Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 42
Invisible : 0
Total : 45
· MonsieurZèbre · IciOuLa · ]PeGaSe[
13406 membres inscrits

Montréal: 20 sept 16:47:53
Paris: 20 sept 22:47:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Quatre saisons Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
243 poèmes Liste
4244 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 21 juin 2018 à 08:39 Citer     Aller en bas de page



Quatre saisons


Toi qui rêves tout bas les plis de mon printemps,
Comme robe légère et promesses soyeuses,
Ne sois pas tant séduit par ces rimes joyeuses
Qui perlent la rosée et chantent le beau temps.

Vois, déjà il s'évente en flocons d'aubépines
Et se laisse porter par les verts plus profonds,
Quand le tien est patience et renait des tréfonds,
Jouvence des bouleaux aux secrets des racines.

Puis l'été se fait lourd, en changement d'humeur,
Le soleil caressant est l'enjeu des orages.
La lumière souvent a le gout des voyages,
Préférant l'inconnu sur toute autre rumeur.

Quand le tien de son joug, se libère et explose,
Et d'une vie trop courte en savoure l'instant
Pour se gorger du doux avec des yeux d'enfant,
Emerveillé, toujours, de l'heure à peine éclose.

Mon automne se fane et craque tristement.
Les larmes du matin soufflent la brume errante
Où ton été indien, de mille couleurs chante,
Et s'éclaire d'un feu qui brûle lentement.

Puis s'installe l'hiver à l'heure qui frisonne,
En longue solitude au futur incertain,
Alors qu'il se fait prince au lit de ton destin.
Mais sous cet abri blanc, ton silence résonne.



21/06/2018


 
Cléo
Impossible d'afficher l'image
J'ai mis les pieds sur le paillasson du chagrin/ Et je l'ai repoussé bien loin
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
162 commentaires
Membre depuis
3 juin 2018
Dernière connexion
4 janvier
  Publié: 21 juin 2018 à 11:39 Citer     Aller en bas de page

Les quatre saisons dans une poésie qui en mime les émotions.
Lecture plaisante comme la beauté de ces divers tempéraments de la nature.

  La joie est la conptine de nos heures
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16576 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 21 juin 2018 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

très beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
511 poèmes Liste
23451 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 21 juin 2018 à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Voilà comment l'on peut ressentir magnifiquement ces quatre saisons.
Merci MYO, c'est sublime
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
12475 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 22 juin 2018 à 08:24 Citer     Aller en bas de page

Une nouvelle fois tu nous montres ton talent à ciseler les mots et les émotions

Vraiment bravo à toi, c'est un réel plaisir que de se promener dans tes vers

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
3032 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 22 juin 2018 à 15:55
Modifié:  22 juin 2018 à 15:55 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Myo
Du cristal... tes mots sont du cristal... et ça ... Je ne pense pas que cela changera.
Bravo
Christophe

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
14361 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 6 juil 2018 à 17:29 Citer     Aller en bas de page

C'est magnifique.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
10 août
  Publié: 12 juil 2018 à 05:13 Citer     Aller en bas de page

C'est juste un ravissement, une envolée pour l'âme que de te lire....et ce n'est pas du baratin de "sudiste"...lol

Ces quatre saisons si bien dépeintes sont celles de la vie de bien d'entre nous...


des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
243 poèmes Liste
4244 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 12 juil 2018 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Pardonnez moi tous de ne pas toujours prendre le temps de vous répondre.
Mais vos commentaires me touchent beaucoup.

Cléo ... il me semble vous croiser pour la 1ère fois... merci de vous être arrêtée un peu ici


Mido Ben .. toujours fidèle ... un mot suffit


Ode .... grand merci pour ce beau compliment ... bises en retour


Maschoune ... toujours un plaisir de partager mes mots quand ils sont si bien accueillis


Christophe ... un commentaire qui me va droit au cœur, merci de ta fidèle lecture.


Amandine, Guido ..... amis poètes dont les années ne ternissent pas la flamme. Je vous embrasse.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 763
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0326] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.