulaire.
Les personnages que nous nous créons (en lectures de pensées), eux, sont artificiels. Nous en devenons des "Intelligences artificielles" (ces auto conditionnements, sont des produits philosophiques issus des indifférences externes). Mais être soi-même (devenir égoïste ? se foutre des demandeurs de lâchers prises ?), c'est quoi ?(oublier que sur LPDP c'est du chacun pour soi ?)
merci de cette analyse que je retourne depuis 2009.
à +

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
1489 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 29 mai 2018 à 07:44 Citer     Aller en bas de page

Il y a aussi des produits philosophiques issus du besoin de reconnaissance "interne", de soi. Non ?

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 30 mai 2018 à 01:06 Citer     Aller en bas de page

ça s'appelle les ouvertures d'apprentissages.
qui peuvent être acceptés ou oubliés.
comme pour une intersection appelée carrefour
avec une voie principale et une ou deux autres directions qui peuvent devenir des voies principales.
maintenant grâce aux informatiques, il existe plein de rond points.
merci Marcelo.

 
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
889 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 1er juin 2018 à 10:33 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Samamuse,

Arrête de te morfondre et de te sentir exclu ou oublié.

Tiens (délirons un peu) quand un savon tombe amoureux d'un lavoir, le lavoir sait que nous savons ou autrement quand le lavoir tombe amoureux du savon le savon sait que nous lavons.
Amusant ! Non !
Voilà que tout à coup ça m'amuse.

Amitiés Sam.

JMJ

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 2 juin 2018 à 02:55 Citer     Aller en bas de page

c'est une manière de fuir les réalités.
ou d'agir comme les humains se moquent des autruches.
le sujet est bien français.
je n'ai pas connu de tels indifférences et rejets arbitraires en grande bretagne en dehors des grandes villes, jamais en écosse. en Allemagne pour y avoir travaillé, les rapprochements et entraides existent. (pas en France, ou alors par intérêts)
au Togo, les regards et accueil sont chargés d'humanités.
je savais que mon évocation n'atteindrait pas de hautes réflexions, c'est normal nous sommes en France.
je ne suis pas pessimiste. Arrête de te morfondre et de te sentir exclu ou oublié. non j'ai fais le choix de vivre dans mon monde, j'ai évoqué ce texte pour permettre à des sensibilités bafouées de pouvoir écrire… moi aussi.

 
vivre libre

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
77 commentaires
Membre depuis
22 avril 2018
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 15 juin 2018 à 18:40 Citer     Aller en bas de page

Pas facile de vivre ensemble dans notre société, qui est régis par ses normes individualistes. Nous ne sommes pas en fait une société, on vit par rapport a, alors l'autre doit nous apporter quelques choses soit un CV, ou un AU CAS OU. Donc la solidarité n'existe pas, et encore moins la Tolérance. Si tu ne rentres pas dans le moule et que tu dénonces l'injustice et bien tu seras rejeter et si et si malgré tous ses grands tu leurs fais un pied de nez en leurs montrant que même petit tu peux être heureux et surtout vivre libre ils seront tous au rendez vous pour te détruire mais voila tu es intelligent donc tiens toi loin de ses gens la et de toute façon tu n'as pas besoin de ce négatif dans ta vie. Un poète crie, un poète clame, un poète inspire, un poète respire, un poète vit alors vis mais vis pour toi , aimes toi et regardes toujours la vie avec ce respect et cette indifférence aux méchancetés des autres, cherches ailleurs ton bonheur les autres ceux qui t'aiment pas tu t'en fous et aiment ceux qui t'apprécient alors crie et écris pour moi merci de ce partage.....VIVRE MAIS VIVRE LIBRE......

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8216 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 16 juin 2018 à 01:50 Citer     Aller en bas de page

merci "vivre libre "

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 351
Réponses: 13
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0279] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.